Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 23:12
LA CAUSE DU MAL EN RCA,  par Lionel SARAGA MORAIS

 

 

 

«Les larmes des centrafricains, l’alarme de l’humanité »

 

Pour comprendre pourquoi nous n’arrivons pas  à ramener la paix en RCA,  il faut comparer notre guerre à celle de la France.

 

«  L’attaque du 13 Novembre 2015 contre la France »

 

Peut-ont déclarer que l’attaque contre la France est une guerre entre chrétiens Français et musulmans Français » ?

 

La réponse évidente est NON ! C’est une attaque terroriste contre la France.

 

Cependant, pour l’attaque contre  la  RCA à l’arrivée de la SELEKA en 2012 dont quelques terroristes formaient ses rangs, le constat a été différent.  Le monde entier a déclaré qu’il s’agissait d’une guerre entre chrétiens centrafricains et musulmans centrafricains, ce qui a semé la confusion et a alimenté une psychose devenue réalité.

 

«  Mal comprendre la situation en RCA, a rajouté du Mal en  RCA »

 

 Tout comme la France, la RCA est en vérité, victime d’une attaque  terroriste sournoise, qui ne porte pas un nom clairement identifié. 

 

 En France ce peuple qui vivait en toute sécurité, vit désormais dans l’angoisse et la peur ; il a perdu l’insouciance du lendemain.

 

La France Pays des droits de l’homme, Pays des libertés, Pays de Démocratie, doit désormais adopter une politique de rigueur sécuritaire pour protéger son peuple.

 

Trop de démocratie a tué la démocratie ! Trop de liberté a tué la liberté !

 

 La seule liberté qui mérite d’être défendue universellement est la liberté d’autrui, celle de « l’humain ».

 

Pour faire face aux terroristes, la France a rassemblé son peuple et ses politiques autour de la « solidarité nationale ». Hommes et femmes de toutes confessions confondues font bloc contre leurs ennemis : les terroristes. Ils refusent l’amalgame avec la religion musulmane afin d’éviter une guerre irréversible qui serait « chrétiens contre musulmans ».

 

 Car le monde entier sait que les seules guerres qui ne finissent jamais, et qui n’ont jamais  réconcilié  un peuple sont les guerres de religions. Elles s’achèvent toujours par une division matérialisée.

 

Contrairement à la France, le peuple et les politiques de RCA ne sont pas solidaires.

 

Les politiques ne font pas bloc pour prendre ensemble les bonnes décisions afin de sortir de la crise. Chacun d’eux nourrit un fantasme égocentrique carriériste. Ils espèrent être élus et réélus par un peuple aliéné qui a perdu tout repère et vit dans l’angoisse permanente. En Centrafrique, on ignore complètement ce qu’est « l’insouciance »

 

 Le peuple tout entier est tombé dans le piège élémentaire des terroristes  celui de la division : cela va rendre certainement impossible le  retour vers la Paix.

 

De plus, certains Centrafricains continuent à cultiver la différence de culte pour justifier une existence médiatique, occuper le terrain afin de piller  les richesses du Pays, voire accéder à un rang social supérieur. Ils sont en vérité les vrais ouvriers du terrorisme sans avoir vraiment conscience de ce jeu machiavélique, inhumain et  irréversible.

 

Néanmoins, il serait incroyable voire inimaginable que l’attaque en France soit traduite comme une revendication des musulmans de France ne se sentant pas assez représentés dans leurs pays, et exigeraient un quota de postes dans tous les domaines. Inimaginable aussi qu’ils aillent jusqu’à  déclarer Marseille  ville de France proche du Maghreb, comme étant la capitale politique d’un Etat virtuel dit  Islamique.

 

En RCA, ce cas de figure eut lieu à BANBARI : ce ne fut qu’une tentative.

 

En France On pourrait imaginer qu’après plusieurs attaques sporadiques sur le territoire Français, ces terroristes  déclarent à tous les musulmans de France :

 

«  Pour garantir votre sécurité rejoignez-nous dans le sud de la France, terre désormais islamique, et là vous y  serez en sécurité ».

