Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 17:44
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

L’ANE annonce pour demain le début de la publication des résultats provisoires de la présidentielle

 

http://rjdh.org/ PAR SAINT-CYR GBEGBE LE 15 FÉVRIER 2016

 

Les données des élections du 14 février 2016 sont en cours de traitement au Centre de Traitement de l’Autorité nationale des élections (ANE). Les résultats provisoires tomberont progressivement à partir du mardi 16 février 2016 à 13 heures. C’est ce qui a fait savoir le service de la communication de l’ANE ce lundi 15 février au RJDH.

 

Le service de communication de l’ANE a indiqué que la majeure partie des procès verbaux de Bangui sont en cours de traitement « la plus part des procès verbaux de la capitale sont en train d’être traités au Centre de Traitement des Donnés de l’ANE », a expliqué une source au sein de la cellule de communication de l’ANE.

 

Cette source a fait savoir que la publication des résultats provisoires va commencer d’ici demain « le mardi 16 février 2016, l’ANE procéderait à la publication des résultats provisoires spécifiquement pour la présidentielle », a t-elle signalé.

 

L’ANE est tenue par le code électoral de rendre public les résultats provisoires de ces scrutins dans un délai de sept jours.

 

 

L’Observatoire National des Elections satisfait de l’organisation des scrutins mais déçu par la faible mobilisation

 

http://rjdh.org/ PAR VIVIEN NGALANGOU LE 15 FÉVRIER 2016

 

Dans une interview accordée ce jour au RJDH, Me Marius Bangati, trésorier de l’Observatoire National des Elections s’est félicité de l’organisation des élections groupées du 14 février 2016. Mais a regretté la faible participation que l’organe a remarquée lors de ces scrutins.

 

L’ONE a relevé les efforts consentis par l’ANE ainsi que toutes les parties impliquées dans le processus électoral en Centrafrique.

 

Me Marius Bangati de l’ONE,  a indiqué que « le premier constat est que l’ONE se félicite du fait que la population centrafricaine a témoigné sa maturité et est partie voté dans la sérénité et le calme. Il n y a pas de violence, pas de bruit, pas de désordre. Le second constat est que l’Autorité Nationale des Elections (ANE) qui, au premier tour avait été beaucoup plus critiquée avec des ratés dans l’organisation de ces scrutins, s’est ressaisie et a corrigé à 80% ces erreurs. C’est une chose à louer et nous félicitons l’organisation. Mais ce qui est regrettable c’est le faible taux de participation des Centrafricains par rapport au premier tour des élections », a-t-il relevé.

 

Me Marius Bangati a appelé les électeurs et les candidats à la patience et au respect du code de bonne conduite « Le peuple a déjà fait son travail hier, les élections ont eu lieu, nous attendons les résultats. Nous demandons à la population de garder son calme et sa sérénité qui ont prévalu pendant le vote, ce jusqu’à la publication des résultats. Aussi, l’ONE exhorte les candidats à garder l’esprit mature qu’ils ont développé depuis le début de ce processus et de respecter le code de bonne conduite qu’ils ont signé », a-t-il recommandé.

 

Notons que L’ONE  est une plateforme d’organisation de la société civile regroupant les  minorités, les syndicats, les confessions religieuses et les ONG de Droits de l’Homme. C’est l’organisation nationale qui s’est engager dans l’observation des élections. Au premier tour le 30 décembre, l’ONE avait dénoncé la mauvaise préparation des scrutins.

 

 

Oxfam lance un appel en faveur de la protection des civils au futur président centrafricain

 

http://rjdh.org/ PAR AGGÉE YAGOUA GUERET LE 15 FÉVRIER 2016

 

L’ONG Oxfam en Centrafrique a  appelé  le futur  locataire du Palais de la Renaissance à placer la protection des civils dans ses premières priorités.  Cette ONG internationale a publié à cet effet un communiqué le 12 février 2016.

 

Dans ce document, Oxfam a fait savoir que la première tâche qui attend  le futur président centrafricain  est de mettre fin à la violence  et de fournir une meilleure protection à la population épuisée, car selon le communiqué, la situation sécuritaire en RCA est désastreuse.

 

« Au moins six mille personnes ont été tuées depuis que la violence s’est éclatée en mars 2013. Entre octobre et janvier 2015, 60.000 cas de violence contre les femmes et les enfants ont été signalés, ce qui vaut 200 cas par jour », déplore le communiqué.

 

Oxfam a déploré l’effectif des personnes affamées revu en hausse avant de rappeler les exactions commises par l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA) sur la population  civile, ces derniers temps « au cours des dernières semaines, la LRA a intensifié des attaques enlevant des dizaines de personnes dont des enfants et déplaçant plus de 2.200 personnes supplémentaires », a relevé Oxfam.

 

Puig Ferran, Directeur pays Oxfam en République Centrafricaine a aussi  relevé que les groupes armés ont été chassés  des villes vers les zones rurales en présence des casques bleues et que les communautés vivent dans la peur des exactions fréquentes de ces hommes armés. « Pour cela, la sécurité et la protection doivent être au cœur de l’agenda du nouveau président », a souhaité Puig Ferran dont les propos ont été rapportés dans le communiqué.

 

Puig a aussi appelé les forces onusiennes à agir au coté de la Centrafrique pour assurer la protection des civils « les soldats de la paix de l’ONU doivent réagir rapidement aux menaces multiples et changeantes à travers la RCA, avec une  meilleure coordination des forces d’intervention», a-t-il lancé.

 

Pour le Directeur pays Oxfam en République Centrafricaine, la lenteur du gouvernement dans le processus du DDR-R pousse des hommes en armes à attaquer les civils, car, selon lui « 2.100 combattants ont été enregistrés dans ce cadre. Plusieurs groupes armés ont été démobilisés, mais ils ont conservé leurs armes pour attendre le Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement.

 

 

Les habitants de Ndélé se plaignent du manque d’eau potable dans la localité

 

http://rjdh.org/  PAR BABIKIR OUSMANE LE 15 FÉVRIER 2016

 

Les habitants de Ndele, localité située au nord de la Centrafrique éprouvent de sérieuses difficultés pour s’approvisionner en eau potable. Cette situation dure depuis plusieurs mois.

 

Les habitants de Ndélé se plaints de cette absence d’eau potable depuis quelques mois. Cette situation est liée au fait que la société de distribution d’eau en Centrafrique  (SODECA) n’est plus opérationnelle dans la ville. Devant lesquels points d’eau de puits et forages, des femmes et enfants se battent pendant des heures pour avoir de l’eau.

 

Des habitants rencontrés à Ndele ont indiqué que c’est plus de 8 mois qu’ils éprouvent ces difficultés « pour avoir de l’eau potable, il faut passer trois jours. La société de distribution d’eau en Centrafrique  (SODECA) est en faillite depuis 5 ans », a déploré une femme à la recherche de l’eau.

 

Un père de foyer s’est plaint de cette situation en ces termes « la ville est aujourd’hui très grande mais, nous n’avons que quelques puits d’eau et de forage. Beaucoup ont tari à cause de la sécheresse. Les quelques uns qui restent sont devenus des plateaux de bagarres. Nos enfants et femmes se battent pour trouver un peu d’eau et nous souffrons comme cela ».

 

La SODECA est présente à Ndélé depuis une quarantaine d’années. Ces dernières années, plusieurs installations de cette société étatique sont tombées en ruine, rendant ainsi difficile l’approvisionnement de la population en eau potable.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com