Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 23:39
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

La Centrafrique réfléchit sur l’avenir des éléphants en Afrique Centrale dans le cadre du projet PCBAC-SEAC

 

http://rjdh.org/ PAR NERVA NGANG NDOUNGA LE 15 DÉCEMBRE 2015

 

Des acteurs nationaux et internationaux se sont retrouvés dans un atelier de lancement de programme de conservation de la biodiversité en Afrique centrale (Sauvegarde des Eléphants d’Afrique Centrale (PCBAC-SEAC). Cet atelier  qui s’est déroulé ce mardi 15 décembre 2015, en la salle de conférence du Ministère des Eaux et Forêts, vise à stabiliser les populations d’éléphants de la sous-région.

 

L’expert international en environnement, Pierre Kafando a présenté aux participants le mobile de cet atelier. « C’est un programme sous régional qui concerne trois pays à savoir le Cameroun, le Tchad et la RCA. L’objectif  global c’est arriver à stabiliser les éléphants d’Afrique centrale, créer les conditions pour que ces éléphants au niveau de ces trois pays-là puissent retrouver les conditions pour leur propre développement. Cet atelier à l’intention des différents acteurs qui sont impliqués dans la mise en œuvre de ce projet, vise à faire de telle sorte que ces derniers puissent être informés et participer effectivement à la réussite de ce projet », a-t-il présenté.

 

Vincent Kongo, le Directeur de Cabinet du Ministère des Eaux et Forêts, procédant à l’ouverture des travaux, a estimé que l’atelier doit édifier les différents participants sur l’importance de la conservation de la biodiversité  en République Centrafricaine.

 

La durée de ce projet est de trois ans et l’accent sera mis sur la sensibilisation.

 

 

 

La Caritas Centrafrique contribue à la réinsertion de 347 enfants associés aux groupes armés à Damara

 

http://rjdh.org/  PAR FIDÈLE NGOMBOU LE 15 DÉCEMBRE 2015

 

Au total 347 adolescents dont l’âge varie entre 3 à 17 ans, dont 123 filles, impliqués dans les groupes armés notamment Ex-Anti Balaka à Damara sont pris en charge par la Caritas depuis le 02 Novembre 2015. Cette activité s’inscrit dans le cadre du projet de réinsertion des jeunes en milieu social.

 

Pour Roger Bila,  superviseur dudit projet, permettre à ces enfants de retrouver leur place dans la société est l’objectif recherché par e projet. «  Ce projet initié pour une durée d’un an vise à extraire ces adolescents du milieu armé, à réinscrire à l’école ceux en âge scolaire et enfin à assurer une formation professionnelle axée sur la mécanique, la menuiserie, la couture, l’agriculture et le petit élevage en faveur de ceux âgés  de plus de 15ans», indique Roger.

 

Le projet est financé par l’Unicef. « Avec l’appui du partenaire  Unicef, le projet continuera à payer les redevances scolaires de ces enfants réinscrits à l’école, mais ceux formés en petit métier auront un appui à la fin du projet», dit Roger Bila.

 

La même source ajoute que le projet de la réinsertion des enfants issus des groupes armés piloté par Caritas Unicef concerne les localités de Yaloké, de Bossembelé, de Boali, de Bogoula et la commune de Damara.

 

Les localités de Damara et de Bossembelé sont à leur première phase d’implantation. La tolérance, la cohésion sociale, l’éducation civique, les droits et devoirs d’un enfant constituent également l’autre volet de la formation de ces adolescents issus des groupes armés à Damara.

 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com