Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 22:11

 

 

 

 

NOUS, RESSORTISSANTS CENTRAFRICAINS DU SUD DE LA FRANCE,

PRIVÉS DE NOTRE DROIT DE VOTE

 

 

Nous, de la diaspora Centrafricaine de Montpellier et alentour, avons appris avec consternation et colère la décision qui a été prise par l’AACE France– Autorités des Ambassades et Consulats des Élections - France), de nous priver du droit de vote lors de prochaines élections au Pays. Les opérations d’inscription sur la liste électorale sont désormais annulées à Montpellier et Troyes, faute de la disponibilité de matériels, ont-ils motivé via page Facebook de l’AACE.

 

Depuis le 24 septembre 2015, date à laquelle le démembrement de l’Autorité Nationale des Élections, l’Autorités des Ambassades et Consulats des Élections en France, a confié à la ville de Montpellier la responsabilité d’opérer l’enrôlement sur la liste électorale des électeurs du sud de la France regroupant les villes de : Béziers, Perpignan, Nîmes, Narbonne, Marseille, Toulon, Nice, etc., toute la communauté Centrafricaine s’est mobilisée et même un comité a été mis en place. À cet effet trois personnes, Luisin Martial DIMABOU, Louis-Philippe WALLOT et Mme Adjara Yamel BOMBARD, ont été officiellement désignées par l’AACE afin d’organiser l’opération de recensement.

 

Prévues pour les week-ends du 10, 11, 17 et 18 octobre 2015 à Montpellier, les inscriptions sur la liste électorale ont été reportées aux 24 et 25 du même mois. Le vendredi 23 octobre 2015, à la veille de la date butoir d’enrôlement en France, l’AACE annule les opérations d’inscription à Montpellier et oblige les électeurs des villes concernées à se rendre à Lyon ou Toulouse pour s’inscrire afin de valider leur droit au vote.

 

Comment peut-on imaginer plus de 600 électeurs, prévenus tardivement à deux jours de la clôture des opérations, pouvoir se déplacer dans une ville lointaine sans qu’ils aient pu avoir le temps et les moyens d’organiser ce déplacement ?

 

Aussi, comment peut-on accepter une telle décision prise vis-à-vis de la diaspora Centrafricaine de Montpellier, qui a toujours témoigné de son amour et de son attachement à son Pays à travers des manifestations publiques, des marches, etc. ? La première prête à défendre le drapeau de sa Patrie, à implorer la conciliation et le retour à la paix de son Pays, à manifester son soutien moral à ses enfants, ses femmes et ses parents qui souffrent pour l’instabilité au Pays et qui sont victimes de toutes ces atrocités ?

 

Nous condamnons avec énergie et fermeté cette manigance commise, signe d’abus de pouvoir et frein à la liberté individuelle et au droit fondamental de chacun de nous de participer à la reconstruction de notre Pays.

 

NOTRE PROPOSITION

 

Nous n’entendons pas baisser les bras, nous voulons que notre droit de vote soit respecté et nous sommes prêts à saisir les autorités judiciaires compétentes. Nous rejetons en bloc cette décision injuste de l’AACE de France et nous exigeons un moratoire sur les opérations d’inscription sur liste électorale de manière à permettre à nous, électeurs de Montpellier et à ceux d’autres villes de la France, d’exercer notre droit de vote au moment venu.

 

Une requête est adressée à l’Autorité Nationale des Élections à Bangui.

 

Montpellier, le 26 octobre 2015

 

 

LES SIGNATAIRES 

 

 

 

Pour le comité d’organisation des opérations de recensement et au nom de la diaspora Centrafricaine du Sud de la France :

 

 

Luisin Martial DIMABOU                   Louis-Philippe WALLOT              Saint-Cyr LAGBO

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com