Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 23:41

 

 

LA METHODOLOGIE DE LA PUBLICATION DES RESULTATS DES ELECTIONS PAR L’AUTORITE NATIONALE DES ELECTIONS (ANE) EST ILLEGALE ET EST DE NATURE A CREEER DES TROUBLES

 

La méthodologie adoptée dans la publication des résultats des élections générales du 30 décembre 2015 est totalement illégale parce qu’elle viole l’article 124 du Code Electoral du 15 août 2015 qui dit ceci: « L’ANE procède au recensement général des votes en présence des représentants des candidats dûment mandatés et des observateurs. Elle les rend publics, au fur et à mesure, circonscription par circonscription et bureau de vote par bureau de vote, dans les six (6) jours suivant la date du scrutin ».

 

Après la fin du double scrutin du 30 décembre, au lieu de procéder circonscription par circonscription et bureau de vote par bureau de vote comme l’exige l’article 124 précité du Code Electoral, l’ANE a décidé de son propre chef de publier les résultats partiels et provisoires en procédant « préfecture par préfecture et pourcentage des suffrages exprimés par pourcentage des suffrages exprimés ».

 

En conclusion, les résultats provisoires proclamés par l’ANE doivent être intégralement  contestés par les candidats auprès de la Cour Constitutionnelle, laquelle juridiction peut décider de leur redressement, conformément à l’article 126 du Code Electoral du 28 août 2015.

 

Cette méthode adoptée par l’ANE viole le principe de transparence qui doit sous-tendre de bout en bout la publication, même provisoire des résultats. Elle est totalement floue, très suspecte, contestable, et inadmissible. Les résultats provisoires sont totalement contestables.

 

La méthodologie de publication des résultats provisoires  illégalement choisie par l’ANE est clairement de nature à entacher non seulement la crédibilité du double scrutin mais aussi et surtout de nature à engendrer des troubles dans le pays.

 

Les responsables de l’ANE et tous ceux de la communauté internationale qui les laissent faire ou qui les soutiennent devraient endosser la responsabilité d’éventuels troubles à l’ordre public qui adviendraient dans le pays quant à la méthode délibérément confligène qu’a choisie l’ANE pour faire le travail qu’elle est chargée d’effectuer. 

 

Victor Poussinga

RCA - Elections : Haro sur la méthode illégale de publication des résultats provisoires par l'ANE

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com