Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 23:09
Nouvelles nationales sur RJDH et RNL
Nouvelles nationales sur RJDH et RNL
Nouvelles nationales sur RJDH et RNL
Nouvelles nationales sur RJDH et RNL
Nouvelles nationales sur RJDH et RNL
Nouvelles nationales sur RJDH et RNL

 

 

Centrafrique : La Minusca réaffirme sa fermeté pour la sécurité des élections

 

http://rjdh.org/  PAR BABIKIR OUSMANE LE 23 DÉCEMBRE 2015

 

La MINUSCA a pendant sa conférence de presse hebdomadaire de ce mercredi 23 décembre évoqué la question des élections groupées en Centrafrique. Elle a aussi souligné que la protection  de la population civile s’inscrit au cœur de son engagement.

 

Vladimir Monteiro, porte parole public de la MINUSCA a réitéré  le soutien de la MINUSCA pour la sécurisation du processus des élections groupées et de la protection des civils. « La MINUSCA tient à souligner que la protection de la population civile s’inscrit  au cœur de son engagement dans la sécurisation des prochaines élections », a affirmé le porte-parole.

 

« La Minusca reste disposée à œuvrer avec les organisations humanitaires et les forces de sécurités intérieures afin d’assurer une meilleur protection des camps de déplacés menacés », a ajouté la même source.

 

 En réponse aux préoccupations sur la position de Nourredine Adam de l’ex coalition Séléka, le porte-parole de la Minusca n’a pas voulu faire de commentaire. « Sur la question de Nourredine, la MINUSCA se réserve de tout commentaire, car il y a le conseil de sécurité  de sanction qui est habilité à donner des réponses », a expliqué Vladimir.

 

Adolphe Manirakiza, porte-parole militaire de la Minusca a noté que les forces de la Minusca renforcent leur présence sur le terrain, en vue de la sécurisation des élections.

 

 « Un réajustement des compagnies des forces des casques bleus de la Minusca est en traine d’être effectué pour assurer les élections du dimanche 27 décembre 2015, surtout dans les zones sensibles. C’est pourquoi une compagnie de la force zambienne est déjà à Birao dans la Vakaga », a ajouté le porte-parole militaire.

 

C’est la dernière conférence de presse de la MINUSCA avant les élections du 27 décembre 2015 en Centrafrique.

 

 

1er tour des élections en RCA : mise en garde de Cyriaque Gonda

 

http://www.radiondekeluka.org/  mercredi 23 décembre 2015 11:41

 

Le candidat du Parti National pour un Centrafrique Nouveau (PNCN) à la présidentielle du 27 décembre, Cyriaque Gonda, a mis en garde contre toute tentative visant à entacher l'organisation du premier tour des élections groupées en Centrafrique. Au cours d'un point de presse qu'il a animé ce mercredi 23 décembre, Cyriaque Gonda souhaite des scrutins transparents et crédibles. 

« Je suis rentré dans les arrondissements et quartiers de Bangui pour être avec la jeunesse, les hommes et les femmes. Les hommes se sont mobilisés pour expliquer la situation du pays. Tout ce que nous demandons, c'est que les élections se passent dans la transparence. Nous n'accepterons pas la fraude, nous n'accepterons pas le hold-up ».


Selon le candidat du PNCN, des rumeurs faisant état d'une fraude circulent depuis le lancement de la campagne électorale. Ces rumeurs persistantes relèvent même que le futur locataire Président de la République est déjà désigné par la communauté internationale avant les élections proprement dites. Pour Cyriaque Gonda, il appartient aux Centrafricains de choisir celui qui devra conduire leur durant les cinq prochaines années à venir. 


« Vous savez, beaucoup de choses se disent. Il y a des gens qui disent qu'ils sont candidats des européens, de Sassou Nguesso. Tantôt, des gens disent qu'ils vont s'organiser, mais je ne permettrais pas ça. Le peuple doit avoir son candidat. C'est le candidat du peuple qui va gagner. On a trop fait souffrir le peuple en troquant sa volonté », a déclaré Cyriaque Gonda.


Présidentielle : l'autre face du KNK fustige l'accord politique avec l'URCA


Le bureau du parti travailliste Kwa Na Kwa (KNK) de l'ancien président François Bozizé Yangouvonda conteste la signature de l'accord politique avec l'Union pour le renouveau de Centrafrique (URCA) d'Anicet Georges Dologuélé, accord qualifié de « mascarade » par Samuel Tokofeissé, membre du bureau et coordonnateur de la base du KNK.


