Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 19:21
Nouveulles nationales sur APA

 

 

RCA : un ministre implique les jeunes dans la lutte contre l'insécurité

 

APA-Bangui (Centrafrique) - 2015-10-06 14:45:06 - Le ministre de l’Habitat, Nicaise Samedi Karnou, a eu, mardi à Bangui, une rencontre avec les jeunes des huit arrondissements de la capitale centrafricaine et de la sous-préfecture de Bimbo (proche de la capitale) afin d’examiner avec eux les stratégies à mettre en place pour combattre l’insécurité et secourir les victimes des violences.


Les stratégies arrêtées à l'issue de la rencontre tenue dans les locaux de la mairie de Bangui sont, entre autres, les compagnes de sensibilisation sur la non- violence dans les arrondissements et l'indemnisation des victimes des violences.


Pour Nicaise Samedi Karnou, les violences qui se déroulent dans les arrondissements de Bangui ne peuvent être enrayées qu'avec la participation des jeunes.

Il a ajouté que le gouvernement veut organiser les jeunes pour qu'ils puissent l'aider à calmer la situation et passer à l'organisation des élections en Centrafrique.

Les jeunes ont dit leur disponibilité à participer à la mise en place de ces stratégies, soulignant qu'ils sont eux-mêmes victimes des violences communautaires.

‘'Notre avenir s'assombrit et le pays ne fait que reculer'', ont déclaré certains participants à cette rencontre.

 

http://apanews.net/news/fr/article.php?id=835556#sthash.7AbeG25y.dpuf

 

 

NDLR : Qu'est ce que que ce désordre ! Il y a pourtant un ministre chargé de la sécurité publique dans le gouvernement pour que celui de l'habitat vienne mettre son nez dans les affaires de sécurité ! 

 

 

Des Centrafricaines s'inquiètent du sort de leurs maris pris en otage

 

APA- Bangui (Centrafrique) - 2015-10-06 15:10:28 - Les épouses des otages de Baboua, localité frontalière avec le Cameroun, ont confié mardi à la presse centrafricaine qu’elles s’interrogeaient sur une hypothétique libération de leurs maris dont elles ne savent pas s’ils sont vivants ou non car n’ayant aucune nouvelle d’eux.


"Si vraiment le gouvernement est en négociation avec les ravisseurs, je propose à ce que mon mari puisse me parler ou parler sur les ondes afin que je sache qu'il est toujours vivant et que les négociation continuent", a dit Marissa Roukaya, épouse du Maire de la ville de Baboua qui fait partie des otages.


Selon cette dame, "les autorités de la préfecture de la Nana-Mambéré qui gèrent la sous préfecture nous rassurent toujours que les négociations continuent sans plus de précision sur l'état de la santé de mon mari".


Même réaction du côté des parents du pasteur de l'église apostolique de la commune de Abba qui fait aussi partie des otages." Ils sont d'abord des Centrafricains, le gouvernement doit tout mettre en œuvre pour obtenir leur libération. Mais on se rend compte que le gouvernement ne ménage aucun effort afin d'obtenir leur libération."


Le sous préfet, le maire et le pasteur de l'église apostolique de Abba, une commune de la sous préfecture de Baboua ont été pris en otage par des hommes armés, le 19 juillet dernier à 33 kilomètres de la ville de Bouar au moment où ils revenaient d'une réunion avec le ministre de la Communication de l'époque, Victor Waké. 

 

Depuis lors, ils sont restés prisonniers de leurs ravisseurs.

 

http://apanews.net/news/fr/article.php?id=835560#sthash.WQ3mK9vz.dpuf

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com