Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 11:17

 

 

 

BANGUI, 17/02/16 (Xinhua) -- Deux jours après le second tour de la présidentielle tenu dimanche en Centrafrique, le vainqueur n'est toujours pas connu, bien que Faustin Archange Touadéra apparaisse émerger dans les résultats partiels publiés mardi à Bangui par l'Autorité nationale des élections (ANE), début du dévoilement du verdict des urnes que l'Union africaine (UA) a appelé peu avant à respecter.

 

Face à la presse mardi après-midi au siège de cette institution à Bangui, Guy René Sakanga Morouba, responsable en charge de la logistique à l'ANE, a dévoilé quelques chiffres représentant selon lui environ 60% des résultats encore en cours de compilation de ce scrutin majeur, qui représente un espoir de sortie de trois ans de violences pour le peuple centrafricain.

 

Ces résultats concernent une partie des bureaux de vote de Bangui et d'Ombella-M'Poko, une circonscription voisine, a expliqué le responsable électoral.

 

Sans précision de pourcentage pour les scores obtenus par chacun des deux candidats en lice, les chiffres délivrés laissaient toutefois découvrir une avance de Faustin Archange Touadéra sur son rival, Anicet Georges Dologuelé.

 

Peu avant, l'état-major de campagne de l'ancien Premier ministre de François Bozizé a réuni la presse dans son fief de Roy-Rabe, zone connue pour avoir été l'un des épicentres des violences à Ouagadougou au plus fort de la crise, pour dénoncer une rencontre rapportée la veille et jugée suspecte entre Julius Rufin Ngouabe-Baba, rapporteur général de l'ANE, et Dologuelé.

 

Pour le camp de Touadéra, cette rencontre inopportune s'apparente à une manœuvre visant à la manipulation des résultats, qui confirment de plus en plus l'avantage de celui-ci dans le choix des électeurs centrafricains.

 

A l'ANE, l'on reconnaît que la publication des résultats partiels survenue par la suite a été motivée par la "mise en cause du rapporteur général" pour rassurer l'opinion publique.

 

Après l'invalidation par un arrêt de la Cour constitutionnelle pour cause de fraudes de l'ensemble des résultats des législatives couplées au premier tour de la présidentielle le 30 décembre, l'ANE joue sa crédibilité dans ce nouveau scrutin.

 

Du coup, la publication des résultats provisoires de ce second tour de la présidentielle et du premier tour des législatives reprogrammées est projetée pour mercredi.

 

Dans une déclaration publiée ce mardi à Bangui, la mission d'observation électorale de l'UA s'est félicitée de ce que le double scrutin (présidentiel et législatif) du 14 février "s'est déroulé dans le calme, la sérénité et la transparence".

 

"La Mission exhorte les partis politiques et les candidats à respecter le verdict des urnes et à sauvegarder le climat de paix qui a prévalu tout au long du processus électoral", a cependant souligné l'équipe d'observateurs conduite par l'ex-Premier ministre sénégalais Souleymane Ndéné Ndiaye.

 

 

Centrafrique : l'UA appelle à respecter les résultats du second tour de la présidentielle

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com