Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 12:33
Abdallah Kadre Assane limogé : les en-dessous

 

 

 

http://www.radiondekeluka.org/  mardi 2 février 2016 12:31

 

Abdallah Kadre Assane, ne fait plus partie du gouvernement de transition que dirige le Premier ministre Mahamat Kamoun. Il a été limogé de son poste de ministre des Finances et du Budget par le chef du gouvernement et le chef de l’État de Transition, Catherine Samba-Panza. 


Le décret de son limogeage a été lu à la radio nationale. Jusqu'à lundi matin, Abdallah Kadre Assane était encore au gouvernement de Kamoun 3. Depuis le régime l'ancien président François Bozize, il a changé plusieurs fois de portefeuille ministériel. D'abord, ministre du Plan et de la coopération internationale, il est passé par le département des Postes et télécommunications pour chuter au ministère des Finances et du Budget. 


Après son limogeage, les interrogations se multiplient. Nombreux sont ceux qui veulent savoir ce qui a motivé cette décision à seulement deux mois de la fin de la transition. Selon les indiscrétions qui fusent depuis ces derniers temps, le ton n'est pas au beau fixe entre Abdallah Kadre Assane et le Premier ministre Mahamat Kamoun qui ne voulait même plus le voir. Les mêmes indiscrétions font état des cas de détournements qui pourraient être l'une des raisons du limogeage de l'ex-patron du département des Finances. 


Abdallah Kadre Assane est le seul ministre des Finances qui depuis 1960 à ce jour, a apporté de profondes réformes comme la bancarisation qui a mis fin aux fonctions des « billeteurs » qui appauvrissaient les fonctionnaires et agents de l’état au plus bas salaire mensuel. L'ancien membre du gouvernement est ressortissant de l’Ecole Nationale de l’économie Appliqué (ENA) de Dakar au Sénégal. Il a poursuivi ses études supérieures au centre de formation des sciences économiques à Libourne en France. 

Le gouvernement nomme un nouveau ministre des Finances


Le ministre délégué aux Finances et au Budget, Célestin Yanindji, est nommé depuis hier lundi après-midi ministre en charge des Finances et du Budget de la République Centrafricaine. Il remplace à ce poste Abdallah Kadre Assane. L'information a été donnée sur les ondes de la radio nationale.

 
Célestin Yanindji est autorisé à prendre les rênes du ministère des Finances et du Budget aux termes d'un décret pris conjointement par le Premier ministre Mahamat Kamoun et le Chef d’État de Transition, Catherine Samba Panza le 1er février 2016. 

Le nouveau ministre des Finances et du Budget était entré au gouvernement Kamoun 2 en janvier 2015. Son accès dans le cercle fait suite à l'instruction de Mme Samba Panza de procéder à un réaménagement technique de l'équipe. Mr Yanindji était alors, ministre délégué aux Finances et au Budget.

 

 

NDLR : Les derniers jours de cette calamiteuse transition tournent au vinaigre. Ce brutal limogeage du sulfureux personnage d'Abdallah Kadre en est une preuve. Déjà en bozizie, il avait trempé avec Aurélien Zingas dans la disparition de la somme de 20 millions de F CFA due par le trésor à la société REGICA de Cyriaque Dussey. A l'entrée de Séléka dans Bangui, Abdallah Kadre s'est opportunément retrouvé avec des hommes armés au domicile du même Cyriaque Dussey pour tenter de s'emparer des véhicules de ce dernier. C'est grâce à l'intervention de Moussa Mohamed Dhaffane et ses hommes que les braqueurs ont été mis en fuite. Abdallah Kadre est le demi-frère du PM Mahamat Kamoun mais il est accusé de trahison et il lui est aussi reproché des cas de détournement et de mauvaise distribution des dons de matériel (motocyclettes et bicyclettes et autres ordinateurs et téléviseurs) effectué par certaines ambassades et organismes internationaux au gouvernement centrafricain. Même si ce n'est pas lui qui a mis le feu au ministère du budget, d'aucuns n'hésitent pas à faire le lien entre le limogeage de Kadre et l'incendie de ce ministère de la semaine dernière qui a vu disparaître certains documents importants. 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com