Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 22:26
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

Centrafrique: 17 membres de démembrement suspendus par l’ANE

 

http://rjdh.org/ PAR AGGÉE YAGOUA GUERET LE 10 FÉVRIER 2016

 

L’Autorité Nationale des Élections a suspendu 17 membres de démembrement des élections. La décision a été rendue publique mardi 9 février à Bangui par Hoornaert Kouet, Présidente de ladite institution.

 

Selon Julius Rufin Ngouadebaba, rapporteur de l’ANE, les raisons de cette suspension font suite aux requêtes de certains candidats qui ont dénoncé plusieurs actes constitutifs de violation par plusieurs membres de démembrement qui n’ont pas respecté leur serment. « L’ANE avait pris le temps de faire une enquête avant de décider», a-t-il dit.

 

Pour lui, les résultats de cette investigation font état des faits qui sont graves et qui ont crée une crise de confiance entre les membres de démembrements, certains candidats et les électeurs. «  L’ANE a pris cette décision de mettre de coté ses membres de démembrement qui sont suspendus de toutes activités relatives aux processus électorales», a-t-il ajouté.

 

Le rapporteur de l’ANE a aussi fait savoir que Lucienne Leboindji Ndakala, membre de l’Autorité Locale du 5ème arrondissement est radiée de l’effectif du démembrement. « Elle est  radiée pour l’abandon de poste », a-t-il ajouté.

 

Ces décisions interviennent à  4 jours des scrutins du 14 février 2016. Le RJDH a tenté en vain d’entrer en contact avec ses membres pour avoir leur version des faits.

 

 

La COMUC annonce la réouverture prochaine du cimetière de Boeing

 

http://rjdh.org/ PAR JUDICAEL YONGO LE 10 FÉVRIER 2016

 

La Coordination des Organisations Musulmanes Centrafricaines (COMUC) a annoncé le mercredi 10 février 2016, la réouverture prochaine du cimetière de Boeing dans la commune de Bimbo 3. C’est lors d’une rencontre avec le RJDH que le secrétaire exécutif de la COMUC, Mahamat Youssouf a profité de l’occasion pour parler de son organisation avant de lancer un message à la population de Bimbo 3 et celle du Km 5 dans le 3ème arrondissement de Bangui.

 

RJDH : Mahamat Youssouf bonjour !

 

MY : Bonjour monsieur !

 

RJDH : Vous êtes le Secrétaire général de la Coordination des Organisation Musulmanes Centrafricaines (COMUC), dites-nous quelles sont les activités que mènent la COMUC dans le cadre de la paix pendant cette période de turbulence dans le pays ?

 

MY : La Coordination des Organisations Musulmanes Centrafricaines (COMUC) œuvre dans le domaine de la promotion des Droits de l’Homme, la défense des intérêts des minorités car, fort de ce qui précède, les minorités sont mises en difficulté. La COMUC mène des activités dans le domaine de la cohésion sociale et de la réconciliation nationale. Comme elle est une coordination des organisations de la société civile musulmane, elle s’investit également dans le domaine de l’éducation, de la santé et autres.

 

RJDH : Le jeudi prochain, vous allez mener des activités en vue de la réouverture du cimetière musulman à Boeing. Quels sont donc les activités prévues pour cette journée ?

 

MY : Des activités comme la danse, des sketchs, et bien d’autres marqueront cette journée mémorable. Nous avons voulu réaliser la facilitation de la réouverture du cimetière de Boeing dans la commune de Bimbo 3 dans le cadre de la recherche du vivre ensemble, de la paix, de la cohésion sociale et la réconciliation nationale. La COMUC a adressé dans un premier temps une lettre en date du 27 juin 2015 à la présidence de la République et à la communauté internationale qui ont bien voulu prendre leurs responsabilités en mettant tout en œuvre pour que cela soit possible. Nous avons initié un pacte de non-agression et de réconciliation entre les habitants du 3ème arrondissement et de la commune de Bimbo 3. Cela a été accepté par ces communautés. Les démarches ont été menées et grâce au concours du gouvernement de la transition et des partenaires, ce projet est en train d’aboutir et la signature de cet accord aura lieu le jeudi 11 février prochain à travers la réouverture du cimetière de Boeing.

 

RJDH : Qu’est-ce que vous voulez dire par là, un pacte de non-agression ?

 

MY : La signature officielle de la convention intitulée pacte de non-agression et de réconciliation communautaire entre les habitants du 3ème et ceux de Bimbo 3, c’est une convention qui a été établie après ce qui s’est passé dans le pays. C’est-à-dire, chaque communauté se regardait en chaine de faïence, et chaque camp a peur de l’autre par rapport à la prolifération  des armes à feu  et de guerre. Nous avons établi cette convention pour qu’elle puisse règlementer la circulation au niveau de Bimbo 3 afin que la population soit en sécurité et même chose du côté du 3ème arrondissement afin de préserver la paix.

 

RJDH : Est-ce qu’il y a un préalable avant la réouverture du cimetière de Boeing ?

 

MY : Il faut que cet engagement soit un engagement définitif de la part des habitants qui vont signer le document le jeudi pour que la paix soit définitive dans ces secteurs. Je voudrais par cette occasion appeler la population du km5 et de Bimbo 3 de venir massivement assister à la cérémonie de la réouverture et que cela sert comme un exemple de vivre ensemble et de la réconciliation pour toute la population centrafricaine en générale.

 

RJDH : Le pays est en train d’amorcer le processus électoral. Quelle est la contribution de la COMUC qui coordonne toutes les activités des organisations musulmanes pour la réussite des élections ?

 

MY : Nous avons beaucoup œuvré pour les élections surtout au Km 5 dans le 3ème arrondissement de Bangui. Lors du vote référendaire du 13 décembre 2015, il y a un groupe d’individu du km5 qui a voulu boycotté le vote et les habitants du 3ème ainsi que la COMUC s’étaient mis debout pour dire non, et le lendemain le vote a eu lieu. Ce qui revient à dire que la COMUC encourage ce processus. Pour ce second tour de la présidentielle, je dirais que le meilleur gagne. Ce que nous voulons, c’est la paix la réconciliation, le vivre ensemble et le développement de la République Centrafricaine.

 

RJDH : Mahamat Youssouf merci !

 

MY : C’est à moi de vous remercier !

 

Propos recueillis par Judicaël Yongo.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com