Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 00:02
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

Centrafrique : Le président de l’ASPE de Baboua accusé de fraude massive

 

http://rjdh.org/  PAR FIRMIN YAÏMANE LE 6 JANVIER 2016

 

A Baboua dans la Nana-Mambéré, le président de l’Autorité Sous-Préfectorale des Elections, Brice Yvon Yaderé a été séquestré par un groupe de personnes le samedi 3 janvier 2016. Ces personnes l’accusent d’avoir organisé des fraudes en faveur de certains candidats qui lui sont proches.

 

Selon les informations du RJDH, la ville était sous tension le samedi 2 et le dimanche 3 janvier 2016. Cette situation est due à l’incompréhension, aux contradictions et des soupçons de fraudes dans la circonscription de Baboua 1.

 

Fionam Benjamin, un des candidats aux législatives dans cette circonscription soutient les accusations contre le président de l’ASPE de Baboua. « Le président de l’ASPE Brice Ivon Yaderé, n’a pas accompli sa mission de manière transparente. C’est la raison de la situation que nous connaissons ici », a-t-il dit.

 

De sources concordantes, il est accusé d’avoir joué en faveur du candidat Laurent Ngon Baba en sa faveur.

 

Une source locale a confié au RJDH que le président de l’autorité sous préfectorale des élections s’est expliqué sur ce dossier au niveau du commissariat de police de la ville. Selon nos informations, le président de l’ASPE a rejeté en bloc toutes ces allégations.

 

La maison du président de l’ASPE a été complètement pillée et ses enfants sont en fuite après les menaces de certains électeurs.

 

Les isoloirs, les urnes et les kits électoraux ont été pillés par les manifestants.

 

 

Birao et Ndele calmes après les élections couplées du 30 décembre 2015

 

PAR BABIKIR OUSMANE LE 6 JANVIER 2016

 

Les villes de Birao et Ndele, considérés comme fiefs de l’ex-Séléka sont calmes depuis le 30 décembre, date de la tenue des élections groupées dans le pays. Les habitants contactés par le RJDH se réjouissent de cette situation.

 

Awadala St Romain, un habitant de Birao joint au téléphone a fait savoir que la ville est calme. «L’ambiance après les élections couplées de 30 décembre 2015 dans la ville est posée. Les activités quotidiennes ont repris. Nous attendons avec patience les résultats définitifs du scrutin afin de conjuguer nos efforts pour le développement de la RCA» a relaté ce Monsieur.

 

Même constat dans la ville de Ndele où la situation est aussi calme,  selon le correspondant du RJDH dans la ville. «Les activités sont en effervescence dans tous les domaines et la population est toujours collée au poste récepteur pour les résultats des  élections. Tout le monde s’interroge par rapport aux législatives ».

 

Les informations en notre possession, indiquent que les hommes armés ne sont pas visibles comme avant. «Nous avons aussi constaté que les hommes armés non conventionnels ont disparu. Ce sont les casques bleus de la MINUSCA qui multiplient les patrouilles dans la ville pour rassurer la population », ajoute le correspondant du RJDH.

 

Le vote référendaire du 13 décembre, a été perturbé par des éléments de la coalition Séléka du général Nourredine Adam, dans les villes de Ndele et Birao. Depuis l’annonce de Nourredine de faciliter la tenue des élections, ses hommes sont de moins en moins visibles dans les villes sous leur contrôle.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com