Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 décembre 2015 2 29 /12 /décembre /2015 19:48
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

Centrafrique : Les matériels électoraux déployés dans plusieurs villes du pays

 

PAR RJDH LE 29 DÉCEMBRE 2015

 

Les matériels électoraux sont arrivés dans plusieurs villes du pays  en vue des élections du 30 décembre 2015. Selon le constat fait par le RJDH, les villes comme Ndélé, Baoro, Baboua, Mobaye, Bouar, sont prêtes pour les scrutins de demain, malgré quelques manquements qui varient d’une ville à une autre.

 

Dans la ville de Ndélé, l’autorité sous préfectorale de ladite ville a noté que les matériels électoraux sont arrivés et la répartition par commune a été faite ce mardi 29 décembre 2015.

 

Toutefois, quelques manquements sont relevés. « En ce qui concerne les bulletins de vote des candidats, l’Autorité Nationale des Elections a envoyé à Ndélé seulement le nombre exact de bulletins sans qu’il y a un surnombre. Je ne sais pas si l’ANE peut envoyer des suppléments des bulletins de vote afin de permettre d’éviter le jour « J » les cas de force majeur », a alerté le président du démembrement de l’ANE de Ndélé.

 

A Baoro dans la Nana-Mambéré, les matériels électoraux sont arrivés. L’ANE locale commence à faire le redéploiement dans les communes de ladite Sous-préfecture. C’est ce que nous a laissé entendre Noel Mbayapo, président de l’Autorité Sous préfectorale des Elections de cette ville. Ce dernier craint une perturbation de la part des agents recenseurs qui réclament le versement de leur prime.

 

« les dispositifs sécuritaires ne sont pas encore rassurants. Car, les forces onusiennes ne sont  pas  au grand complet.  Nous avons seulement quelques éléments de la Minusca qui assurent la sécurité. La gendarmerie est là, mais elle n’a pas  de moyens logistiques pour faire le travail », a-t-il relaté.

 

Selon nos informations, les autorités locales ont entamé des pourparlers avec les manifestants afin de permettre la tenue des élections dans cette localité.

 

Dans la ville de Bouar, les bulletins de vote  pour la présidentielle sont arrivés le lundi 28 décembre 2015  mais ceux des législatives ne sont pas encore arrivés. « J’ai réceptionné hier juste les bulletins  de vote pour la présidentielle. Mais je n’ai pas encore reçu pour les législatives et cela est inquiétant », a précisé, Daniel, président de l’Autorité sous préfectorale des Elections de Bouar.

 

Par contre dans la ville de Baboua, les choses semblent être normales. Les matériels électoraux sont déjà déployés dans les bureaux de vote de  la ville de Baboua le lundi 28 décembre 2015. L’Autorité Nationale des Elections de Bangui a envoyé six pickups au comité local pour accompagner ces matériels dans les communes et villages reculés.

 

Selon Brice Gervais Yadere, Président Sous-préfectorale des Elections  de Baboua, hier lundi 28 décembre 2015, les matériels électoraux  des villages axe Béloko à savoir Béton, Koungbé et Beloko, Mougnala, Lybie et Samba, environ 65 kilomètres sont déployés. « La Minusca congolaise basée dans la localité assure la sécurité  des matériels lors des déploiements », a-t-il rassuré.

 

Le déploiement se poursuit ce mardi 29 décembre sur l’axe Bouar vers Galo, Nguiakoua, Ndongori et Ngonzibar à environ 605 kilomètres de la ville. Mais l’Autorité Sous-préfectorale  déplore le manque des cartes d’électeurs qui ne font pas partie des matériels envoyés. « L’élection sera faite à base des récépissés après vérification des noms sur la liste électorale », a rappelé Brice Gervais Yadere.

 

Il y’a au totale 90 bureaux de vote dans les deux circonscriptions de Baboua où les matériels électoraux y sont déjà déployés.

 

La   sous préfecture de Mobaye est aussi  prête pour les élections législatives et présidentielle du 30 décembre 2015. Selon le président de l’autorité sous préfectorale des élections de Mobaye, les matérielles électoraux  sont déployés dans la dite ville et les différentes communes qui l’entourent. Il relève toutefois quelques difficultés «  nous avons procédé ce matin aux déploiements des matériels électoraux dans les différents  bureaux de vote et les agents sont affectés dans les centres retenus pour attendre le vote de demain. Certaines cartes d’électeurs et  bulletins de candidats aux  législatives portent des noms, des numéros et des photos  différents » a-t-il souligné.

 

L’autorité sous préfectorale de Mobaye demande à l’ANE de Bangui de  revoir  cette situation le plutôt vite possible afin que les scrutins puissent se dérouler sans inquiétude.

 

Aux dernières nouvelles, les candidats aux législatives de la circonscription de Mobaye ont demandé à l’ANE de reporter leurs élections à causes des erreurs sur les bulletins de vote.

 

La ville de Bozoum a aussi réceptionné les matériels électoraux dimanche 27 décembre 2015.  Selon Thierry, président du démembrement de l’ANE de la ville, ces matériels sont arrivés pour  permettre à la population d’élire les prochains dirigeants.  « Nous sommes en train de distribuer ces matériels dans les communes et villages », a-t-il dit

 

Il  déplore le fait que certains candidats aux législatives se confrontent  à certaines difficultés concernant le spécimen. « Ils nous ont demandé les spécimens malheureusement nous aussi nous en avons pas», a-t-il expliqué.

