Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 17:40
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

Centrafrique : Touadera élu à 62,71%, scène de liesse à Bangui

 

http://rjdh.org/  PAR SAINT-CYR GBEGBE LE 20 FÉVRIER 2016

 

Faustin Archange est déclaré provisoirement par l’Autorité National des Elections, élu à 62,71% contre son adversaire Anicet Georges Dologuélé qui a obtenu 37,29%.  Scène de liesse dans la capitale Bangui, après la proclamation de ces résultats provisoires par l’ANE.

 

Toute la capitale est en ébullition après la proclamation. Faustin Archange Touadera, l’ancien premier a obtenu au total 695.559 voix contre son challenger Anicet Georges Dologuélé, lui aussi ancien premier ministre qui a eu 413.352 voix.

 

Ces résultats provisoires placent alors Faustin Archange Touadera à la tête de la présidentielle en Centrafrique.

 

La Cour Constitutionnelle de Transition a, selon le code électoral, 15 jours francs pour proclamer le président de la République, qui succédera à Catherine Samba-Panza en tête de la transition depuis deux ans.

 

 

Le ministère de l’administration du territoire dote la préfecture de la Nana Gribizi en matériels

 

http://rjdh.org/ PAR DANIEL NGUERELESSIO LE 20 FÉVRIER 2016

 

Cinq (5) ordinateurs, des registres d’actes de naissances, des transcriptions des jugements supplétifs, des registres de mariages et de décès, tels sont les matériels fournis par le Ministère de l’administration du territoire, le vendredi 19 février 2016 à la préfecture de la Nana Gribizi. Ceci dans le cadre du redéploiement de l’administration de l’Etat dans les provinces de la RCA.

 

Nouèlanie Mireille Ouakoro, cheffe de mission au ministère de l’administration du territoire a indiqué que cette dotation est l’appui de UNFPA au gouvernement, dans le cadre de la relance des activités de l’autorité de l’Etat.

 

Elle a par ailleurs ajouté que « la mission consiste à faire  des suivis et évaluations des activités du redéploiement des fonctionnaires et agents de l’Etat, affectés dans la préfecture de Kémo et de la Nana Gribizi. « Aussi de vérifier les infrastructures de l’Etat », a-t-elle ajouté.

 

C’est pour la première fois qu’une telle mission s’organise dans la Nana-Gribizi dont l’Autorité de l’Etat peine à se redéployer.

 

 

 

Boulevard Charles De Gaule de Bangui toujours en dégradation malgré le lancement de sa réhabilitation

 

http://rjdh.org/ PAR ARMANDO YANGUENDJI LE 20 FÉVRIER 2016

 

La Boulevard Charles de Gaule qui quitte le centre-ville de  Bangui en allant vers Ngaragba et Ouango dans le 7è arrondissement de Bangui connait une détérioration très poussée. Ce qui rend difficile  la circulation des personnes et de leurs biens sur cette voie.   

 

« Cette avenue qui était autre fois goudronnée, connait actuellement une dégradation avancée. Lorsqu’on quitte les quartiers Ouango ou Ngaragba pour venir en ville et vice versa, du coup l’on se  plonge dans une vase de poussière. Des habits de passagers et des conducteurs qui empruntent cet axe sont tachés de poussière rouge », a expliqué sous l’effet de la colère Sévin Magba, qui revient du travail avec un accoutrement coloré de poussière.

 

La plainte est générale chez les habitants des quartiers précités. Clotilde Yango, élève au Lycée d’Etat des Rapides se dit «  préoccupée de la lenteur des travaux de réhabilitation de cette voie ». Elle appelle le gouvernement de «  d’accélérer la réhabilitation afin de permettre aux véhicules de transport en commun taxis, mototaxis et bus d’emprunter l’axe pour aider la population car, les véhicules fuient cet axe à cause de sa dégradation», a-t-elle souhaité.

 

Les conséquences sont énormes et impactent sur le coût élevé  du transport dans ce secteur, car beaucoup de propriétaires ont refusé de mettre leurs  engins sur  cet axe. Ernest Zoao conducteur de taxi soutient l’information. « Mon patron m’a interdit de faire l’axe ville-Ouango parce que la route n’est pas praticable. J’ai le souci d’aider les parents surtout les élèves et les  travailleurs habitant ce secteur, mais on y peut rien si le gouvernement ne fait rien pour sa population», a  expliqué ce conducteur.

 

Jacques Masenéngué, vendeur ambulant que nous avons rencontré en face de  la prison de Ngaragba a fait savoir que «  nous avons assisté il y a de cela  deux mois à la pose de pierre pour la réhabilitation de ce tronçon par la présidente de Transition Catherine Samba-Panza. Mais on ne sait pas pourquoi cela tarde encore ».

 

Les travaux de réhabilitation de l’avenue Ouango-ville ont été lancés en septembre 2015.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com