Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 14:29

 

 

 

Par RFI 20-11-2015 à 04:40

 

L’étape centrafricaine du voyage papal en Afrique est toujours d'actualité pour l'instant. Son porte-parole l'a redit jeudi sans exclure une annulation de dernière minute ou une modification du programme si les circonstances sécuritaires l'exigent. Sur place à Bangui, compte tenu de la situation sur le terrain, cette visite est un véritable casse-tête pour les forces internationales. Face à cela et en prévision des élections, autre défi sécuritaire, la Minusca devrait obtenir des renforts très prochainement à l'occasion notamment de l'arrivée de la relève des contingents présents.

 

La rotation des contingents présents au sein de la Minusca aurait dû s'achever le 14 novembre. Mais des problèmes logistiques au niveau de Douala au Cameroun ont retardé les opérations.

 

Si à l'occasion de cette rotation, la Minusca pourrait se passer du contingent de la RDC, la mission onusienne attend en revanche le feu vert formel du Conseil de sécurité pour des renforts dans l'optique des élections : le référendum du 13 décembre mais surtout le premier tour de la présidentielle et des législatives programmés le 27 décembre.

 

Dispositif renforcé

 

750 militaires égyptiens et 140 policiers mauritaniens, qui viendraient rejoindre les quelque 10 800 hommes en uniformes qui servent au sein de l'opération de maintien de la paix. Des drones de surveillance devraient aussi venir renforcer le dispositif.

 

A cela il faut ajouter 300 militaires sénégalais qui vont être prélevés sur la mission de l'ONU en Côte d'Ivoire, l'Onuci, où ils participent à la force de réaction rapide. Ils seront déployés pour huit semaines et devraient arriver à Bangui avant la venue du pape dont la visite est prévue les 29 et 30 novembre.

 

Cette année, la force onusienne a fait l'objet de nombreuses attaques et de critiques de plus en plus virulentes sur place, l'accusant d'un manque de réactivité ou d'un manque d'efficacité dans certaines de ses missions. Depuis son installation en septembre 2014 en Centrafrique, la Minusca a perdu six casques bleus.

 

 

Quels dispositifs de sécurité pour la visite du pape François en Afrique ?

 

20 novembre 2015 à 17h35 http://www.jeuneafrique.com/  Par Claire Rainfroy

 

Ouganda, Kenya, Centrafrique : les services de sécurité des trois pays que s'apprête à visiter le pape François du 25 au 30 novembre sont sur les dents. Retour sur les dispositifs déployés pour cette visite à hauts risques.

 

Malgré les mises en garde, le pape François n’a pas repoussé sa tournée africaine. Ni même réduit son programme à Bangui, secouée ces dernières semaines par de violents affrontements meurtriers. « Évidement, la sécurité sera un paramètre important. Mais le pape a dit que cela ne le décourageait pas », explique Jean-Pierre Bodjoko deRadio Vatican.

 

C’est donc sous haute surveillance que François posera pour la première fois en tant que pape les pieds en Afrique, où il devrait se déplacer en papamobile ouverte. Au menu : Nairobi, Kampala et Bangui. Avec, à chaque étape, un impressionnant dispositif de sécurité déployé par les pays hôtes, en plus de celui prévu par les propres services du pontife.

 

À Bangui, la Minusca en renfort 

 

Les effectifs déployés en Centrafrique pendant la visite du pape :

500

Policiers et gendarmes centrafricains mobilisés

3 000

Casques bleus de la Minusca déployés

300

Casques bleus sénégalais déployés pour la visite papale et l'élection présidentielle

900

Une partie des 900 soldats de Sangaris devrait être déployée

 

RCA: des renforts pour la Minusca attendus avant la visite du pape

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com