 

« Un des candidats déplore le fait que  son  nom n’est pas parmi les candidats. Ce candidat est mécontent car il a battu campagne jusqu’à la fin mais son numéro n’est pas sortie sur la liste », a-t-il signalé.

 

Plusieurs autres villes ont aussi reçu les matériels pour les élections du mercredi 30 décembre 2015

 

 

L’Unicef appelle les acteurs du processus électoral à respecter les écoles pendant le vote

 

PAR INES LAURE N'GOPOT LE 29 DÉCEMBRE 2015

 

L’Unicef et le Ministère de l’Education ont déploré les attaques perpétrées lors du vote référendaire du 13 décembre dernier contre certains établissements scolaires en Centrafrique. Ces deux institutions appellent les acteurs du processus électoral à respecter toutes les écoles lors du scrutin présidentiel et législatif du 30 décembre.

 

Dans le communiqué,  l’Unicef et ministère de l’éducation, ont appelé toutes les parties à prendre des dispositions nécessaires pour protéger les écoles qui abritent les opérations de vote.

 

Le communiqué note que « déjà, au cours du scrutin référendaire pour la nouvelle constitution, le 13 décembre dernier, de nombreuses attaques et pillages de bâtiments ont été enregistrés. Ainsi, à Bossangoa, cinq établissements scolaires sur les six que compte la ville ont été attaqués et leurs installations pillées», a regretté l’Unicef et le ministère dans ce document.

 

« L’utilisation des structures scolaires comme bureaux de vote  ne doit pas les exposer aux attaques des groupes politico-militaires opposés à la tenue du scrutin, ni des électeurs dans leur attente devant les bureaux de vote », a déclaré le professeur Bernard Simiti, Ministre de l’Education National, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

 

Pour l’Unicef et le ministère de l’Education,  tout le monde doit avoir le souci de protéger  les écoles qui sont déjà dans un état de grande précarité. « Les écoles n’ont de couleur politique. Elles sont là pour préparer l’avenir de tous les enfants de Centrafrique», a rappelé Mohamed Malick Fall, représentant de l’Unicef en RCA.

 

L’Unicef et département de l’Education ont  demandé aux forces de défense et de sécurité et aux forces internationales en prévision des scrutins à venir de tout mettre en œuvre afin de protéger les établissements scolaires.

 

Les élections couplées auront lieux ce 30 décembre prochain sur toute l’étendue du territoire et à l’étranger.

 

 

La CEEAC optimiste pour la réussite des élections en Centrafrique

 

PAR CAROLE BYCEKOAN LE 29 DÉCEMBRE 2015

 

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC) et le Forum des Parlements de la conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs ont déclaré ce lundi 28 décembre 2015 lors d’une conférence de presse qu’ils attachent une grande importance aux élections du 30 décembre 2015. Cette institution va aussi assurer l’observation des élections de mercredi prochain.

 

Selon Baudoin Hamuli Kabarhuza, directeur des Affaires Politiques  et du Mécanisme d’Alerte Rapide en Afrique Centrale, «  la CEEAC attache une grande importance à la réussite des  prochaines  élections. Elles seront l’aboutissement des efforts de retour de la paix et de la stabilité de la RCA,  conditions  propices pour la stabilisation  du pays ».

 

Cette mission, selon le directeur, rentre dans le cadre du soutien à la transition centrafricaine « la mission conjointe s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement de la CEEAC à la Transition politique en RCA qui prendra fin avec la mise en place des autorités auxquelles le peuple centrafricain confiera la destinée de la nation au terme du scrutin le 30 décembre 2015 », a-t-il rappelé.

 

Baudoin Hamuli Kabarhuza a exhorté  les Centrafricains en âge de voter à se rendre  dans les bureaux de vote afin de participer librement aux scrutins.

 

La CEEAC a souligné que le « vote du 30 décembre doit apporter une valeur ajoutée à la victoire du OUI au référendum constitutionnel ».

 

 La CEEAC a déployé une mission conjointe d’observation en Centrafrique afin de faire le suivi du processus électorale du 23 décembre au 31 Janvier 2016 sans précisé l’effectif de ces observateurs.

 

 

Plus de 13.500 déplacés de Bangui reçoivent des vivres du CICR et de la CRCA

 

PAR INES LAURE N'GOPOT LE 29 DÉCEMBRE 2015

 

Plus de  13.500 déplacées de Bangui ont reçu des vivres du 18 au 23 décembre 2015. Ces vivres ont été distribués par le Comité International de la Croix Rouge (CICR) en collaboration avec la société de la Croix Rouge Centrafricaine (CRCA).

 

Selon le communiqué de presse du 28 décembre 2015, ces vivres sont constitués de riz, de haricot niébé, d’huile végétale et du sel.

 

Les distributions ont eu lieu sur un site de déplacés du 3e arrondissement de Bangui, deux autres dans le 5e arrondissement, ainsi que cinq sites dans le commune de Bimbo.

 

« Nous continuons d’être très inquiet par rapport à la terrible situation qu’endure la population de Bangui, en particulier pour des personnes qui ont dû abandonner leurs maisons et ont trouvé  une nouvelle fois refuge dans les sites aménagés pour les déplacés », constate Jean-François Sangsue, Chef de la Délégation du CICR.

 

Des milliers de personnes étaient contraintes de fuir leur foyer respectif suite aux violences qui ont secoué la capitale en septembre 2015.

 

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com