Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 00:28

 

 

Concertation Elargie des Plateformes,

Partis, Associations Politiques et

Personnalités Politiques Indépendantes

 

DÉCLARATION RELATIVE À L'ANNONCE D'UNE CONCERTATION PAR l'EXECUTIF

 



Par un communiqué radio en date du 7 Octobre 2015, le Ministre Conseiller Politique, Porte-parole de la Présidence de la République a annoncé le planning de la concertation de la Présidente Intérimaire avec les forces vives de la nation.

Sans surprise, la Concertation élargie des Plateformes, Partis et associations politiques et Personnalités politiques indépendantes, a découvert la volonté des autorités de transition de procéder à une autre escroquerie politique comme lors du forum de Bangui, tant sur le format que l'ordre du jour ainsi que les participants.

1- Sur le format

Comme l'a souligné avec raison le Conseil National de transition dans sa déclaration du 9 Octobre2015, relative à cette concertation, celle-ci doit être inclusive, publique, contradictoire et déboucher sur des solutions susceptibles de répondre aux préoccupations du peuple Centrafricain.

Or, telle qu'annoncée, ce qui apparaît plutôt comme une consultation, ne saurait répondre à ces préoccupations essentielles pour l'avenir de notre pays.

2- Sur l'ordre du jour

L'absence d'un ordre du jour préalablement communiqué trahit la volonté des autorités de mettre les forces vives de la nation devant le fait accompli, dans le but de contourner la volonté populaire.

La Concertation estime que les points à débattre lors d'une vraie concertation doivent impérativement porter sur le processus électoral, la sécurité et le vide constitutionnel à partir du 30 Décembre 2015.

3- Sur les participants

A travers le choix des participants, apparaît la volonté manifeste de phagocyter les représentants des différentes composantes de la société civile.


Ainsi, à la place des organisations emblématiques telles que l'OFCA et le CNJ, les autorités de transition ont préféré faire dans la diversion en invitant plutôt des représentants d'arrondissements.

 

De même, certaines plateformes sont écartées, à partir de l'idée que ces autorités se font de leur manque de docilité.

 

Fort de ce qui précède:

La concertation des Plateformes, Partis, Associations politiques et Personnalités politiques Indépendantes :


- oppose une fin de non-recevoir à cette tentative de manipulation
- déclare qu'il ne s'agit en aucune manière d'une concertation
- appelle à une prise de conscience et à l'organisation d'une réelle concertation entre tous les filles et fils de ce pays.

                                                                                                  

                                                                                    Fait à Bangui, le 10 Octobre 2015

 

Pour la Concertation Elargie des Plateformes, Partis, Associations Politiques et Personnalités Politiques Indépendantes : Maître Crépin MBOLI - GOUMBA

 

Pour la CGPAP : Gina – Michèle SANZE

 

Pour  la Plateforme ACDP : Clément BELIBANGA

 

Pour la Plateforme Sauvons le Centrafrique : Maître Henri POUZERE

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com