Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 12:26

 

 

 

 

Le 30 décembre 2015, les Centrafricains ont été appelés aux urnes pour choisir un président de la République et des députés à l’Assemblée nationale.

 

La publication des résultats provisoires par l’organisme de mise en œuvre de ces élections (l’Autorité Nationale des Elections) a fini de convaincre les uns et les autres sur les conditions pour le moins douteuses et préoccupantes dans lesquelles ces élections ont été organisées et que les responsables de cette institution reconnaissent eux-mêmes.

 

Devant les constats troublants faits d’une part par les représentants du candidat Martin ZIGUELE dans les bureaux de vote et d’autre part par des huissiers de justice, les faits suivants – entre autres - ont été mis en évidence :

 

  • Eviction manu militari des représentants du candidat des bureaux de vote des circonscriptions sous l’emprise des groupes armés ;
  • Bourrage des urnes ;
  • Trafic d’influence ;
  • Substitution des procès-verbaux par d’autres falsifiés ;
  • Refus délibéré de saisir les résultats du candidat Martin ZIGUELE
  • etc.

 

La gravité de ces dérives, à l’évidence préméditées, sont telles qu’elles font planer désormais un sérieux doute sur toute la chaîne opérationnelle de l’ANE c’est-à-dire depuis l’organisation des élections, la collecte des résultats, leur acheminement jusqu’au Centre de Traitement des Données (CTD), le traitement informatique des PV et la publication des résultats provisoires.

 

Hier jeudi 14 janvier 2016, une équipe commise par les soins de notre candidat et composée d’un huissier de justice et d’un informaticien a effectué une descente à l’ANE pour s’informer et vérifier la chaîne du traitement informatique des résultats. Le constat établi au cours de cette descente et après les explications données par les responsables de l’ANE a laissé la délégation sans voix :

 

les démonstrations demandées pour trois circonscriptions différentes font apparaitre à l’écran la mention « aucune saisie » devant le nom du candidat Martin ZIGUELE.

 

Le procès-verbal d’huissier établi à l’issue de cette descente a été versé à l’appui de la requête déposée à la Cour Constitutionnelle de Transition vers laquelle désormais tous les regards sont tournés pour dire le droit et constater les graves dysfonctionnements et les fraudes mises en œuvre à grande échelle pour détourner les résultats des élections.

 

C’est pourquoi nos candidats aussi aux législatives qu’à la présidentielle ont été logiquement amenés à exiger le décompte manuel des voix, seule parade à la corruption du système informatique.

 

Par ses décisions attendues, la Cour Constitutionnelle de Transition enverra des signaux très clairs à tous ceux pour qui la tricherie et le vol fondent la culture et l’action politique tout autant qu’un raccourci pour parvenir au pouvoir politique et à la fonction de la représentation populaire.

 

C’est la meilleure leçon à infliger, pour l’éducation et pour l’histoire, à tous les fossoyeurs de la démocratie.

 

Je vous remercie

PROPOS LIMINAIRES DU POINT DE PRESSE DU DIRECTEUR NATIONAL DE CAMPAGNE DU CANDIDAT MARTIN ZIGUELE
PROPOS LIMINAIRES DU POINT DE PRESSE DU DIRECTEUR NATIONAL DE CAMPAGNE DU CANDIDAT MARTIN ZIGUELE

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com