Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 00:41
Douze morts dans des violences en Centrafrique

 

 

06/03/2016 | 14:34 (Reuters)

 

Douze personnes ont été tuées ces derniers jours par des hommes armés en République centrafricaine, a-t-on appris dimanche auprès de responsables locaux.

 

Il s'agit des premières violences depuis la confirmation, mardi dernier, de la victoire de Faustin-Archange Touadéra à l'élection présidentielle mais ces attaques, à proximité de la ville de Bambari, ne semblent pas directement liées à la situation politique.

 

Elles seraient plutôt, selon les premiers éléments disponibles, en rapport avec des vols de bétail et des oppositions ethniques traditionnelles.

 

La Cour constitutionnelle a confirmé mardi la victoire de Touadéra au deuxième tour de l'élection présidentielle du 14 février dernier.

 

Cet ancien professeur de mathématiques prendra officiellement ses fonctions le 25 mars.

 

L'élection présidentielle était une date clef dans un pays qui cherche à tourner la page d'un conflit ethnique et religieux ayant fait des milliers de morts depuis trois ans.

 

La République centrafricaine a sombré dans le chaos en mars 2013 lorsque les rebelles musulmans de la Séléka ont pris le pouvoir. Leurs exactions ont entraîné des représailles des milices chrétiennes "anti-Balaka" et l'armée française a dû intervenir dans le cadre de l'opération Sangaris pour mettre fin aux massacres.

 

 (Crispin Dembassa-Kette; Henri-Pierre André pour le service français)

 

 

RCA : Bambari bascule à nouveau dans les violences communautaires

 

APA-Bangui (Centrafrique) 04/03/16 - Les violences communautaires ont repris à Bambari, une ville située à 300 km de Bangui et dont le quotidien des habitants est rythmé depuis jeudi par des affrontements.

 

Selon certaines sources, un groupe armé de peulhs a kidnappé une dizaine de femmes parties se désaltérer dans une rivière proche d'un site de déplacés. Pour leur libération, les kidnappeurs exigent la présence des maris de leurs otages.

 

Par ailleurs, la disparition depuis cinq jours à Alindao (120 km de Bambari) de deux jeunes musulmans, a provoqué de violents affrontements entre les ex sélékas et les antis balakas. Plusieurs morts et personnes en fuite dans la brousse ont été notés dans les rixes qui ont éclaté jeudi.

 

Malgré des pactes de non agression signés entre ces deux groupes à l'aube des élections générales, les violences communautaires ont resurgi et constituent déjà une épine au pied du régime de Faustin Archange Touadéra, nouvellement élu à la tête du pays.

 

La ville de Bambari a, par le passé, été l'objet de violences communautaires, poussant de nombreux habitants à se réfugier dans les sites des déplacés protégés par les casques bleus.

 

Ces violences avaient divisé la ville en deux parties : les musulmans d'un côté de la rive qui sépare Bambari et les non musulmans de l'autre.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com