Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 22:30
Nouvelles nationales sur RJDH et APA
Nouvelles nationales sur RJDH et APA
Nouvelles nationales sur RJDH et APA
Nouvelles nationales sur RJDH et APA
Nouvelles nationales sur RJDH et APA
Nouvelles nationales sur RJDH et APA

 

 

RCA : les résultats du 1er tour des élections proclamés lundi

 

APA-Bangui (Centrafrique) -22/01/16 Les résultats définitifs des législatives et de la présidentielle centrafricaines du 30 décembre dernier seront proclamés lundi matin dans la salle d’audience du tribunal de grande instance de Bangui, a annoncé la Cour constitutionnelle.

 

Dans un communiqué lu jeudi soir à la radio nationale, la cour informe en outre qu'elle a enregistré au niveau de sa greffe 402 requêtes pour les législatives et 5 pour la présidentielle.

 

Les candidats avaient cinq jours après la clôture des élections pour formuler ces requêtes et les déposer au greffe de la Cour.

 

Les 9 juges de la Cour doivent, eux, dans les 15 jours suivants proclamer les résultats définitifs des élections.

 

Cependant les difficultés d'organisation des scrutins et le nombre élevé des requêtes aux législatives n'ont pas facilité la tâche des juges.

 

Le second tour prévu le 31 janvier sera certainement repoussé à une nouvelle date.

 

 

La publication définitive des élections attendue le lundi prochain

 

http://rjdh.org/ PAR VIVIEN NGALANGOU LE 22 JANVIER 2016

 

La Cour Constitutionnelle de Transition a annoncé, le jeudi dernier la publication des résultats définitifs des scrutins du 30 décembre, le lundi 25 janvier. Cette annonce a été faite par le directeur de cabinet de cette institution, Flavien Mbata.

 

De sources proches de la Cour Constitutionnelle de Transition, les neuf membres de la cour continuent le traitement des requêtes relatives aux élections groupées du 30 décembre 2015.

 

Selon nos informations, la cour statuera le lundi, à la fois sur la présidentielle et les législatives.

 

En annonçant la publication définitive le lundi prochain, la cour aura pris quatre jours de retard sur le programme initial qui avait fixé la délibération définitive des résultats au 21 janvier.

 

Ce glissement de quatre jours va avoir certainement des répercussions sur le chronogramme de l’Autorité Nationale des Elections qui avait prévu la campagne du second tour entre le 23 et le 29 janvier et les scrutins le 31 du même mois.

 

Avec ce léger retard lié à la publication définitive des résultats du premier tour, il sera difficile à l’Autorité Nationale des Elections de tenir le chronogramme initial. Un léger report est donc attendu pour le second tour.

 

Dans les couloirs de l’Autorité Nationale des Elections, on avance la date du 07 février pour la tenue de ce second tour. Notons que cette information n’est pas encore confirmée par les sources officielles de l’ANE.

 

La Cour Constitutionnelle de Transition a enregistré quatre cent deux requêtes pour les élections législatives et cinq pour la présidentielle.

 

La présidence se félicite du bilan de Catherine Samba-Panza

 

http://rjdh.org/ PAR PRINCE NGAÏBINO LE 22 JANVIER 2016

 

Catherine Samba-Panza a totalisé deux ans de présidence le 20 janvier dernier. Le porte-parole de la présidence Anicet Guiyama Massogo a dressé un bilan positif de cette présidence.

 

Pour le Ministre Guiyama Massogo, Conseiller Politique de la Cheffe de l’Etat et porte-parole de la présidence, la transition centrafricaine a tenu ses promesses « si les Centrafricains sont objectifs, ils diront que comparativement au chao qui s’est installé dans le pays avant le 20 janvier, beaucoup d’efforts ont été faits pour ramener la paix, la sécurité et la relance de l’économie…Il y a de quoi à dire que la transition a réussi ses objectifs » a expliqué le ministre conseiller.

 

Anicet Guiyama Massogo a indiqué que sous le règne de Catherine Samba-Panza,  l’autorité de l’Etat a été redéployée dans les provinces, la sécurité est garantie et la relance de l’économie une réalité. Pour le conseiller de la cheffe de l’Etat, la transition a assumé la mission qui lui était confiée parce qu’elle est en train de déboucher sur les élections transparentes.

 

Anicet Guiyama Massogo a, toutefois reconnu des manquements dans le domaine de l’assistance humanitaire qu’il justifie par les regains de violences enregistrés « Il y a eu des moments de reculs sur les questions humanitaires puisque les crises à répétition ont obligé les gens à regagner les sites des déplacés » a signifié ce dernier.

