Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 20:18

 

 

Par  06-10-2015 à 19:05

 

En rentrant précipitamment de New York lorsque Bangui s'est embrasé fin septembre, la présidente de transition Catherine Samba-Panza avait notamment promis une large concertation pour trouver les voies et moyens de sortir de la crise. Ces concertations commencent tout juste. Ce mardi, les «têtes» de la transition se sont réunies et ce sera bientôt aux forces vives de s'exprimer.

 

La présidence l'assure. Prochainement les forces vives de la nation seront invitées à s'exprimer et à donner leur avis sur les moyens à mettre en œuvre pour sortir de la crise. Ce mardi, les chefs des différentes institutions de la transition se sont déjà réunis à huis clos. Bientôt, ce sera le tour des partis politiques, et de la société civile. Mais pas question, assure-t-on, de refaire le Forum de Bangui. Et pas question de dévier de l'objectif prioritaire affiché par la transition : les élections.

 

Les violences de la fin septembre n'auront donc rien changé à la marche vers les élections si ce n'est ajouter des retards aux retards techniques qui s'accumulent depuis des mois. Le discours reste optimiste. Le budget du processus électoral est quasiment bouclé. Il ne manquerait que 3 millions de dollars selon Anicet Guiyama-Massogo, le porte-parole de la présidence.

 

Si on se permet un « glissement » selon l'élément de langage consacré, l'horizon reste la fin de l'année, terme officiel de la transition. Les partenaires internationaux n'ont pas changé de discours non plus. ONU, France, Tchad maintiennent que les électeurs seront conviés dans les bureaux de vote avant le 31 décembre.

 

La Centrafrique poursuit sa lente marche vers la transition

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com