Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 11:37

 

 

 

http://www.voaafrique.com/ vendredi, novembre 06, 2015. 10:18 TU

 

La Cheffe d’Etat de la Transition a plaidé pour le réarmement de Forces Armées Centrafricaines (FACA), en vue de coopérer avec les forces internationales pour le retour de la paix en Centrafrique.

 

Catherine Samba-Panza s'est exprimée dans un discours à la nation en début de semaine.

 

Cependant, la chaine militaire de commandement de l’ex-Seleka basée à Bambari condamne cette initiative.

 

 " Le réarmement des FACA est une provocation qui pourrait prolonger le pays dans un chaos sans précédent ", a déclaré à VOA Afrique le général Joseph Zoundeko président du Rassemblement pour le renouveau de Centrafrique (RPRC), une branche de l’ex-Seleka milice à dominance musulmane.

 

Le général Joseph Zoundeko joint par Felix Yepassis-Zembrou

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE No 026/CCM/RPRC/ DU 05 NOVEMBRE 2015 RELATIF AU RÉARMEMENT ET A LA RÉHABILITATION DES FACA DANS LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ.

 

La chaîne de commandement militaire du Rassemblement Patriote pour le Renouveau de Centrafrique (RPRC) prend l'opinion publique nationale et internationale des déclarations graves faites ces derniers jours par la Présidente de Transition et celle du conseil National de Transition (CNT). Exigeant ainsi le réarmement et la réhabilitation des FACA dans les forces de défense aux fins d'achever leur politique d'extermination des minorités musulmanes du Kilomètre 5 au prétexte de les assimiler à des extrémistes de tout bord, qui remettraient en cause les efforts réalisés par la communauté internationale pour la stabilisation de la République centrafricaine.

 

Le commandement militaire du RPRC Condamne avec la dernière énergie les crises Inter communautaires provoquées par les autorités de la Transition pour se maintenir au pouvoir au-delà du délai exécutoire des Elections qui risqueraient de replonger le pays dans un chaos sans précédent. Par conséquent, le Commandement militaire du RPRC lance un appel pressant au Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations -Unies en République centrafricaine de ne pas céder au pressions des ennemis de la paix. Car toutes tentatives de Réarmement des FACA Seraient considérées comme une provocation et obligeraient toutes les entités de l'ex-Coalition Sèlèka a se retirer du processus du DDRR et de boy-coter les élections dans toutes les zones sous notre contrôle.

 

Cependant notre mouvement reste toujours confiant au mandat des Forces Internationales pour l'application stricte de l'embargo sur les armes en RCA et du principe de neutralité et d’impartialité dans le souci d'accompagner les Centrafricains au sortir de cette crise par le retour a la légalité constitutionnelle.

Fait a Bambari , le 05/11/2015

 

Le General de Brigade

 

JOSEPH -ZOUNDÈIKO

 

Centrafrique : une branche de l’ex-Seleka condamne le réarmement des FACA
Centrafrique : une branche de l’ex-Seleka condamne le réarmement des FACA

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com