Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 22:35
Les discussions en partie boycottées en Centrafrique

 

 

BANGUI, 14 octobre à 20:18 (Reuters) - Des groupes armés et une dizaine de formations politiques, notamment l'Union pour la paix en Centrafrique (UPC) liée à l'ex-Séléka, une milice majoritairement musulmane, boycottent la concertation organisée cette semaine par la présidente intérimaire Catherine Samba-Panza en vue de rétablir le dialogue en République centrafricaine.

 

Le Parti centrafricain pour l'unité et le développement (PCUD), lié à la milice chrétienne anti-balaka, a également fait savoir qu'il ne participerait pas aux réunions. Les élections législatives et présidentielle normalement prévues dimanche prochain, le 18 octobre, devraient être repoussées en raison de problèmes logistiques et de la situation sécuritaire.

 

L'ancienne colonie française est secouée par des violences depuis 2013 et les autorités ont du mal à désarmer les milices rivales malgré l'accord de paix conclu en mai dernier. Le mois dernier, des affrontements à la suite de l'assassinat d'un musulman à Bangui ont fait 77 morts et 400 blessés. "Nous refusons catégoriquement ces réunions organisées par un gouvernement clanique, sectaire et incompétent", a déclaré Ahmat Nejad, membre de l'UPC, à propos des concertations qui se sont ouvertes mardi.

 

Sur la cinquantaine de partis du pays, une dizaine boycottent ces discussions qui doivent se tenir jusqu'au 21 octobre. "Ce n'est qu'un nouvel exemple de fraude politique, comme l'a déjà été le Forum de Bangui" qui a conduit à l'accord de mai, estiment ces formations politiques dans un communiqué.

 

(Crispin Dembassa-Kette, Guy Kerivel pour le service français)

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com