Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 19:41

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

CP/SPK#066/2015

 

 

 

Bangui, le 22 décembre 2015 – Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en République centrafricaine, Parfait Onanga-Anyanga, s’est réuni mardi au Kilomètre 5, quartier du 3e arrondissement de Bangui, avec le maire et les associations locales. La réunion a eu lieu après une rencontre tenue il y a dix jours avec des jeunes du quartier de Kina, dans le cadre de contacts directs avec la population, notamment celle des zones sensibles de la capitale centrafricaine et de l’intérieur du pays.

 

Dans son intervention, le Représentant spécial a appelé au dialogue entre toutes les communautés du pays et réaffirméque la protection des civils du Kilomètre 5, de la ville de Bangui et de la Centrafrique reste la priorité principale de laMission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA). La MINUSCA tient à souligner que la protection de la population civile s’inscrit au cœur de son engagement dans la sécurisation des prochaines élections.

 

La MINUSCA condamne par ailleurs, dans les termes les plus forts les individus et groupes responsables de violences contre la population, en particulier de violences sexuelles contre les femmes et les filles.

 

La MINUSCA est déterminée à poursuivre sa collaboration avec les forces de sécurité intérieures centrafricaines afin de procéder à l’identification, à l’arrestation et aux poursuites engagées contre les auteurs de ces crimes odieux. La Mission poursuit également son action de prévention de ces violations notamment par le déploiement d'observateurs des droits de l'homme.

 

La MINUSCA poursuit son opération de sécurisation des quartiers de Bangui afin de permettre aux populations déplacées de la capitale de regagner leurs quartiers respectifs. La MINUSCA estime que le retour des déplacés à leurs domiciles devrait conduire à la disparition des camps mais aussi la diminution des violences infligées par les groupes armés.

 

La MINUSCA reste disposée à œuvrer avec les organisations humanitaires et les forces de sécurité intérieure afin d’assurer une meilleure protection des camps de déplacés menacés par les anti-Balaka et les ex-Séléka. La MINUSCA espère que les organisations humanitaires l’accompagneront pour une plus grande efficacité des Casques bleus qui y seraient ainsi déployés.

LE CHEF DE LA MINUSCA REAFFIRME L’ENGAGEMENT DES CASQUES BLEUS A PROTEGER LES POPULATIONS CIVILES

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com