Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 14:54
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

Le conseiller spécial du président des Etats Unis exhorte les déplacés du site saint Sauveur à cultiver la paix

 

http://rjdh.org/ PAR JUDICAEL YONGO LE 5 DÉCEMBRE 2015

 

Le conseiller spécial du président des Etats Unis pour la République Centrafricaine Stuart Symington a exhorté les personnes déplacées du site Saint Sauveur dans le deuxième arrondissement de Bangui à cultiver davantage la paix et la tolérance. Selon lui, la paix doit venir dans le cœur et dans les esprits. Cette visite s’est effectuée dans le cadre de la mission de cette personnalité en Centrafrique.

 

« Le but de cette visite est de montrer l’intérêt des Etats-Unis dans la paix, la prospérité future de la République Centrafricaine et non seulement de voir mais aussi d’écouter les choses les plus importantes du peuple centrafricain.Et dans le monde entier il y a des personnes qui sont déplacées et qui vivent dans les endroits de fois très difficiles », c’est dans ce contexte que je suis venu voir les déplacés dans certains sites au lendemain de la visite du Saint Père en RCA. A dit Stuart Symington dans une interview accordée au RJDH ce samedi 5 décembre 2015.

 

A l’approche « des élections dans le paysil est important que le peuple centrafricain se  rende compte de son pays et que le travail du peuple ne s’arrête pas seulement avec le vote mais également pour développer son pays ».

 

Marc Belikassa, Curé de Saint Sauver n’a pas caché sa satisfaction après la visite du conseiller spécial, « c’est pour nous un sentiment de joie surtout que le pays est dans un contexte de crise et à l’approche des élections il faut que la population centrafricaine prenne conscience et suive le chemin de la paix pour le développement du pays ».

 

C’est avec chants axés sur la paix que les personnes déplacées de Saint Sauveur ont accueilli le conseiller spécial.

 

 

Le KNK de François Bozizé pour le vote du NON au prochain référendum

 

http://rjdh.org/ PAR ARMANDO YANGUENDJI LE 5 DÉCEMBRE 2015

 

Le Secrétaire Général du parti KNK  Bertin BEYA a tenu ce samedi 05 décembre  2015 à son domicile une conférence de presse.  Il appelle les partisans du KNK à voter NON au prochain référendum et met en garde contre un éventuel rejet de la candidature de François Bozizé.

 

Pour Bertin BEYA, le vote du NON se justifie par le fait «  lors d’un atelier organisé à Bangui, il était bien attendu que la question de SENAT devrait être rejetée. Mais force est de constater que le SENAT est revenu dans cette nouvelle constitution.  De manière fondamentale, nous KNK, considérons que cette constitution n’est que le copier-coller de celle de 2004 ». Rappelant que la Constitution de 2004 a été initiée par l’ancien président François Bozizé et que les institutions de cette époque ont vécu, régissant par cette dernière.

 

Sur la  question de l’irrecevabilité  de la candidature de François Bozizé, Bertin BEA pense pour sa part que, «  si réellement le candidat du KNK est écarté, c’est une grande injustice. Nous nous étonnons de voir l’ANE qui  n’est qu’une instance chargée de recueillir  ces dossiers et de les transmettre à la cour constitutionnelle, se met à porter des jugement sur certains dossiers».

 

La candidature de l’ancien président François Bozizé a été déposée à l’ANE le 27 novembre dernier. La publication de la liste définitive des candidatures retenues devrait intervenir le 08 décembre prochain.

 

Le candidat Karim Meckassoua fait sa sortie officielle en appelant au vote du OUI au prochain référendum

 

http://rjdh.org/ PAR NERVA NGANG NDOUNGA LE 5 DÉCEMBRE 2015

 

Le candidat indépendant aux prochaines échéances électorales, Abdou Karim Meckassoua a fait sa sortie officielle ce matin. L’évènement qui est placé sous le signe de « rassemblement » a permis au candidat Meckassoua d’appeler au vote de OUI au prochain référendum. La rencontre s’est déroulée au stade 20000 places en présence de plusieurs invités et  partisans.

