Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 12:55

 

 

 

http://rjdh.org/  PAR FRIDOLIN NGOULOU LE 5 NOVEMBRE 2015

 

Les Médecins Sans Frontières(MSF) ont affirmé dans un communiqué prendre en charge plus de 80 blessés à l’Hôpital Général de Bangui en moins d’une semaine. Ces personnes sont admises suites aux violences du 26 septembre 2015.

 

« Depuis les violences du 26 septembre dernier, la situation sécuritaire à Bangui ne s’est guère améliorée. Les épisodes de violence se succèdent régulièrement. Plus de 80 blessés ont été pris en charge en moins d’une semaine par les équipes MSF à l’Hôpital Général », précise le communiqué.

 

Dans la seule journée d’hier, mercredi 4 novembre, les équipes de Médecins Sans Frontières à l’Hôpital Général ont admis en urgence 21 blessés dont 4 femmes.

 

Le dernier épisode aussi violent remontre à la semaine précédente ou 24 personnes avaient été reçues dans la seule journée du 29 octobre. « Hier, malgré l’insécurité qui règne, les ambulances MSF ont ramené des blessés du 5ème, du 3ème  et d’autres arrondissements vers l’Hôpital Général. La plupart d’entre eux ont été blessés par balles ou par des grenades. La situation reste grave… », déplore François Compan, coordinateur MSF à l’Hôpital Général.

 

De nombreuses personnes fuient ces violences et les camps des déplacés dans la capitale sont de plus en plus peuplés. « MSF a mis en place des cliniques mobiles sur cinq sites et assurent plus de 1000 consultations par jour principalement pour paludisme et infections respiratoires », a ajouté le communiqué.

 

Selon MSF, la présence et l’assistance des acteurs humanitaires en RCA est capitale afin notamment de garantir à la population un accès aux soins médicaux, primaires et secondaires. « Le respect des structures de santé et des ambulances est primordial. A l’Hopital Général, ce sont les blessés de tous les quartiers, de toutes confessions, de toutes opinions qui trouvent un refuge et des soins vitaux », rappelle François Compan.

 

MSF rappelle que ses équipes travaillent en toute indépendance, impartialité et neutralité, ne prenant pas partis dans les conflits et portant secours à toute personne sans aucune discrimination de religion, philosophie ou politique.

 

La capitale Bangui a connu un cycle de violences depuis le 26 octobre, avec une accalmie. Un mois plus tard, Bangui est replongé dans des violences faisant plusieurs blessés, une centaine de maisons brulées vers les 3e et 6e arrondissements de Bangui.

 

Le Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires parle de 93 blessés.

Centrafrique : Plus de 80 blessés pris en charge par MSF à l’Hôpital Général de Bangui en moins d’une semaine

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com