Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 01:19

 

 

L’Histoire risque de se répéter en Centrafrique.

 

Les Centrafricains doivent doubler de vigilance pour ce second tour des élections présidentielles qui s’annoncent, car ils doivent se souvenir du rôle nocif qu’a joué l’informaticien béninois dénommé FELIX SESSOU sous la bénédiction de son défunt frère feu GILBERT AHO du PNUD,  lors du traitement des résultats des élections présidentielles de 2011. Ils se souviendront encore plus de la farouche contestation du FARE, issue du tripatouillage des résultats de ce scrutin présidentiel de 2011. Le peuple se souviendra encore et encore plus, de la crise militaro-politique qui s’en est suivie avec la prise du pouvoir par la force par la coalition SELEKA, le 24 mars 2013. Les morts, les destructions des biens,  la division de la société, les déplacements internes et externes des populations et les autres  malheurs, sont toujours présents dans ce pays, bien que ce peuple s’engage déjà à les surmonter, suite à la visite du Pape FRANCOIS et le 1er tour des scrutins présidentiels et législatifs.

 

Malgré cette situation catastrophique dans laquelle notre pays est plongé, sans scrupule et sans compassion, certains frères africains veulent toujours et encore profiter de la situation de désespoir du peuple Centrafricain.

 

La visite dénoncée par le candidat Jean Serge Bokassa et effectuée nuitamment par un autre béninois dénommé AURELIEN AGBENONCI, Représentant spécial adjoint du Secrétaire Général des Nations Unies et Coordonnateur résident pour la République centrafricaine, au candidat Anicet Georges Dologuélé pour soi-disant préparer sa sécurité durant le second tour, sans pour autant réaliser la même visite à l’autre candidat Faustin Archange Touadéra (équité), doit interpeller tous les Centrafricains épris de paix .

 

Ces béninois sont-ils décidés coûte que coûte à maintenir la Centrafrique dans l’instabilité ? Et pour quelle raison le font-ils ? La communauté internationale n’a telle pas d’autres cadres que ces ouest africains égoïstes ? Avides et partiaux ?

 

Même si la classe politique centrafricaine est la plus médiocre au monde, le peuple Centrafricain ne se laissera pas abuser cette fois-ci par ces béninois. Ils peuvent aussi aller chercher de l’argent dans les autres pays du monde qu’ici en Centrafrique. Le meilleur des deux candidats Frères, qualifiés pour le second tour des élections présidentielles ne doit pas souffrir de contestation des résultats comme pour les élections de 2011, contestations rendues possible grâce à ces sinistres frères du Bénin.

 

Souvenons-nous TOUS aussi de cette citation : ‘’ L’esclave, qui n’est pas capable d’assumer sa révolte, ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort’’.

 

DEBOUT DONC CENTRAFRICAINS, VIGILANTS ET UNIS POUR BARRER LA ROUTE AUX PREDATEURS FURENT-ILS AFRICAINS COMME NOUS OU AUTRES !

 

Aux dernières nouvelles, Aurélien AGBENONCI a précipitamment quitté la RCA pour ne plus y remettre pied. Que pense de cette affaire AGBENONCI du Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies à la tête de la MINUSCA, le Gabonais Parfait ONANGA ANYANGA ?

 

Par David KLIMANGO

RCA : Encore un autre Béninois à la manœuvre électorale dans le pays !

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com