Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 14:49

 

 


Bangui - AFP / 08 décembre 2015 14h42 - Trente candidats participeront à l'élection présidentielle en Centrafrique dont le premier tour est prévu le 27 décembre, a annoncé mardi à Bangui la Cour constitutionnelle de transition, qui a rejeté 14 candidatures, dont celle de l'ex-président François Bozizé, renversé en mars 2013 et sous le coup de sanctions internationales.

Plusieurs poids lourds de la classe politique dont Martin Ziguelé, Anicet-Georges Dologuélé, ou encore Karim Meckassoua figurent parmi les candidats dont les dossiers ont été validés par la Cour, a constaté une journaliste de l'AFP.

La présidente de transition, Catherine Samba Panza, ne pouvait être juridiquement candidate. 

Le premier tour des élections présidentielle et législatives en Centrafrique est officiellement prévu le 27 décembre. La Cour, siégeant dans les locaux du tribunal de grande instance de la capitale, a également examiné les dossiers des candidats aux législatives qui se présentent dans les 141 circonscriptions du pays.

Ces scrutins - plusieurs fois reportés en raison essentiellement de la situation sécuritaire - doivent marquer le retour à une normalité institutionnelle dans le pays, plongé dans une crise sans précédent depuis les massacres intercommunautaires de fin 2013-début 2014.

L'organisation pratique des scrutins s'annonce complexe, notamment pour préparer et acheminer le matériel électoral dans tout le pays, alors que des chefs rebelles tenant des zones de province, dont Nourredine Adam, ont fait savoir qu'ils s'opposeraient à la tenue de ces élections.

Dès dimanche, les Centrafricains sont appelés une première fois aux urnes pour un référendum sur l'adoption d'une nouvelle Constitution.

La Séléka, rébellion majoritairement musulmane venue du nord dirigée par Michel Djotodia, avait renversé en mars 2013 le président Bozizé, avant d'être chassée du pouvoir par une intervention internationale début 2014.

Ce mouvement, dont le No 2 était Nourredine Adam, a plongé le pays dans la plus grave crise de son histoire depuis son indépendance en 1960.

En réaction, des milices majoritairement chrétiennes et animistes anti-balaka se sont créées, commettant à leur tour des attaques contre les civils musulmans et ouvrant la voie à des tueries de masse intercommunautaires.

La Séléka a depuis lors éclaté en de multiples factions contrôlant des territoires dans le nord et l'est du pays.

François Bozizé, qui vit en exil, est lui sous le coup de sanctions des Nations unies et d'un mandat d'arrêt centrafricain pour son rôle présumé dans les violences et les tueries.


(©) http://s.romandie.com/news/nbread.php?news=656621 

 

Elections en Centrafrique: La candidature de François Bozizé rejetée

 

SENENEWS.com | 

 

SENENEWS.COM- Après plus de deux ans de transition présidée par Catherine Samba-Panza, les élections présidentielles auront finalement lieu ce 27 Décembre en Centrafrique. La Cour Constitutionnelle a validé 29 candidatures pour ces présidentielles. Le bémol dans cette validation des candidature est que l’ancien président François Bozizé a vu sa candidature rejetée. Le président Bozizé a été renversé en mars 2013, ce qui avait plongé tout le pays dans des violences inter-communautaires.

 

Rappelons de passage que l’ancien président François Bozizé est sous le coup d’un mandat d’arrêt international et d’un autre national. Il avait déclaré tout récemment être prêt pour répondre devant la justice.

 

Catherine Samba-Panza, présidente de la transition ne pouvait pas juridiquement se présenter à cette élection.

 

 

Liste des candidats déclarés éligibles par la Cour constitutionnelle

 

En rouge les candidats recalés pour diverses raisons, soit pour manque de paiement de la caution de 5 millions de F CFA, soit pour condamnation ou dossier judiciaire en cours, ou pour défaut de certaines pièces exigées dans le dossier de candidature comme un titre foncier de propriété bâtie, etc… !

 

1. Anicet Georges Dologuélé (né en 1957), candidat de l'Union pour le renouveau centrafricain (URCA), ancien directeur général Bdéac, ancien premier ministre.

