Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 21:41

 

 

FIN DE CALVAIRE EN VUE

 

http://www.afriquinfos.com/ Mardi 10 novembre 2015 | 21:27 UTC

 

Bangui (© 2015 Afriquinfos) - Les autorités centrafricaines ont annoncé un nouveau calendrier ce lundi. Les législatives et la présidentielle se tiendront le 27 décembre.

 

«Le nouveau chronogramme des élections arrêté par l’ANE est le suivant: le référendum constitutionnel aura lieu le 13 décembre 2015. Le 1er tour de la présidentielle et des législatives est fixé au 27 décembre 2015 et le 2e tour aura lieu le 31 janvier 2016, avec le 24 février, pour date de publication des résultats», a déclaré ce lundi 9 novembre, Julius Ngouadé-Baba, le rapporteur général de l’Autorité nationale des élections (ANE), organe chargé d’organiser ces consultations. Cependant, l’ouverture des candidatures est fixée au 14 novembre et la clôture aura lieu le 27 novembre 2015.

 

Le  chronogramme annoncé par les autorités connaît donc un glissement d’au moins deux mois, car la transition était censée prendre fin le 31 décembre 2015. Sur ce, l’organe chargé d’organiser les scrutins a lancé un appel aux électeurs afin qu’ils se rendent dans les centres d’enregistrement où ils s’étaient inscrits en vue de vérifier leurs noms «pour d’éventuelles corrections» sur les listes affichées dans les centres de vote de Bangui.

 

La communauté internationale, dans l’espoir de voir un apaisement régner en Centrafrique, ne s’est pas lassée de mettre la pression aux autorités afin que le processus électoral soit élaboré.

La liste des électeurs publiée le lundi 9 novembre, mentionne  deux millions de Centrafricains déjà inscrits. Par ailleurs, il faut rappeler qu’il y a quelques semaines, le pays a sombré dans des violences après l’assassinat d’un conducteur musulman de moto-taxi. Il a fallu l’intervention des forces internationales (Casques bleus et soldats français de Sangaris) pour  rétablir le calme. Depuis la reprise des affrontements entre miliciens anti-Balaka majoritairement chrétiens et groupes d’auto-défense musulmans, on note un bilan de plus de 70 morts et plus de 300 blessés.

République centrafricaine : un nouveau calendrier électoral pour enfin clôturer la transition ?

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com