Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 12:20

 

 

 

Par RFI  16-03-2016 Modifié le 16-03-2016 à 09:34

 

En Centrafrique, Abdoulaye Hissène, un important chef de l'ex-coalition Seleka a été arrêté hier, mardi 15 mars dans l'après-midi, avant que ses hommes ne prennent d'assaut le bâtiment où il était retenu pour le libérer.

 

Abdoulaye Hissène n'aura passé que quelques heures dans une cellule de la section de recherche et d'investigation de Bangui, la SRI. « Un commando lourdement armé », ce sont les mots du procureur de Bangui, Ghislain Grézenguet, a attaqué le bâtiment où était détenu ce chef Seleka pour le libérer. Selon le procureur, le nombre d'assaillants surpassait largement les gendarmes qui gardaient les lieux et qui n'ont pas eu d'autre choix que de laisser faire.

 

Abdoulaye Hissène, contacté par téléphone peu de temps après son évasion reconnaît que ses hommes sont venus le chercher et ont procédé à des tirs d'intimidation. Mais personne n'a été blessé au cours de cet événement. Abdoulaye Hissene justifie sa fuite, en expliquant qu'aucun motif d'arrestation ne lui a été notifié. Il a été arrêté à l'aéroport en milieu d'après-midi avant d'être transféré à la SRI.

 

Il devait être présenté aujourd'hui au doyen des juges d'instruction. Une information judiciaire avait été ouverte a son encontre. Selon des sources sécuritaires, il s'agirait de faire le point sur son implication dans les violences de la fin du mois de septembre 2015. Des violences qui avaient fait (77 morts et près de 500 blessés) dans la capitale. Abdoulaye Hissène affirme qu'il ne répondra à aucune sollicitation de la justice, tant que le nouveau gouvernement ne sera pas en place. Les autorités actuelles ne sont pas légitimes, dit-il.

 

 

 

NDLR :  "le nombre d'assaillants surpassait largement les gendarmes qui gardaient les lieux et qui n'ont pas eu d'autre choix que de laisser faire". Voilà qui donne une idée sur la dramatique situation réelle de la gendarmerie nationale de la RCA ainsi que des FACA à l'heure actuelle. La RCA étant présentement sous tutelle onusienne, on ne comprend pas pourquoi les forces de la MINUSCA appuyées par Sangaris, n’ont pas prêté main forte à cette gendarmerie qui est n’a pas grand-chose en armement. L'évadé ne peut hélas qu'avoir un sentiment de toute puissance devant la force publique.

 

 

 

Lu pour vous : 

 

 

INTERPELLE A L’AEOROPORT ET CONDUIT A LA SRI, ABDOULAYE HISSEIN A ETE LIBERE PAR UN COMMANDO LOURDEMENT ARME EN PROVENANCE DU KM5

 

Publié par CENTRAFRIQUE LIBRE le 16 mar 2016

 

Alors que les centrafricains retiennent leur souffle en attendant l’investiture du président Touadera qu’ils ont massivement élu, le chef rebelle Abdoulaye Hissein et ses mercenaires du Km5 veulent réveiller les vieux démons. Selon des sources dignes l’ex vendeur de thé, collecteur de diamant et homme politique très impopulaire a été libéré de la Section de Recherches et des Investigations de la gendarmerie par un commando lourdement armé venu du quartier KM5 qui n’a jamais été désarmé depuis le début de la grande crise centrafricaine.

 

A titre de rappel Abdoulaye Hissein a été interpellé au début de cette semaine  à l’aéroport Bangui M’poko suite à une enquête en arrestation signée du parquet de Bangui. Conduit à la SRI, le chef de cette unité de la gendarmerie centrafricaine sous équipée en armes et hommes a sollicité le renfort des casques bleus. Ceux-ci se sont déployés sur place avant d’ abandonner les militaires centrafricains et regagner leurs casernes.

 

Grâce aux armes et aux rebellions, Abdoulaye Hissène qui n’a pas franchi le collège d’après le microcosme centrafricain a été nommé ministre à moult reprises. Il fut nommé ministre conseiller à la jeunesse à la prise du pouvoir de Cathérine Samba-Panza. Il a été démis de ses fonctions depuis qu’il affiche des velléités sécessionnistes.

 

Les paisibles populations du KM5 prises en otage avaient organisé une marche il y a quelques mois pour réclamer le départ de Hissein, celui de son alter égo Aroun Gaye et les mercenaires tchado-soudanais  de leur quartier sans succès.

 

A l’heure où les centrafricains se rassemblent derrière le présidentTouadera pour sortir la RCA de son ornière, ce cafouillage ourdi au nez et à la barbe des forces internationales suscite plusieurs interrogations?

 

Que veut l’ONU en Centrafrique ?  Que font les casques bleus en RCA en dehors du tourisme sexuel qu’ils pratiquent si bien dans ce pays? Quand est ce que le KM5 sera désarmé? Le président Touadera et les 95% des leaders des partis politiques et personnalités et la majorité du peuple qui le soutiennent aujourd’hui vont -ils continuer à accepter le diktat de l’ONU si elle maintenait l’embargo fictif sur les armes en Centrafrique? Abdoulaye Hissein et ses sbires n’ont pas encore compris que les centrafricains aspirent à vivre en paix?

 

Jolino de Ndaba

 

 

CENTRAFRIQUE: DES TIRS D’ARMES PERTURBENT LA DOUCEUR DE LA NUIT

 

Publié le 15 mars 2016 par La Voix de Centrafrique

 

Alors qu’il était interdit de sortie du territoire, l’ancien chef rebelle Abdoulaye Hissein a été arrêté en fin d’après-midi à l’Aéroport Bangui Mpoko et conduit dans les locaux de la Section de Recherche et d’Investigation (Gendarmerie), rapporte M.Jean-Baptiste Koba. Il devait être présenté le lendemain, mercredi 16 mars au Doyen des Juges.

 

Mais cette arrestation n’est que de courte durée, car le lieu de sa détention a été assailli à 21 heures par des hommes lourdement armés qui ont libéré le prévenu. Interpellé au téléphone, M. Abdoulaye Hissein a déclaré au correspondant de France 24 à Bangui, Anthony Fouchard, qu’il ne « répondrait pas aux sollicitations de la justice actuellement car autorités pas légitimes. J’attends nouveau gouvernement ».

 

Pour beaucoup d’observateurs, cet acte constitue une enième impunité et loi de kalach qui devront être combattues par le nouveau pouvoir qui prendra ses fonctions dans les prochaines semaines. Un signal fort pour le désarment des groupes armés.

 

F.Agou

 

RCA: Abdoulaye Hissène s'évade de prison avec l'aide de ses hommes

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com