Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 23:36

 

 

 

APA-Bangui (Centrafrique) 2016-02-18 20:16:33 Le chef de la mission d’observation de l’Union africaine en Centrafrique, Souleymane Ndéné Ndiaye, a déclaré jeudi que le double scrutin du 14 février 2016 s’est déroulé dans « le calme, la sérénité et la transparence » estimant que « les difficultés logistiques rencontrées ne sont pas de nature à entacher la crédibilité de ces deux scrutins ».


Lors d'une déclaration à la presse, à Bangui, M. Ndiaye a fait remarquer que l'évaluation de la régularité, de l'équité des élections présidentielle et législatives du 14 février 2016 tenues en République Centrafricaine, est « conforme aux dispositions de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance de 2007 ». 


A l'issue de l'observation de ces élections groupées, la Déclaration préliminaire de l'Union africaine retient que la campagne s'est déroulée dans un climat apaisé et un environnement non violent.


Elle a aussi fait mention de l'implication de la société civile dans l'observation, la prévention des conflits post-électoraux et la cohésion sociale.

 
Concernant le vote, la mission a fait savoir que les scrutins se sont déroulés dans le calme tandis que les bureaux de vote étaient accessibles aux handicapés et que le matériel électoral était en quantité suffisante.

 
Le secret du vote a été garanti et le personnel électoral était facilement identifiable par le port de gilet, ont relevé les représentants africains qui font également remarquer que les représentants des candidats à la présidentielle étaient présents, contrairement à ceux des législatives.

Il a été signalé la présence des forces de sécurité en milieu urbain et non en milieu rural, indique-t-on.

 
Contrairement à ces avancées, la Déclaration a noté que la campagne pour les législatives a été timide, faute de moyens financiers, contrairement aux deux candidats retenus pour le second tour de la présidentielle.


La déclaration a reproché à l'Agence nationale des élections (ANE) de n'avoir pas actualisé la liste électorale déplorant que cela a eu pour conséquence l'absence de certains électeurs aux urnes.


Enfin les observateurs de l'Union africaine ont dit avoir constaté une faible affluence des électeurs formulant à cet effet des recommandations au gouvernement afin de doter l'ANE de moyens humains et financiers, en prélude aux élections communales. Ils recommandent aussi la sécurisation des bureaux de vote.


A l'ANE, ils ont recommandé la révision des listes électorales et leur affichage à chaque occasion de même que la poursuite de la formation des agents électoraux. Il est aussi recommandé à la société civile de poursuivre les efforts d'incitation des électeurs à aller aux urnes, dans la paix.


Quant aux partis politiques, il leur est suggéré de respecter le verdict des urnes et le recours aux moyens légaux en cas de contentieux et surtout de privilégier la paix. 

A la communauté internationale, la Déclaration propose de continuer son appui à la Centrafrique afin d'aider le pays à faire face à ses nombreux défis.

 

http://www.apanews.net/news/fr/article.php?id=846240#sthash.rPNGD7Wq.dpuf  

 

 

Un milliard de FCFA du Cameroun pour l'organisation des élections en Centrafrique

 

APA-Bangui (Centrafrique) -2016-02-18 12:36:14 Le Cameroun et la représentation du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), chargé de gérer les fonds pour l’organisation des élections en Centrafrique, ont signé, jeudi à Bangui, une convention financière d’un montant d’un milliard de FCFA pour la poursuite du processus électoral enclenché en Centrafrique.


Aurélien Agbégnonçi, représentant du PNUD en Centrafrique, et Nicolas Nzoyoum, ambassadeur du Cameroun, ont signé cette convention financière destinée à permettre à la RCA de parachever le processus électoral en organisant dans un meilleur délai le second tour des législatives.


Le Cameroun, membre de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), répond ainsi favorablement à l'appel à l'aide en faveur de la Centrafrique qui a déjà reçu des appuis financier de plusieurs autres pays de la sous région comme l'Angola et le Gabon.

 

http://apanews.net/news/fr/article.php?id=846176#sthash.GXh2l0h2.dpuf

L'UA qualifie de ''mineures'' les irrégularités notées lors des élections en RCA

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com