Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 15:35
Nouvelles nationales sur APA
Nouvelles nationales sur APA
Nouvelles nationales sur APA

 

 

Plus de 600 armes et des milliers de munitions saisies au Cameroun

 

APA – Douala (Cameroun) 2016-02-19 12:09:35 - Les autorités camerounaises ont indiqué vendredi que 616 armes et 2773 munitions ainsi qu’un important stock de matériels destinés à la fabrication des armes artisanales ont été saisis et détruits à Bertoua dans la région de l’Est, frontalière à la République centrafricaine sous la supervision du ministère de la Défense (MINDEF).


Dans les détails, ce sont 503 armes de fabrication artisanale et 113 armes manufacturées qui ont été détruites, un arsenal de guerre récupéré par les forces de l'ordre au cours des opérations de routine.


Selon des sources proches du dossier, s'il est vrai que le gros du butin appartient aux chasseurs et aux braconniers, la plupart des armes manufacturées ont été saisies entre les mains des bandits ainsi que des éléments des bandes armées centrafricaines qui sévissent toujours entre les frontières des deux pays.

Depuis que la Centrafrique est en butte aux problèmes d'insécurité, la partie orientale du Cameroun avec qui il partage une longue frontière, fait l'objet des attaques des milices armées centrafricaines.


Des attaques et des actes de pillages souvent à l'origine des perturbations du trafic entre le Cameroun et la Centrafrique, indépendamment du déploiement des forces de l'ordre par les deux Etats avec l'appui des éléments de la Mission de paix des Nations unies pour la Centrafrique (MINUSCA).

 

http://apanews.net/news/fr/article.php?id=846267#sthash.nRu507AA.dpuf

 

 

L'université de Bangui décerne le titre de Docteur honoris causa à Catherine Samba-Panza 

 

APA-Bangui (Centrafrique) -2016-02-19 13:10:59 - Le Conseil de l’Université de Bangui a décidé de décerner le titre de Docteur honoris causa à la Présidente de la République centrafricaine, Catherine Samba-Panza, qui finit dans un mois son mandat à la tête de la transition, a annoncé le Pr Abdoulaye Sepou.

 

Selon le recteur de l'université de Bangui qui s'exprimait jeudi soir, le staff rectoral et le conseil de l'Université apprécient positivement les différentes actions menées par la Présidente en faveur du rayonnement de l'établissement supérieur pendant son mandat.

La remise sur pied des annales de l'Université de Bangui disparues depuis des années et le parrainage des jeux-concours étudiante élite'' permettant de récompenser par des bourses d'études certaines étudiantes sont autant d'actes positifs initiés par Catherine Samba-Panza, a souligné le Pr Sepou.


Il a rappelé que le titre de Docteur honoris causa existe dans toutes les universités et qu'il est généralement décerné à  une personnalité qui a marqué positivement l'existence de l'université.

 

http://apanews.net/news/fr/article.php?id=846276#sthash.FCkgkXou.dpuf

 

NDLR : Quand arrêterons-nous avec ces bouffonneries !

 

 

3,5 millions de l'UE pour améliorer les infrastructures sanitaires en Centrafrique

 

APA-Bangui (Centrafrique) -2016-02-19 13:23:37 - La représentation de l’Union européenne et celle de l’Organisation mondiale de la santé ont paraphé, vendredi à Bangui, une convention financière d’un montant de trois millions et demi d’euros pour permettre à cette agence onusienne de renforcer les infrastructures sanitaires en Centrafrique.


L'enveloppe permettra la construction des centres de santé et leur équipement dans plusieurs régions sanitaires de la Centrafrique.


Il s'agira aussi de reconstruire certains services sanitaires et de renforcer les capacités du personnel soignant.


Pour Marguerite Samba Maliavo, ministre de la Santé et de la Population, le ratio médecin-population en Centrafrique est considérable. S'il est pour le moment d'un médecin pour 35 mille habitants, il pourrait grâce à ce financement, être réduit à 20 mille habitants pour un médecin.


Ce financement permettra également aux ONG internationales intervenant dans le domaine de santé en Centrafrique de renforcer leurs activités sur le terrain.

Les dernières violences qui ont secoué Bangui ont occasionné la destruction de biens de plusieurs organisations humanitaires et réduit considérablement leur capacité d'intervention sur le terrain.

 

http://apanews.net/news/fr/article.php?id=846279#sthash.ypIrYQkO.dpuf

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com