2. Faustin Archange Touadéra (né en 1957), candidat indépendant, ancien premier ministre Centrafricain.

3. Jean Michel Mandaba, Président du Parti pour la gouvernance démocratique (PGD) depuis mai 2012. Ancien ministre.

4. Martin Ziguélé (né en 1957), candidat du Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC), ancien premier ministre.

5. Charles Armel Doubane (né en 1966), candidat indépendant, ancien ministre, ancien ambassadeur de la RCA auprès des Nations Unies.

6. Fidèle Gouandjika (né en 1955), candidat indépendant, homme d'affaires et ancien ministre.

7. Edouard Patrice Ngaissona (né en 1971), président du Parti centrafricain pour l'unité et le développement (PCUD), Ancien ministre.

8. Désiré Bilal Kolingba Nzanga (né en1956), candidat du Rassemblement démocratique centrafricain (RDC), ancien ministre.

9. Sylvain Patassé-Ngakoutou, président de Centrafrique Nouvel Elan (Cane).

10. Cyriaque Gonda (né en 1968), candidat du Parti national pour un Centrafrique nouveau (PNCN), ancien ministre.

11. Guy Roger Moskit, Journaliste, candidat du parti Mouvement national de solidarité (MNS), ancien ministre.

12. Timoléon Mbaikoua (né en 1957), candidat indépendant, ancien ministre.

13. Vickos Massengué

14. Régina Konzi-Mongot (née en 1962), candidate indépendante, ancienne.

15. Gaston Mandata Nguérékata (né en 1953), président du Parti pour la renaissance centrafricaine (PARC).

16. Michel Amine (né en 1970), candidat de l'Union nationale pour la démocratie et le progrès (Undp).

17. Abdou Karim Meckassoua, candidat indépendant, ancien ministre.

18. Jean-Barkès Ngombe-Ketté (né en 1953), candidat indépendant, ancien maire de Bangui (2003-2011).

19. Laurent Gomina-Pampali (né en1949), candidat de l'Union nationale des démocrates républicains (Unader), ancien ministre.

20. Jérôme Valdert Ngaribenam

21. Constant Gouyomgbia Kongba Zézé (né en 1953), candidat indépendant.

22. Mathias Barthélemy Morouba, candidat indépendant, avocat et conseiller juridique à la CPI pour la RCA.

23. Jean Willybiro-Sako (né en1946), candidat indépendant, ancien ministre.

24. Aristide Briand Reboas (né en 1977), candidat du Parti Chrétien Démocrate (PCD).

25. Michel Angokoalé

26. Théodore Kapou (né en 1964), candidat indépendant, ancien président de la Communauté des églises apostoliques de la RCA.

27. Émile Gros Raymond Nakombo

28. Lucien Dimanche (Il aurait retiré sa candidature)

29. Xavier Sylvestre Yangongo (né 1946), candidat indépendant, ancien ministre et préfet de la Lobaye.

30. Lembakoali (alias Emery)

31. Théophile Sony Colé, ancien dirigeant de l'Union syndicale des travailleurs centrafricains (Ustc).

32. Pascal Ndotar

33. Germain Nadjibé, président du Front uni pour le développement de la Centrafrique.

34. Maxime Kazagui (né en 1960), président de l'Alliance pour la nouvelle Centrafrique (ANC).

35. Olivier Emmanuel Gabirault (né en 1947), candidat indépendant, ancien maire de Bangui, député et membre du gouvernement.

36. Stanislas Moussa Kembé

37. Steve Koba

38. Jean-Baptiste Koba

39. Serge Djorie

40. François Bozizé Yangouvonda (né en1946), candidat du Kwa Na Kwa (KNK), ancien président de la République (2003-2013).

41. Pascal Bida Koyagbélé

42. Jean Serge Bokassa (né en 1972), ancien député et ministre

43. Freddy Michael Guélé-Gongassoua

44 - Djimassé Marcel

45 -Yakété Joseph

Centrafrique: 30 candidats à la présidentielle, le dossier de l'ex-président Bozizé rejeté

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com