Samuel Tokofeissé a expliqué que les militantes et militants ne sont pas informés sur l’acte de naissance de cet accord. Il a invité le secrétaire général Bertin Béa à changer d'avis. « Tout le monde, y compris les membres de base, ont refusé cet accord. Nous n'avons pas été consultés. Tout le monde dénonce cet accord. Nous disons au secrétaire général qu'il est grand temps qu'il revienne sur sa décision », a-t-il souhaité. 


Pour lui, le KNK soutient le candidat indépendant Faustin Archange Touadéra : « Aujourd'hui, le KNK est en mesure de soutenir un candidat qui est issu de son rang, qui se trouve être Faustin Archange Touadéra ». 


C'est ce lundi 22 novembre que le secrétaire général du KNK, Bertin Béa et le président de l'Union pour le renouveau de Centrafrique (URCA) ont signé un protocole d'accord politique en vue de soutenir la candidature d'Anicet Georges Dologuélé à la présidentielle.

 

 

Centrafrique : Le Candidat Faustin Archange Touadera place la relance économique parmi ses priorités

 

http://rjdh.org/ PAR BIENVENUE MATONGO LE 23 DÉCEMBRE 2015

 

L’ancien Premier Ministre Faustin Archange Touadera, candidat à la présidentielle du 27 décembre 2015, a dans une interview au RJDH souligné la relance économique qu’il  place parmi ses priorités.

 

Selon le candidat Faustin Archange Touadera, cette relance économique passe par la recherche de la paix. « Nous allons d’abord rechercher la paix, la cohésion sociale qui passe par la refonde de l’armée  républicaine. Nous allons relancer le dialogue pour qu’on puisse retrouver la cohésion sociale. Nous allons aussi procéder au programme du désarmement. Ce sont les premières mesures sur lesquelles nous allons fonder nos actions », a-t-il souligné.

 

« Il faut reprendre la base de l’économie que nous avions bâtie pendant cinq ans. Ceci passera par une meilleure gouvernance », a-t-il ajouté.

 

Le Candidat Faustin Archange Touadera a aussi mis l’accent sur la lutte contre la corruption, le développement des secteurs de l’énergie et la refondation de l’administration centrafricaine.

 

Selon le Candidat Indépendant Faustin Archange Touadera,  la Centrafrique a traversé depuis 3 ans  les pires moments de son histoire. « Mes expériences de Premier Ministre vont nous conduire à achever les chantiers qu’on n’avait commencé », a-t-déclaré.

 

Le candidat Faustin Archange Touadera a servi comme premier ministre sous le régime Bozizé de 2008 à 2013.

 

Centrafrique : Des enfants nés pendant la crise reçoivent leurs actes de naissance

 

http://rjdh.org/  PAR CAROLE BYCEKOAN LE 23 DÉCEMBRE 2015

 

Une vingtaine d’enfants  ont reçu des actes de naissance ce mercredi 23 décembre 2015 à la mairie du 6e  arrondissement. Ce don a pour but de répondre aux difficultés du service de l’Etat civil  et des parents qui n’ont pas pu confectionner des actes de naissance à leurs enfants pendant le moment de la crise. C’est une initiative de l’ONG Avocat Sans Frontière.

 

Selon Ludovic Médard Kolengue Kaye, coordonnateur du projet à l’ONG Avocat Sans Frontière, « cette activité s’inscrit dans le cadre des projets qui visent à l’amélioration de l’accès à la justice des personnes en situation de vulnérabilité, en appuyant l’organisation des audiences Foraines, chargées de rendre des jugements supplétifs conformément au code de la famille en République Centrafricaine », a-t-il souligné.

 

Christ Gilbert Bakela Wassialo, directeur des services judiciaires au ministère de la justice a  montré l’importance de cette activité. «La loi dit qu’une personne sans acte de naissance est censée n’avoir jamais existée. Toutes les crises connues ont démontré que beaucoup de parents n’ont pas pu faire la déclaration de naissance de leurs enfants. C’est ainsi que l’ONG Avocat Sans Frontière a obtenu du Ministère de la justice une autorisation pour que les juges viennent procéder à des audiences Foraines en cette matière », a-t-il expliqué.

