Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 février 2016 1 29 /02 /février /2016 17:23
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

La délibération de la présidentielle et des législatives attendue demain mardi 1er mars

 

http://rjdh.org/ PAR ARMANDO YANGUENDJI LE 29 FÉVRIER 2016

 

Les résultats définitifs du second tour de la présidentielle et du 1er tour des législatives pourraient être proclamés mardi 1er mars 2016, a-t-on appris de sources proches de la cour constitutionnelle de transition, organe chargé de valider les résultats des élections en Centrafrique.

 

Une source à la cour constitutionnelle de transition a fait savoir sous l’anonymat que les résultats définitifs des dernières élections seront annoncés d’ici demain si aucune force majeure n’est signalée « la cour est déjà prête. C’est demain probablement que le peuple sera informé par les conseillers » a confié cette source.

 

Aucune surprise n’est attendue de l’avis de la même source « il n’y aura pas de surprise. Les résultats de la présidentielle seront validés malgré quelques retouches qui n’ont pas d’incidence sur les positionnements. Aux législatives, il n’y aura pas non plus de grand bouleversements » a-t-elle expliqué.

 

C’est à l’issue de la délibération de la cour constitutionnelle de transition le nouveau président élu sera investi et le second tour des législatives pourrait se tenir.

 

Faustin Archange Touadéra est déclaré vainqueur du second tour de la présidentielle par l’Autorité Nationale des Elections, le 20 février dernier avec 62,71/% contre 37,29% pour son adversaire du second tour, Anicet Georges Dologuelé. L’investiture du nouveau président est prévue pour le 30 mars 2016.

 

 

Les étudiants réclament à travers une grève, la publication de la liste additive des boursiers

 

http://rjdh.org/ PAR SAINT-CYR GBEGBE LE 29 FÉVRIER 2016

 

 Les étudiants ont organisé une manifestation ce lundi, matin pour réclamer la publication de la liste additive des boursiers. Une partie de l’avenue des Martyrs a été barricadée dans la journée de ce 29 février 2016.

 

L’avenue des Martyrs a été occupée ce matin par les étudiants en colère. Ils ont érigé des barricades pour bloquer la circulation.

 

Siméon Bengaye, un des manifestants a rappelé leur principale revendication en ces termes « le quota de bourse initialement prévu à l’Université de Bangui était de 2.500. Lors des travaux de la commission de cette année, cela a été porté à 2.900. A la fin, ils n’ont publié que 2.200. Nous réclamons aujourd’hui les 700, telle est la raison de notre grève ».

 

Norbert Poungaba, président de l’Association Nationale des Etudiants Centrafricains (ANECA), a fait savoir que les autorités n’ont pas encore satisfait les cas d’omissions « c’est ce qui justifie le mouvement de ce matin » a t-il précisé.

 

Le président de l’ANECA a confié au RJDH que les autorités de la transition n’ont pas tenu parole par rapport à ce dossier « le gouvernement avait pris l’engagement de signer dans un bref délai la liste additive des étudiants de l’Université de Bangui. Cet engagement a été pris depuis le mois de novembre. Jusque là, rien n’est encore fait », a-t-il indiqué.

 

Le RJDH n’a pu entrer en contact avec le ministère de l’enseignement supérieur pour des précisions. Toutefois, le rectorat contacté n’a pas souhaité se prononcer sur une affaire qu’il considère comme propre aux étudiants.

 

C’est la troisième grève des étudiants sur la question en l’espace de deux mois. Le dernier mouvement remonte au 3 février 2016.

 

 

Le ministère de l’agriculture veut relancer l’agriculture par région

 

http://rjdh.org/  PAR JUDICAEL YONGO LE 29 FÉVRIER 2016

 

Le ministère du développement rural a mis au point des plans de relance agricole par région. Selon, Fernand Selkoumanda, chargé de missions au ministère du développement rural, ces plans seront mis en œuvre entre 2016 et 2018. Il l’a dit dans un entretien accordé, ce jour au RJDH.

 

Fernand Selkoumanda a indiqué que les missions de vulgarisation de ces plans sont en train de descendre sur le terrain « le ministère  a crée sept régions administratives. Actuellement, les équipes de chaque région sont en train de se rendre sur le terrain pour présenter le plan de la relance agricole par région » a-t-il précisé avant de détailler le programme « nous avons commencé dans la Nana-Mambéré et actuellement des équipes sont dans la région 4 à Sibut, dans la région 5 à Bria. Une équipe  a quitté Bambari pour Bangassou dans la région 6, et l’équipe de la région 7 c’est à dire Bangui et ses environs vont se réunir demain mardi. Le 4 mars se sera la région numéro 1 constituée des préfectures de l’Ombella-Mpoko et de la Lobaye ».

 

Le chargé de missions a présenté les grands axes de ces plans en ces termes « les plans sont axés sur quatre axes stratégiques notamment, la relance de l’agriculture, de l’élevage et le développement, l’agriculture comme facteur de réconciliation nationale, l’entreprenariat des jeunes pour la modernisation de l’agriculture et enfin la gouvernance agricole pour une compétitivité de l’agriculture centrafricaine ».

 

Le cout de ce projet piloté par le ministère est évalué à environ 275 milliards de FCA. Préparé depuis décembre 2015, ce plan a été lancé à Bouar lors de la foire agricole du 22 février dernier.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com