 

« Une nouvelle République Centrafricaine c’est possible, Ensemble et dans la confiance, bâtissons notre pays », c’est sur ce slogan que le candidat indépendant Karim Meckassoua a lancé cette sortie officielle. Il l’a fait devant des milliers de partisans venus des huit arrondissements de Bangui, des communes de Bimbo et Bégoua et de l’arrière-pays.

 

« Notre pays a connu de multiples crises, il faut aller maintenant aux élections et élire démocratiquement quelqu’un qui peut régner er gouverner notre pays. Meckassoua est un de ceux qui vont à ces élections. Il vient aujourd’hui le réaffirmer », nous a confié Ondobo Poulidor, Coordonnateur  des partisans du candidat Meckassoua dans le 6èmearrondissement.

 

Selon la même source, « Karim Meckassoua étant un rassembleur,il est le candidat le mieux placé pour le pays. Car il a fait ses preuves au niveau national et tout le monde le connait ».

 

Cette occasion a permis à Meckassoua de mobiliser ses partisans à voter OUI pour le prochain referendum qui aura lieu le 13 décembre.

 

 

Une nouvelle vague des déplacés signalée à Dékoa et dans la commune de Tilo

 

http://rjdh.org/ PAR BIENVENUE MARINA MOULOU-GNATHO LE 5 DÉCEMBRE 2015

 

Les habitant de Dékoa(Nana-Gribizi) ont de nouveau regagné les sites des déplacés et les villages environnants la semaine dernière, fuyant les exactions des éléments de l’ex-Séléka venus de Kaga-Bandoro. Ces derniers ont pris en otage dix-neuf(19) personnes des  villages Dimbi et Bedombou. Le sous-préfet de cette localité, Guy Yves Mbetigaza appelle au secours.

 

Guy Yves Mbetigaza a souligné au RJDH qu’, « Une grande partie des déplacés avait regagné leurs domiciles, malheureusement l’arrivée des éléments de l’ex-Séléka de Kaga-Bandoro en provenance des villages comme Dimbi, et Bendombou a fait retourner ces derniers dans les sites notamment dans la commune de Tilo et l’église Catholique de Dekoa. Ces malfrats ont pris dix-neuf(19) personnes en otage et on n’a pas le pouvoir ni la force de les poursuivre »,  a- expliqué le sous-préfet.

 

Par ailleurs, la source a souligné le nombre élevé des déplacés sans aucune aide humanitaire et interpelle le gouvernement afin de trouver une solution face à l’effectif restreint des forces de l’ordre. « Que les organisations non gouvernementales nous viennent en aide à travers la nourriture et autres. Certaines familles dorment à même le sol. A cela s’ajoute aussi le manque des éléments de la gendarmerie. Que le gouvernement fasse de son mieux pour renforcer l’équipe de la gendarmerie qui ne compte actuellement que cinq élément », a-t-il souhaité.

 

La population de la sous-préfecture de Dékoa vie dans une psychose depuis le 02 Décembre à cause de l’infiltration des éléments de l’ex-Séléka dans les villages périphériques.

 

 

Un homme tué à Bakouma lors d’une chasse

 

http://rjdh.org/ PAR JEAN-MARIE ANDIBIKOUNDA LE 5 DÉCEMBRE 2015

 

Le défunt a été confondu à un animal par son frère avec qui il mène la chasse. L’acte s’est produit à Nzako, localité située à 12 km de Bakouma.

 

Il s’agirait de Simon David Kossiongué un chasseur qui a été tué par son frère Marcelin Ngoyéma. Selon les informations, « en apercevant son frère, Marcelin Ngoyéma pensait être en face d’un grand singe. C’est ainsi qu’il lui a tire dessus ».

 

Ces cas sont fréquemment enregistrés dans la ville de Nzako selon les habitants. « En espace de deux mois, au moins trois cas d’accidents de chasse ont été enregistrés ».

 

La source a ajouté qu’au mois de novembre 2015, « au village Zabè dans la localité de Nzako, deux chasseurs ont été grièvement blessés suite d’un échange de tirs entre eux. Fin novembre 2015, un accident de chasse a fait une victime ».    

 

Ce 2 décembre 2015 d’après cette même source, « Paulin Nissa a fusillé Amadou Mahamat par accident et il est admis au centre de santé de Nzako et le présumé auteur s’est rendu lui-même à la gendarmerie de ladite ville ».

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com