 

Ce n’est pas la même lecture chez les politiques. Pour Eddy-Symphorien Kparékouti, leader du Parti de l’Unité et de la Reconstruction (PUR), cette transition est un échec total. « La transition est un échec total. Prenons d’abord la première mission qui est la restauration de la sécurité. Jusqu’aujourd’hui il n’y a pas la sécurité dans le pays. Il y a les menaces de groupes armés comme la LRA qui sont enregistrées partout. Aussi, le processus de la réconciliation n’a pas été mis en place de manière sincère sans parler de la relance de l’économie qui n’est pas une réalité. Les élections sont en train de causer des problèmes. Tout ceci atteste de l’échec de cette transition » a-t-il expliqué.

 

Catherine Samba-Panza élue présidente de la transition le 20 janvier 2014, a pris fonctions le 23 janvier de la même année.

 


Centrafrique: 28 armes AK 47 et 2 caissettes de minutions remises aux forces de sécurité intérieure

 

http://rjdh.org/ PAR AGGÉE YAGOUA GUERET LE 22 JANVIER 2016

 

La section Anti mines de la Minusca a remis 28 armes de marque AK 47 et deux caissettes de munitions aux forces de sécurité intérieure à Bangui. La cérémonie de remise de ces armes a eu lieu ce vendredi 22 janvier 2015 au Camp de Roux à Bangui.

 

Ce sont des armes saisies par la Minusca pendant les opérations de désarmement à Bangui. Elles seront réparties entre le Groupe de Sécurité et d’Intervention de la gendarmerie(GSIGN) et la Compagnie Nationale de Sécurité(CNS) de la police.

 

Pour Jad Fahd, chargé de programme à la section  gestion des armes à la Minusca, cette remise est faite suite à la demande du ministre de la sécurité publique. « Le ministère de la sécurité publique a introduit une requête auprès du comité de sanction des Nations Unies pour que les armes saisies puissent être mises à sa disposition. C’est suite à cette requête que le comité des sanctions nous a instruits pour procéder à cette remise », a-t-il expliqué.

 

Chrysostome Sambia, ministre de la Sécurité Publique, de l’Immigration-Emigration s’est dit satisfait de ce geste qui va permettre de redynamiser la police et la gendarmerie.  « Je suis très satisfait de cette réponse qui résulte de la démarche entreprise par le gouvernement. Les Nations-Unies ont instruit la Minusca pour que nos armes nous soient restituées. Cela ne peut que nous soulager car avec ces armes, nous allons renforcer la capacité des gendarmes et des policiers afin qu’ils puissent accomplir leur mission en toute quiétude », a-t-il exprimé.

 

C’est la deuxième fois que la Minusca remet des armes aux autorités de la transition. La première fois, c’était le 24 décembre 2015 où 30 armes ont été remises aux forces de sécurité intérieure.

 

Centrafrique :La paroisse Saint André de Bakouma attaquée par la LRA

 

http://rjdh.org/ PAR SANDRINE MBAGNA LE 22 JANVIER 2016

 

La paroisse Saint André de Bakouma a été attaquée hier aux environs de 17 heures par les éléments de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony. Selon une source religieuse jointe depuis Bangassou, d’importants biens de l’église ont été emportés par ces hommes armés.

 

Cette information est confirmée par l’évêché de Bangassou qui a dépêché une mission ce matin à Bakouma pour s’enquérir de la situation. L’abbé Blaise Bissialo, ayant conduit cette mission a raconté les circonstances de l’attaque en ces termes. « C’est vers 17 heures que ces hommes ont fait irruption derrière la paroisse. Ils ont séquestré  deux religieuses de nationalité américaine et un séminariste stagiaire. Ils ont cassé les portes au niveau du presbytère et chez les sœurs. Ils ont pris de l’argent, des groupes électrogène, les réserves de nourritures et autres biens de la paroisse, notamment l’appareil radio nouvellement installé », a-t-il expliqué.

 

La même source a rappelé que, de nombreuses attaques coordonnées de la LRA ont été signalées depuis une semaine dans la sous-préfecture de Bakouma. « Au courant de la semaine dernière, il a été signalé au village Pia, à 7 kilomètres de Nzako une attaque de cette rébellion. Là, ils ont enlevé quatre personnes qu’ils ont relâchées quelques jours après. Ils ont aussi attaqué le village Nzabé où ils ont brulé 47 maisons », a-t-il expliqué.

 

C’est la deuxième attaque de cette paroisse par les hommes armés. La première était perpétrée en 2013 par les ex-Séléka. Bakouma est l’une des villes centrafricaines où il n’y a aucune présence des forces nationales et internationales. C’est dans la ville de Bakouma que se trouve le gisement d’uranium.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com