Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 21:19
Nouvelles nationales sur RJDH et RNL
Nouvelles nationales sur RJDH et RNL
Nouvelles nationales sur RJDH et RNL

 

 

Centrafrique : 93% de OUI et 7% pour le NON au référendum constitutionnel selon l’ANE

 

http://rjdh.org/ PAR ARMANDO YANGUENDJI LE 21 DÉCEMBRE 2015

 

L’Autorité Nationale des Elections (ANE) a publié ce lundi 21 décembre 2015 les résultats des opérations du vote référendaire  du dimanche 13 Décembre 2015. « Le OUI a remporté avec un pourcentage de  93% et 7% pour le NON », selon l’ANE.

 

Selon Marie Madeleine N’kouet Hoornaert, présidente de l’ANE, « en totalité, pour 1 million neuf cent cinquante quatre mille quatre cent trente  trois (1953.433) électeurs inscrits, le suffrage exprimé est de sept cent quarante un mille zéro cinquante six (741.056).  Le taux de participation globale est de (38%) trente huit pourcent ».

 

La présidente reconnait que, «  malgré quelques irrégularités rencontrées lors du scrutin dernier, le vote s’est très bien passé ».

 

Ce résultat est la somme des procès-verbaux des différents centres de vote à travers toute l’étendue nationale et à l’étranger.

 

Le résultat a été transmis à la Cour Constitutionnelle pour de validation définitive.

 

 

Les leaders religieux appellent la population à adopter un comportement responsable pendant les élections

 

http://rjdh.org/ PAR VIVIEN NGALANGOU LE 21 DÉCEMBRE 2015

 

Mrg Dieudonné Nzapalaïnga et l’Imam Omar Kobine Layama ont appelé les Centrafricains à adapter un comportement responsable dans le choix de nouveaux dirigeants lors des élections groupées du 27 décembre prochain. Ces deux leaders religieux l’ont dit dans des interviews accordées ce jour au RJDH.

 

Pour Mgr Dieudonné Nzapalaïnga l’avenir de la RCA dépend de l’implication des Centrafricains dans le processus électoral « après tant d’années de souffrance et de peur,  aujourd’hui, se pointe à l’horizon un nouvel espoir. Nous avons eu cet avant-goût avec la venue du Saint père où toutes les confessions et tous les groupes se sont mis ensemble. Nous avons montré que nous pouvons faire l’unité. Le moment est venu, à l’occasion des élections de nous exprimer pour permettre au pays de retrouver le chemin de la paix et de l’unité. Cela dépend de l’implication de tout le monde où il se trouve » a souhaité l’Archevêque de Bangui.

 

Le prélat a appelé  les candidats à la tolérance et à l’apaisement pendant et après les élections « nous exhortons aussi les candidats à la tolérance et à l’apaisement. Ils doivent avoir l’esprit de  ‘’faire Play’’ parce que les Centrafricains qui ont trop souffert, veulent des sélections apaisées », a-t-il invité.

 

L’Imam Omar Kobine Layama demande aux groupes armés de travailler dans le sens d’un processus inclusif et apaisé. Il les a appelé à déposer les armes  « Nous constituons une seule famille et je crois qu’avec des institutions rétablies de la République Centrafricaine pourra renaitre. C’est pourquoi nos frères qui ont des armes, sont priés de les déposer pour garantir un processus serein et apaisé », a-t-il souhaité.

 

La plate-forme religieuse a salué la population centrafricaine d’avoir massivement votée pour l’adoption de la nouvelle constitution. Elle encourage cette dernière à ne pas céder à la manipulation. Les élections groupées en Centrafrique auront lieu dimanche prochain, le 27 décembre 2015

 

 

Centrafrique : Cinq candidats aux législatives repêchés par le Tribunal Administratif

 

http://rjdh.org/ PAR AGGÉE YAGOUA GUERET LE 21 DÉCEMBRE 2015

 

Le Tribunal Administratif a repêché une fois de plus  cinq  dossiers sur six  dossiers traités le dimanche dernier. C’est un motif de satisfaction pour les candidats dont les dossiers ont été retenus par ce tribunal.

 

Nadine Pingama Modo, présidente du Tribunal Administratif a indiqué que cette audience est exceptionnelle parce qu’il faut faire vite «  nous sommes dimanche, mais le tribunal siège parce qu’il faut faire vite dans le traitement de dossier » a-t-elle expliqué.

 

Cette décision est bien appréciée par les candidats repêchés qui pensent que le tribunal a dit le droit. C’est la position de Alain Albert Andjingbo Ndjanga, l’un des candidats repêché «si le tribunal demande à l’ANE de m’inscrire dans mes droits, c’est un sujet de satisfaction et je suis très heureux de cette décision. C’est la preuve que le tribunal administratif a fait son travail de manière équitable et responsable », a-t-il livré

 

Mais, ce n’est pas la même réaction du côté du candidat Ngaisona dont la candidature a été rejeté par le tribunal « c’est une décision politique et nous prenons acte de ce manquement grave dans le fonctionnement de la justice centrafricaine » a regretté Eloge Koi Doctrouvé,  représentant  du candidat Patrice Edouard Ngaïssona.

 

Le tribunal avait été saisi par plus de 400 candidats recalés. Une vingtaine de dossiers ont déjà été traités. La majorité a été repêchée.

 

 

Deux fois recalé, Ngaïssona dénonce l'acharnement politique des autorités de la transition

 

http://www.radiondekeluka.org/  lundi 21 décembre 2015 13:13

 

Le candidat doublement recalé et à la Présidentielle et aux législatives, Patrice Édouard Ngaïssona, dénonce au cours d'un point de presse qu'il a animé ce 21 décembre, l'acharnement politique des autorités de la transition contre sa personne. 

« Je constate que le gouvernement de transition fait de l'acharnement politique contre ma personne mais il n' y a plus rien à faire. Je prends acte de cette décision, même si c'est bien dommage. Je suis Centrafricain et je crois que c'est une erreur irréparable  », a-t-il expliqué.


Dans cette même dynamique, le candidat recalé considère la décision rendue par les juges comme « injuste » précisant que les juges centrafricains n'ont pas dit le droit.« J'espère que c'est avec leur âme et conscience qu'ils ont pris cette décision, et que cela ne touche pas à leur intégrité » s'est-il interrogé avant de préciser qu'il apportera toujours son appui au processus électoral en cours dans le pays.

« D'ici peu, je dirais au peuple centrafricain pour qui aller voter ce dimanche 27 décembre », a ajouté Patrice Edouard Ngaïssona avant de rassurer « qu'il n'y aura pas de manifestation hostile car je reste disposé à accompagner le processus électoral jusqu'à son terme ».


Patrice Edouard Ngaïssona a également émis un vœu : « Dans ce contexte, je voudrais dire au peuple centrafricain que cela m'est déjà arrivé, ça continue de me poursuivre malgré ma volonté de ramener la paix et la cohésion sociale. J'ose espérer qu'un jour, qu'une grande machine vienne réhabiliter la justice centrafricaine  ».


Mardi 8 décembre, lors de son audience de validation des candidatures à la présidentielle, la Cour constitutionnelle de transition a, une première fois, invalidé la candidature de Patrice Edouard Ngaïssona. Elle a été suivie en cela par le Tribunal administratif qui a une fois de plus invalidé ce 20 décembre, la candidature du même Ngaïssona aux élections législatives dans la commune de Nana Bakassa.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com