Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 22:01

 

 

http://rjdh.org/ PAR SYLVESTRE SOKAMBI LE 10 OCTOBRE 2015

 

Des combats ont éclaté entre les forces internationales et les éléments de l’ex-Séléka qui ont décidé de marcher sur Bangui. Selon nos informations, les affrontements ont eu lieu à 15 km de la ville de Sibut où ces ex-Séléka commandés par un certains Adoum, étaient stoppés depuis deux jours.

 

L’information a été confirmée par plusieurs sources jointes dans la ville de Sibut. Une source proche de l’église a fait savoir que c’est un hélicoptère qui a bombardé la position des ex-Séléka. « Les combats ont commencé à 13h39 min et ils ont duré plusieurs heures. Depuis la ville, on écoutait des tirs à l’arme lourde et surtout l’hélicoptère qui bombardait », a confié cette source qui a requis l’anonymat.

 

Une source proche de la Minusca à Bangui a confié sous couvert de l’anonymat que toutes les tentatives de dissuader ces combattants n’ont pas marché. « Les combats dont vous parlez là ne sont que les conséquences de la réticence de ces hommes armés », a expliqué ladite source.

 

Pour le moment, il est difficile d’avoir le premier bilan. Toutes les sources contactées dans la ville de Sibut disent n’avoir pas encore une idée sur le bilan de ces affrontements.

 

Dans la journée, plusieurs convois des casques bleus ont été dépêchés à Sibut. C’est depuis deux jours que ces hommes armés venus de l’extrême nord de la RCA, se sont positionnés à une quinzaine de km de Sibut, sur la route de Bambari.  Selon des sources bien informées, ils seraient environs deux cent.

 

Une autorité locale contactée à la mi-journée parle d’hommes du Front Populaire de Redressement de la Centrafrique (FPRC) dont l’état-major se trouve à Bambari. « Le préfet, le commandement de la gendarmerie de la Kémo et la Minusca sont allés le 09 octobre à la rencontre de ces hommes armés. Ils ont échangé avec leur porte-parole Bordas », nous affirme-t-il sous l’anonymat, tout en soulignant que le mouvement est dirigé par le général de l’ex-Séléka, Adoum.

 

Une réunion se sécurité se tenait dans la ville de Sibut à la mi-journée.

 

 

Les autorités de Sibut ouvrent des négociations avec des ex-Séléka stoppés à 11 km de la ville

 

http://rjdh.org/ PAR NAÏM-KAÉLIN ZAMANE LE 10 OCTOBRE 2015

 

La présence des combattants de l’ex-Séléka est signalée à 11 km de la ville de Sibut sur l’axe Grimari. Depuis le 09 octobre 2015, les autorités civiles et militaires de ce chef-lieu de la Kémo ont entamé des négociations avec ces combattants. Pour l’heure, leurs revendications ne sont pas encore connues. Une présence signalée depuis 48 heures.

 

Selon des habitants joints à Sibut, ce groupe de combattants d’ex-Séléka qui avoisinerait 250 hommes, a quitté la ville de Dékoa pour rejoindre Sibut. « Il n’y a pas eu d’attaque de la ville de Sibut. Sinon au village Bomini, à 11 km de Sibut, des hommes armés de l’ex-Séléka y sont présents », a confié sous l’anonymat une source religieuse qui précise que la population de Sibut n’a pas souhaité se déplacer devant l’avancée de ces hommes en arme. « Le marché est ouvert, la population vaque librement à ses occupations », raconte-t-il.

 

Interrogée sur la situation, une source humanitaire a indiqué que ces « hommes armés ont quitté Kaga-Bandoro et contournant la ville de Dékoa dans le but d’éviter la Minusca, ont emprunté l’axe Mala. A 18 km, au village Guido, ils ont pris la brousse et sont arrivée sur l’axe Sibut-Bambari ».

 

Une autorité locale parle d’hommes du Front Populaire de Redressement de la Centrafrique (FPRC) dont l’état-major se trouve à Bambari. « Le préfet, le commandement de la gendarmerie de la Kémo et la Minusca sont allés le 09 octobre à la rencontre de ces hommes armés. Ils ont échangé avec leur porte-parole Bordas », nous affirme-t-il sous l’anonymat, tout en soulignant que le mouvement est dirigé par le général de l’ex-Séléka, Adoum.

 

Contacté, la Minusca dit ne pas être encore en mesure de dire quoique ce soit sur la situation. Elle a promis réagir dans la journée.

 

Entretemps, une réunion de sécurité tenue par le préfet de la Kémo avec les notables et les chefs de quartier était en cours à la mi-journée dans la ville de Sibut.

 

 

Une tendance de l’ex Séléka organise une réunion sur la paix à Kaga-Bandoro

 

http://rjdh.org/ PAR DANIEL NGUERELESSIO LE 10 OCTOBRE 2015

 

Une réunion axée sur la paix et le retour au calme s’est tenue le mercredi 07 octobre dernier dans la ville de Kaga-Bandoro. Elle a été organisée par  le Mouvement Patriotique pour la Centrafrique (MPC) suite aux événements survenus le 28 septembre dernier au centre commercial de ladite ville.  Cette rencontre a vu la participation massive de la population, des responsables communautaires, en présence des autorités locales, de la Minusca, et de la Sangaris.

 

Le but de cette réunion selon le directeur de la sécurité du Mouvement Patriotique pour la Centrafrique(MPC) Alias Younousse,  « est de parler aux populations de Kaga-Bandoro à propos de la dernière violence créée le 28 septembre dernier par des personnes en armes qui ont jeté des grenades au centre commercial de la ville, occasionnant des pertes en vies humaines et matérielles. »  a-t-il souligné.

 

Il a expliqué aux habitants que les auteurs de l’attaque ont été arrêtés et mis en détention à la brigade territoriale de la ville de Kaga-Bandoro.

 

Le préfet de la Nana-Gribizi Gaston Yendemon, présent à cette cérémonie se réjouit de  cette initiative qui permettra, selon lui  à la population de la ville de Kaga-Bandoro de chercher des voies et moyens pour sortir le pays de la crise.

 

C’est suite au multiple cas d’exactions dans les régions et le dernier survenu le 28 septembre 2015 que  PMPC a organisée cette réunion pour rechercher la paix et la cohésion sociale dans la localité.

Centrafrique : Combat entre les forces internationales et les ex-Séléka à Sibut
Centrafrique : Combat entre les forces internationales et les ex-Séléka à Sibut
Centrafrique : Combat entre les forces internationales et les ex-Séléka à Sibut

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com