Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 11:20

 

 

 

http://www.radiondekeluka.org/  lundi 1 février 2016 12:23

 

Les candidats aux législatives des trois circonscriptions électorale du 5e arrondissement sont montés au créneau ce lundi. Ils ont réclamé au cours d'une réunion regroupant une trentaine d'entre eux, le départ du rapporteur général du démembrement de l'Autorité Nationale des Elections (ANE) local. 


Ils ont accusé le rapporteur général d’être à l'origine de nombreuses fraudes enregistrées lors du scrutin législatif dans cette circonscription, annulé par la Cour Constitutionnelle de Transition (CCT).


« Les candidats à la députation des trois circonscriptions du 5e arrondissement se sont réunis pour dénoncer un certain nombre de choses notamment le fait que certains membres du démembrement local de l'ANE puissent prendre cause pour certains candidats et organiser toute une stratégie pour pouvoir privilégier ces candidats lors du scrutin prochain. (…) C'est une réalisation qui est mise en place pour profiter à certains candidats. Ce stratagème est mis en place par le rapporteur du démembrement local de l'ANE. Nous réclamons son départ si cela est possible », a expliqué Cécile Digo Kolingba, candidate dans la 2e circonscription du 5e arrondissement.


« Nous allons adresser une requête à l'ANE pour que des mesures soient prises pour que, lors du scrutin prochain, les mêmes choses ne puissent pas se reproduire, à savoir la distribution de la carte électorale à des fins d'un candidat », a-t-elle précisé. 


Elle a conclu que les  candidats aux législatives des trois circonscriptions électorales du 5e arrondissement vont formuler des recommandations à l'endroit de l'institution en charge de l'organisation des élections. « Nous allons faire des recommandations à l'ANE pour  demander d'échanger les membres du bureau de vote d'un arrondissement à un autre pour plus de transparence pour le scrutin prochain ».


Gervais Ngouaye, candidat dans la 3e circonscription du 5e arrondissement, a soutenu cette dénonciation. Il a estimé que les fraudes électorales constatées le 30 décembre dernier, ont été à l'origine de l'annulation des résultats des législatives sur l'ensemble du territoire.


La rédaction de Radio Ndeke Luka n'a pas pu joindre le président du démembrement de l'ANE du 5e pour avoir sa version des faits.

5e arrondissement de Bangui : les candidats aux législatives crient à la fraude

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com