Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 22:13
Nouvelles nationales sur RNL et RJDH
Nouvelles nationales sur RNL et RJDH
Nouvelles nationales sur RNL et RJDH

 

 

 

La crise centrafricaine au menu d'un prochain sommet de la CEEAC

 

http://www.radiondekeluka.org/  mardi 17 novembre 2015 12:41

 

La crise centrafricaine sera à nouveau sur la table des chefs d’États et de gouvernement de la Communauté Économique des États de l'Afrique Centrale CEEAC.  Un sommet extraordinaire est prévu d'ici le 25 Novembre à Libreville au Gabon, comme l'a affirmé Daniel Pascal Elono, chef de mécanisme d'alerte rapide de l'Afrique Centrale en mission dans la capitale centrafricaine. 


« Les chefs d'Etats vont prendre un certain nombre de mesures sur l'éventuelle prorogation ou non de la transition. En tout cas, cette question sera à  l'ordre du jour de leur réunion », a précisé Daniel Pascal Elono à l'issue d'un entretien avec le président du Conseil National de Transition.


Il explique par ailleurs que la mission de la CEEAC à Bangui se situe dans le cadre de recherche d'informations fiables sur la crise centrafricaine. « Nous sommes venus approfondir les informations que nous avons déjà sur la République Centrafricaine, évaluer la situation aux fins de dresser à la hiérarchie un rapport notamment sur les risques politiques et sécuritaires lié au processus actuel ». Il ajoute que  « malgré le fait qu'aujourd'hui ce sont les Nations-unies qui sont en première ligne, la CEEAC a toujours travaillé pour que la République Centrafricaine retrouve la paix et la stabilité ».


L'ONU pour le chronogramme des élections


Dans cette même dynamique, le secrétaire général adjoint des Nations-unies aux Opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a déclaré pour sa part « qu’il n’y aura pas de nouvelle transition en Centrafrique ». A cet effet renchérit-il : « les pays de la région sont sur la même lancée et vont se réunir sur ce sujet le 25 novembre 2015 ». 


Une manière pour  le secrétaire général adjoint des Nations-unies aux Opérations de maintien de la paix de battre en brèche les propositions faites par la Concertation élargie des partis politiques, associations politiques et personnalités politiques indépendantes qui ont signé le vendredi dernier, un accord politique censé régir la transition au lendemain du 30 décembre 2015, date butoir de l'actuelle transition.

 

Hervé Ladsous espère pour sa part que le calendrier électoral élaboré par l’Autorité Nationale des Élections (ANE) soit respecté et que « tous ceux qui se mettent en travers du processus en créant des menaces sécuritaires et des menaces politiques doivent être mis hors-jeu », tant conclut-il, « 93% d’électeurs se sont enregistrés, un taux jamais atteint en Centrafrique ».

 

Le premier tour des élections groupées en Centrafrique se tiendra le 27 décembre  prochain selon le nouveau chronogramme rendu public par l'ANE.

 

 

Charles Malinas se dit « touché », par le soutien des Centrafricains vis-à-vis de la France

 

http://rjdh.org/ PAR THIERRY KHONDE LE 17 NOVEMBRE 2015

 

Charles Malinas, Ambassadeur de France à Bangui, se dit très touché, par des nombreux messages de la part des Centrafricains qui ont soutenu son pays, après l’attentat meurtrier de Paris, le vendredi 13 novembre 2015. Une réaction enregistrée lors  d’une interview accordée au RJDH,  lundi 16 novembre, à l’occasion de l’ouverture d’un livre de condoléance à l’Ambassade de France en Centrafrique.

 

« J’ai été frappé par les nombreux messages de soutien et d’approbation que j’ai reçu de la part des centrafricains. Il s’agit des autorités, des responsables politiques, ou de la société civile, et puis des personnes qui ont tout simplement manifesté leur compassion avec cette drame épouvantable qui à secouer mon pays », a-t-il dit.

 

Le diplomate français qualifie l’attaque terroriste qui a frappé son pays comme  la pire catastrophe depuis la fin de la deuxième guerre mondiale de 1945.  « C’est une guerre contre les terroristes qui existent. Mais si nous avons été frappé très durement, et bien on n’est baisse pas les bras et on n’abandonne pas nos valeurs, on reste sur les valeurs d’humanité, de valeur d’ouverture et on combat ensemble », a-t-il dit.

 

Le  vendredi 13 novembre 201, la France a été  la cible d’une attaque terroriste faisant état de 128 et plus de 300 blessés. l’Etat islamique A revendiqué cette attaque le lendemain

 

 

Des conducteurs de taxi-moto protestent contre la mort d’un des leurs

 

http://rjdh.org/  PAR RJDH LE 17 NOVEMBRE 2015

 

La circulation a été perturbée ce mardi 17 novembre  sur le boulevard Charles De Gaulle dans le 7ème arrondissement de Bangui. Les conducteurs des taxi-motos protestent contre la mort d’un de leur qui a été tué par des éléments de la police.

 

Selon nos informations, le conducteur est âgé de 20 ans. Il a été poursuivi par les éléments de la police centrafricaine le lundi 16 novembre dernier dans la soirée avant de le tuer sur sa moto.

 

 « Hier les policiers ont poursuivi ce conducteur, ils l’ont heurté et quand il est tombé par terre ils l’ont monté dessus avec le véhicule et celui-ci a rendu l’âme », a témoigné Thierry Polendji  chargé de discipline des conducteurs de taxi moto du 7ème arrondissement.

 

Suite à ce meurtre, les conducteurs de taxi-moto du secteur ont barricadé la route ce matin, pour manifester leur mécontentement. « Ils ont brûlé de pneus et érigé des barricades sur le boulevard Charles De Gaulle », a poursuit Thierry Polendji.

 

Le RJDH a tenté en vain d’entrer en contact avec le Directeur Général de la Police centrafricaine pour avoir sa version des faits.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com