 

L’un des parents des enfants Sittiv Jésus Obiamovo, se réjouit de cette action. « C’est une joie immense pour nous les  parents. Les enfants seront appelés un jour à réagir dans leur vie active tout en présentant leurs actes de naissance », a-t-il estimé.

 

L’ONG Avocat Sans Frontière promet d’élargir son champ d’action dans les différents arrondissements de Bangui ainsi que les villes de province de la RCA.

 

 

Centrafrique : L’Observatoire National des Elections forme des formateurs en vue des élections prochaines

 

http://rjdh.org/ PAR NERVA NGANG NDOUNGA LE 23 DÉCEMBRE 2015

 

 « La validation de la stratégie et du dispositif d’observation électorale » est le thème d’un atelier de formation des formateurs qui s’est déroulé du  21 au 22 décembre 2015 au stade 20.000 places à Bangui. L’objectif est d’outiller ces derniers afin de bien promouvoir l’observation des prochaines élections.

 

Ils sont 30 dont une dizaine des femmes à prendre part à cette formation. Maitre Marius Bangati, Trésorier Général de l’Observatoire National des Elections (ONE) estime que cette phase est cruciale pour la réussite des prochaines échéances électorales.

 

« Nous sommes à une phase capitale et il est question de tout mettre en œuvre pour que les prochaines élections soient crédibles et transparences. C’est pourquoi l’Observatoire National des Elections dans le cadre de sa mission, a cette lourde tâche de former les formateurs des formateurs qu’on devrait déployer sur le terrain en vue de former les Observateurs », a-t-il précisé.

 

Il reconnait que l’heure est grave, toutefois,  il reste optimiste et est déterminé que l’Observatoire National des élections relèvera les défis. « L’ONE ne travaille que sur l’appui de ses partenaires et c’est en ce moment qu’ils sont en train de venir. Je suis optimiste que nous allons réussis parce que nous travaillons avec ceux avec qui nous avions couvert les élections de 2011 », a-t-il ajouté.

 

Selon lui, même si le jour- j s’approche à grand pas, l’ONE mettra en place de mécanisme pour déployer dans un bref délai ces formateurs. « Le mécanisme de déploiement de ces formateurs est simple. Nous allons les repartir dans les six régions. Une bonne partie va rester ici à Bangui parce que Bangui constitue une zone très danse, et également on va déployer deux formateurs par région qui vont faire le travail sur le terrain », a-t-il projeté Maitre Marius Bangati.

 

A cinq jours des élections groupées, l’ONE compte bien achever cette étape pour la réussite de ces scrutins.

 

 

« L’oublie des valeurs culturelles en RCA est l’une des causes de la crise », selon sa Majesté Mbringa-Takama

 

http://rjdh.org/  PAR INES LAURE N'GOPOT LE 23 DÉCEMBRE 2015

 

Le Sultan de la ville de Bangassou sa majesté Mbringa-Takama s’est adressé ce matin à la presse sous sa terrasse royale au quartier Benz-vi dans le but d’échanger avec les professionnels des medias  sur le non respect de la culture traditionnelle.

 

Dans son propos liminaire, il a rappelé les valeurs que la République Centrafricaine disposait dans le passé. «Nous avons les valeurs de connaissances, les valeurs de foyer, de famille, de la solidarité mais avec l’arrivée des blancs, ces valeurs ont été supprimées», a-t-il dit.

 

Il rappelle par ailleurs que la méconnaissance de ces valeurs est à l’origine de la crise que la Centrafrique a connue aujourd’hui. « Tous Centrafricains, apprenons à regarder d’abord derrière nous afin de combler les trous que nous avons créé en refusant de reconnaitre nos ancêtres. Donc, il faut savoir qu’à partir de maintenant sans eux, nous ne pouvons aller loin», a-t-il précisé.

 

Le Sultan a demandé à tous les centrafricains de changer de comportement afin de prendre un chemin qui mène vers l’épanouissement. «L’épanouissement est la voie des élections groupées du 27 décembre prochain et il faut que ces élections puissent nous aider à comprendre qu’il ne faut plus aller dans le désordre», a-t-il soutenu.

 

Le Sultan de la ville de Bangassou sa majesté Mbringa-Takama tient sa conférence de presse au moment où le peuple Centrafricain se prépare pour les élections groupées du 27 décembre 2015.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com