Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 19:57
Nouvelles nationales sur RJDH et RNL
Nouvelles nationales sur RJDH et RNL
Nouvelles nationales sur RJDH et RNL

 

 

La clinique MSF du site de M’Poko réduit ses activités suite à une attaque armée

 

http://rjdh.org/ PAR JUDICAEL YONGO LE 11 DÉCEMBRE 2015

 

MSF a réduit ses activités sur le site des déplacés de Mpoko suite à une attaque armée qu’elle a enregistrée sur le terrain. Cette décision a été rendue publique dans un communiqué de presse, le 09 décembre dernier.

 

Les consultations externes sont suspendues mais les services d’urgence et la maternité de la clinique continueront à accueillir les patients. La structure humanitaire rapporte les faits qui l’ont poussé à prendre cette décision en ces termes, « c’est au tour de 4h du matin qu’une dizaine d’individus armés ont fait irruption dans la clinique de Médecins Sans Frontières (MSF) à Mpoko, après avoir menacé et séquestré une partie du personnel, ils ont dérobé du matériel nécessaire pour le fonctionnement de la structure médicale» précise le document.

 

Médecin Sans Frontières condamne fermement cet acte de violence à l’encontre des travailleurs humanitaires et des structures de santé.  Barbara Turchet, coordinatrice du projet à MSF appelle tous les groupes armés à respecter les travailleurs humanitaires, ainsi que les structures médicales, « la nécessité d’une aide humanitaire impartiale reste essentielle en  République Centrafricaine (RCA). Ces actes de violence  nuisent à la bonne mise en œuvre des activités médicales sur le terrain et ont de graves répercussions sur l’assistance vitale donnée à la communauté » a-t-elle lancé.

 

C’est le troisième incident, enregistré par MSF en l’espace d’un mois, selon les responsables de cette structure.

 

 

Le siège de Mercy corp à Bangui détruit par un incendié

 

http://rjdh.org/ PAR NERVA NGANG NDOUNGA LE 11 DÉCEMBRE 2015

 

Le siège de Mercy Corp, situé en face du Lycée Technique de Bangui a été rendu en cendre par un incendie qui s’est déclaré le 10 dernier. Pour le moment, les causes de cet incident ne sont pas encore formellement établies même si certaines sources évoquent un court-circuit.

 

L’incendie a tout détruit au siège de cette ONG. Pas grand-chose n’est resté du bâtiment qui porte encore les traces de fumée. Certaines sources pensent que cela est du à un court-circuit. Mercy Corp n’a pas confirmé cette hypothèse. Un responsable de cette ONG contacté, a indiqué qu’il est tôt d’établir les causes de cet incident.

 

L’ONG internationale Mercy-Corp a réduit son personnel suite aux nombreux cas de pillage qu’elle a enregistrés.

 

 

Vingt élèves du lycée Marie Jeanne Caron reçues par le procureur de la République

 

http://rjdh.org/ PAR PRINCE NGAÏBINO LE 11 DÉCEMBRE 2015

 

Les 16 jours d’activisme en prélude au 10 décembre ont été l’occasion de nombreuses activités socioculturelles menées par le RJDH et ses partenaires dans la ville de Bangui. Hier, une vingtaine d’élèves du lycée Caron ont visité le Parquet de Bangui.

 

En collaboration avec la division des Droits de l’Homme de la Minusca, le Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme a permis à trois lycées de la capitale d’aller à la découverte des Droits de l’Homme.

 

Le parquet de Bangui été le site d’une visite guidée pendant laquelle, le Procureur de la République, Ghislain Grezenguet s’est longuement entretenu avec vingt élèves du lycée féminin Marie Jeanne Caron. Pendant cet entretien d’une trentaine de minutes, le juriste a exhorté les jeunes filles à s’adonner au travail scolaire pour selon lui, « la relève des cadres ».

 

Abordant des questions de philosophie, de religion et revenant surtout au Droit, le Procureur a tenu a expliqué le cheminement d’une affaire judiciaire à ces élèves principalement de la classe de terminale.

 

Il a par ailleurs sollicité la participation de toutes pour la dénonciation des violences.

 

« On ne peut plus de nos jours faire abstraction des Droits de l’Homme. Ce qu’on vous demande, c’est de dénoncer ces cas de violation si vous êtes victimes ou témoins », a-t-il demandé aux jeunes filles.

 

 

Élection référendaire : le CNT et la mairie appellent à l’apaisement

 

http://www.radiondekeluka.org/  vendredi 11 décembre 2015 14:03

 

A deux jours du vote de la loi fondamentale, les Centrafricains sont invités à aller massivement accomplir leur devoir civique. Messages lancés ce jeudi 11 novembre par le Conseil National de Transition CNT, le parlement provisoire, et la mairie de Bangui en prélude au vote référendaire prévu le dimanche 13 décembre.

Pour le président du CNT, Alexandre Ferdinand Nguéndet, tous les candidats à la présidentielle et aux législatives doivent éviter tout débordement et empêcher les violences durant la période de campagne qui démarre ce samedi.

« Il est important de rappeler que cette phase doit être abordée avec courtoisie, fraternité et fair-play. Le Conseil National de Transition en appelle à la raison et à la responsabilité de tous les acteurs pour que la campagne qui s'ouvre ne constitue pas un moment de spectacle désobligeant, une tribune de pugilats verbaux ou encore moins un espace de prolifération de la violence de toute sorte. Le Conseil National de Transition vous recommande de respecter le code de bonne conduite signé le 9 décembre 2015 auquel vous avez tous souscrit et qui prévoit que vous devez œuvrer pour la sauvegarde de la paix ».

Par ailleurs, Alexandre Ferdinand Nguéndet invite le peuple centrafricain à voter massivement lors du référendum et les élections groupés afin de sortir la République Centrafricaine du chaos. 

« Il nous appartient de confirmer notre choix résolu et définitif en faveur de la démocratie en participant au vote. C'est un rendez-vous avec l'histoire que chaque centrafricain est invité à honorer en se rendant aux urnes pour voter le 27 décembre prochain. Le caractère couplé des élections du 27 décembre 2015 nous donne la chance de voter notre prochain président de la République et nos députés ».

Même son de cloche à la mairie de Bangui 

La municipalité appelle les habitants de Bangui à se rendre massivement aux urnes le dimanche 13 décembre pour accomplir leur devoir civique. L'appel est lancé à l'occasion d'une rencontre avec la presse. 

« Je crois que c'est le devoir de tout centrafricain qui aime son pays d'aller voter Oui au projet de Constitution qui nous a été présenté par la Cour Constitutionnelle », a expliqué Guillaume Ngobo, président intérimaire de la délégation spéciale de la ville de Bangui. 

« Je ne peux que me réjouir par anticipation que tout le monde ait pris confiance de l'enjeu de cette Constitution. Il y a beaucoup d'amélioration par rapport à l'ancienne. L'introduction du Sénat en est un mobile palpable », a-t-il ajouté. 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com