 

Pourtant, ce fut le cas des corridors organisés par les groupes étrangers de défense qui interviennent en RCA. Malgré que  les musulmans Centrafricains éparpillés un peu partout en RCA  dans leurs familles respectives. Ils ont été obligés de quitter leurs villages et escortés dans le Nord. Ceci pour soit disant  garantir leur sécurité et être désormais protégés. En réalité, il s’agissait d’obéir à une intelligence terroriste machiavélique pour se garantir une population musulmane dans le Nord afin de justifier une division matérialisé du pays au profit seul du terrorisme.

 

Oh !  Bien sûr  le cas de la France est différent.  Le simple fait de le comparer me glace le dos. C’est tellement irréel de penser que le terrorisme peut sévir en France. La France, ce pays puissant, laïque qui compte  20% de population musulmane !

 

Pourtant, cette improbabilité  est arrivée en RCA, qui ne compte que 10% de population musulmane. Donc tout est possible quand on manque de discernement concernant le terrorisme.

 

RCA, Pays laïque ! Pays de toutes les facilités ! Pays des brimés ! Pays des soumis par tous !

 

Hélas, la RCA a contracté cet improbable virus de guerre de religion sur son territoire.

Pour résoudre cette situation, il  faut plus que des élections pour briser la tyrannie.

 

J’écris pour sensibiliser. J’écris pour dénoncer. J’écris pour conscientiser. J’écris pour prévenir.

 

J’écris pour que  le monde entier sache que les morts des autres ne sont différent pas des nôtres.

 

La RCA doit rassembler tous ses leaders, laïques, de toutes confessions religieuses,  pour dénoncer au monde entier son ennemi : le terrorisme.  La RCA doit œuvrer avec les familles chrétiennes, musulmanes et autres, pour dénoncer en leurs seins respectifs les incitateurs à la haine, les terroristes qui profitent de leur indigence, de la mauvaise Gouvernance chronique centrafricaine. Ils abusent le peuple ignorant qui surtout manque cruellement d’éducation.

 

 «  Le peuple Centrafricain regarde encore le doigt qui montre la lune, mais ne regarde pas encore la lune ».

 

Les humains du monde entier vivent aujourd’hui ensemble grâce à Internet. Personne ne peut plus ignorer les enjeux  mondiaux selon les besoins des pays puissants, qui dirigent le monde en fonction de leurs intérêts. C’est pourquoi pour protéger leurs intérêts, ils doivent protéger les gardiens de leurs intérêts, donc des plus faibles : c’est l’obligation du fort envers les faibles.

 

 Nous savons que les guerres des territoires ont repris de plus belle.

 

 Dans l’intérêt de l’Homme, il est indispensable d’éduquer un minimum l’être humain aux codes universels pour comprendre comment fonctionne le monde d’aujourd’hui. Le « savoir vivre ensemble » est une donnée essentielle à la Paix.

 

Prévenir pour guérir. Prévenir c’est éduquer, instruire, former pour vivre ensemble dans le monde connecté d’aujourd’hui, pour éviter les frustrations qui font grandir la haine et le terrorisme.

 

La France vit une crise sociale ciblée dans ses banlieues. Le terrorisme a identifié son talon d’Achille et s’y est installé avec la volonté de bouleverser ces valeurs. Il souhaite que la population française fasse l’amalgame entre les musulmans et les terroristes islamistes afin de la diviser. Il veut briser ce grand pays aux références démocratiques, ce pays qui fait rêver, ses libertés, les droits de l’Homme.

 

La RCA vit une crise sociale généralisée avec une indigence avéré. Ce pays est vulnérable. Les terroristes l’ont identifié et  utilisent les faiblesses du peuple de Centrafrique en dressant les uns contre les autres. La RCA est  otage du terrorisme dans son vaste territoire riche et facile à vivre.  Ce pays, terre d’Eden, risque d’être transformé en base arrière du terrorisme comme la Lybie, l’Irak et la Syrie. Ce serait la fin d’un monde que nous connaissons depuis toujours.

 

Au nom de l’humanité toute entière, tous unis contre l’ennemi humain, le terrorisme !!! Cela doit d’être le fer de lance de tous les candidats pour la paix.

 

« Les larmes des Centrafricains, l’alarme de l’humanité. »

 

                                                                                                   Lionel Saraga Morais

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com