Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 01:05
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

Centrafrique : Vers la mise en place d’une coordination des forces internationales contre la LRA

 

http://rjdh.org/ PAR NERVA NGANG NDOUNGA LE 27 JANVIER 2016

 

La Minusca dans sa conférence de presse hebdomadaire de ce mercredi 27 janvier a déclaré qu’une coordination est en train d’être mise en place afin de lutter contre la LRA de Joseph Kony.

 

« On est en traine de faire une coordination avec les différentes forces internationales se trouvant dans les régions où sévissent la LRA, pour lutter contre ces troupes », c’est ce qu’a dit le Lieutenant-colonel Adolphe Manirakiza, porte-parole militaire la Minusca lors de la conférence de presse de ce mercredi.

 

Adolphe Manirakiza a précisé que le mandat de la Minusca n’est pas de combattre la LRA. « La force de la Minusca n’a pas le mandat pour combattre la LRA. Elle n’a le mandat que de protéger la population civile. Les moyens nous en avons, nous avons mis des hommes à Obo, et les villes périphériques pour protéger ces dernières. Pour ça, nos actions continuent dans ces localités », a-t-il rappelé.

 

Toutefois, le porte-parole militaire de la Minusca a  invoqué une piste afin de combattre ces éléments de Joseph Kony« Nous sommes en train de travailler avec toutes les forces internationales qui sont dans le secteur, coordonner nos actions, avec la force africaine bien évidemment, pour déguster tous ces troupes qui sévissent dans le secteur ». a-t-il indiqué.

 

La LRA sévit dans le Haut-Mbomou depuis 2008. Ces derniers jours, cette rébellion ougandaise a franchi pour atteindre la Haute-Kotto. Plusieurs attaques ont été enregistrées ces temps et des scènes de prise d’otage.

 

 

La direction nationale de campagne du MLPC appelle ses partisans à la retenue

 

http://rjdh.org/ PAR AGGÉE YAGOUA GUERET LE 27 JANVIER 2016

 

Christian Touaboy, directeur national de campagne du Mouvement  de la Libération du Peuple Centrafricain(MLPC) a demandé aux militants dudit parti de garder le calme. Cette déclaration a été faite lors d’une Assemblée Générale  qu’il a présidée ce mercredi 27 Janvier 2016  au siège de la direction de campagne.

 

L’objectif de l’Assemblée Générale, selon Christian Touaboy est d’apaiser  les militants et  leur expliquer les tenants et les aboutissants de la décision de la cour constitutionnelle de transition.

 

« Cette communication est très importante car la majorité de nos militants ne comprend pas la décision prise par la Cour Constitutionnelle, qui consiste à annuler les résultats des législatives et à valider la présidentielle. Nous voulons les contenir en appelant au calme, c’est ce que j’ai fait lors de ces assises», a-t-il expliqué.

 

Christian Touaboy pense toutefois que le processus électoral a échoué « aujourd’hui, le processus électoral est un fiasco. L’ANE a failli à sa mission », a-t-il regretté.

 

Il a souligné que les militants du MLPC ont un esprit apaisé « actuellement le moral de nos militants est au beau fixe. C’est justement pour ça que nous les mobilisons pour  qu’ils soient impliqués dans la gestion du parti. Agissons comme le prouve le président du MLPC Martin Ziguélé», a-t-il ajouté.

 

L’Assemblée Générale intervient deux jours après le verdict de la Cour Constitutionnelle qui a validé Anicet George Dologuélé et Faustin Archange Touadéra au second tour de la présidentielle. La Cour Constitutionnelle avait aussi rejeté toutes les requêtes dont celle du MLPC

 

 

 Multiples incendies des maisons à Bangui, l’Enerca pointée du doigt

 

http://rjdh.org/ PAR ARMANDO YANGUENDJI LE 27 JANVIER 2016

 

L’incendie de biens et matériels devient de plus en plus récurent ces derniers temps à Bangui. Les dégâts sont parfois énormes. Des kiosques, des boutiques et des bâtiments administratifs en font les frais. Le dernier cas est celui de la Direction Générale du Budget qui a pris feu hier 26 Janvier 2016.

 

Des scènes de débandades, des cris aux secours ont été retentis dans les locaux du Ministère des finances et du Budget au moment où l’incendie a pris le bâtiment.

 

Selon un du personnel sous l’anonymat, « c’est un cour circuit qui est à l’origine de ce désagrément. L’une de nos collègues a été grièvement blessée et se trouve actuellement à l’hôpital pour des soins ».

 

Cette situation  est  loin d’avoir une solution palliative. Les victimes des derniers cas d’incendie du marché central de Bangui ne savent à quel saint se vouer. Même si celles ci pointent du doigt l’Energie Centrafricaine (ENERCA) à chaque fois qu’un cas d’incendie se produit.

 

L’avant dernier cas est celui intervenue le weekend dernier au quartier SICA 1 où des maisons et des biens étaient parties en fumé.

 

Avant cela, des kiosques, des magasins et des effets des particuliers ont été brulés au marché central. Jusque là, aucune solution ni aucune réponse leur est trouvées par les services compétents de l’Etat.

 

C’est la quatrième fois que ce bâtiment prend feu, faute d’installation électrique, selon le syndicat des travailleurs du ministre des Finances et du Budget. Cet incendie a fait plusieurs dégâts que les précédents.

 

Le chargé de communication de l’ENERCA, Saint Cyr Bazoli rencontré n’a pas voulu répondre à ces accusations. Pour lui, le service des catastrophes électriques, d’ailleurs n’est pas disponible pour répondre à ces préoccupations

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com