Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 00:25

 

 

 

Bangui 10 déc (CAP) - En cet après-midi ensoleillé du jeudi 10 décembre 2015, des boxeurs musulmans et chrétiens de catégories allant de gamins de 7 à 8 ans jusqu’aux jeunes adultes de plus de 25 ans d’une soixantaine de kg qui pourraient devenir les champions nationaux de demain, se sont affrontés sur un ring de fortune dressé en plein air dans le quartier musulman PK5 de Bangui, dans le cadre d’une initiative pour la paix à travers le sport de la Fédération centrafricaine de boxe et de la Communauté musulmane de Centrafrique (COMUC).

 

C’était en présence de quelques invités et du représentant de Lydie Florence Ndouba, la ministre de la réconciliation nationale et de la culture civique ainsi que de Laurent Foucher, un homme d’affaire ami du Centrafrique et citoyen français vivant à Genève, un passionné de ce noble sport. Laurent Foucher qui est très respecté des responsables de la fédération de boxe est par ailleurs président d’honneur de la dite fédération centrafricaine et surtout son généreux donateur en divers équipements dont celle-ci est très démunie.

 

Sur l’avenue Barthélémy Boganda à quelques mètres du ring, attirés qu’ils sont par les cris et applaudissements, passent de temps à autre les véhicules blindés  des Casques bleus de la Minusca dont les conducteurs ralentissent et jettent un coup d’œil l'air amusé vers les boxeurs et le spectacle qu’ils offrent dans cette enclave musulmane qui fait peur aux chrétiens et que certains ont bravée ce jour.

 

En une heure et demi, des combats d’exhibition ont défilé en deux ou trois rounds selon les catégories, à la grande satisfaction d’environ deux ou trois centaines de jeunes spectateurs essentiellement attroupés le temps de ce gala qui s’est terminé par une photo de famille autour du président de la fédération de boxe, Roger Junior Loutomo qui a dû arbitrer lui-même la plupart des combats et du bienfaiteur Laurent Foucher qui a fait remettre aux vainqueurs des combats de petites enveloppes et quelques cadeaux.

 

Pour Roger Junior Loutomo, « la boxe est symbole de paix! Quand deux boxeurs combattent, ils s'embrassent après quel que soit le vainqueur, c'est le message qu'on veut faire passer". A la fin des combats, le président de la fédération de boxe fait se lever l’assistance et entonne l’hymne national « la renaissance » que tout le monde chante avant de se séparer. 

Bangui : Un gala de boxe pour la paix en pleine enclave musulmane du Km 5
Bangui : Un gala de boxe pour la paix en pleine enclave musulmane du Km 5
Bangui : Un gala de boxe pour la paix en pleine enclave musulmane du Km 5
Bangui : Un gala de boxe pour la paix en pleine enclave musulmane du Km 5
Bangui : Un gala de boxe pour la paix en pleine enclave musulmane du Km 5
Bangui : Un gala de boxe pour la paix en pleine enclave musulmane du Km 5
Bangui : Un gala de boxe pour la paix en pleine enclave musulmane du Km 5
Bangui : Un gala de boxe pour la paix en pleine enclave musulmane du Km 5
Bangui : Un gala de boxe pour la paix en pleine enclave musulmane du Km 5

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com