Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 11:34
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

Les étudiants en grève pour réclamer leurs bourses

 

http://rjdh.org/ PAR NERVA NGANG NDOUNGA LE 3 FÉVRIER 2016

 

Les étudiants centrafricains sont montés au créneau ce mercredi 03 février 2016 pour  revendiquer 9 mois d’arriérés de bourses d’études ainsi que l’affichage de la liste additive des boursiers. Ces derniers ont barricadé, à cet effet l’avenue des martyrs ce matin.

 

Nzannou Paterne, l’un des manifestants a avancé quelques raisons de leur mécontentement « c’est inadmissible, comment un Etat peut refuser de verser les bourses aux étudiants sous-prétexte que la caisse du trésor public est vide ? C’est du sabotage total, c’est pourquoi nous sommes là ».

 

Nobert Pounaba, président du Bureau Exécutif de l’Association Nationale des Etudiants Centrafricains (ANECA) trouve cette démarche légitime, car selon lui, les étudiants sont dépassés « les étudiants ont totalisé au moins un an d’arriérés  des bourses. Egalement, la liste des boursiers de l’année académique 2014-2015 n’ait été publiés que partiellement. Nous avions mené des démarches, on a touché toutes les instances, et je pense que les gens n’ont pas la bonne volonté  pour pouvoir sauver la situation. C’est pourquoi ces derniers estiment que trop c’est trop », a-t-il expliqué

 

Il a par ailleurs signifié que tant que ces revendications ne sont pas prises en compte, le mouvement va perdurer sur le campus « les étudiants centrafricains veulent seulement le versement total de leurs bourses et la publication de la liste additive de 700 étudiants boursiers qui ont été élagués. C’est un droit et le gouvernement doit prendre ses responsabilités sinon le mouvement va perdurer », a-t-il menacé.

 

C’est à l’issue d’une Assemblée Générale, ce mercredi matin que ce mouvement a été décidé. Rappelons que c’est la première manifestation organisée par le nouveau bureau de l’ANECA intronisé le 21 janvier dernier.

 

 

Les malades du virus Monkeypox à Bangassou sont guéris

 

http://rjdh.org/ PAR SANDRINE MBAGNA LE 3 FÉVRIER 2016

 

Aucun nouveau cas de malade à virus Monkeypox  n’est signalé actuellement à Bangassou, trois semaines après la découverte de la maladie dans la localité. L’information est confirmée au RJDH par le Médecin chef du centre de santé universitaire et hospitalier de Bangassou, Jean-Paul Ogbia.

 

« Tous les malades que nous avons reçus et qui ont été isolés au niveau de l’hôpital ici, sont guéris et ont déjà regagné leurs familles. Donc je peux vous confirmer que pour le moment, aucun cas de malade à virus Monkeypox n’est signalé à Bangassou », a relevé Jean-Paul Ogbia. Le médecin a évoqué, toutefois un cas suspect.

 

Jean-Paul Ogbia a annoncé l’arrivée d’une mission de vérification à Bakouma d’où est partie la maladie « les deux premières personnes qui avaient présenté cette maladie étaient venues de Bakouma. Nous allons organiser une mission de travail dans les prochains jours dans cette localité pour vérifier la situation dans la ville» a-t-il précisé.

 

Le centre de santé universitaire et hospitalier de Bangassou avait enregistré six cas en mois de janvier dernier.  Deux malades étaient morts et les autres sont guéris.

 

La maladie à virus  Monkeypox  a été détectée en 1970 en République Démocratique du Congo. C’est en 2001 qu’elle a été découverte en République Centrafricaine précisément dans le Mbomou.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com