Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 00:43
APPEL AU CALME DU MLFC

 

 

BUREAU NATIONAL

         

Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain

Justice – Liberté - Travail

Membre de l’Internationale  socialiste

 

 

         ----------     

       PRESIDENCE

         ------------

N°___/MLFC/BN/P.-

 

APPEL AU CALME ET AU RENONCEMENT A LA VIOLENCE

DU MOUVEMENT DE LIBERATION DE LA FEMME

CENTRAFRICAINE (M.L.F.C)

 

Le Bureau National du Mouvement de Libération de la Femme Centrafricaine (MLFC) constate avec beaucoup de peine que le processus de normalisation  de la concorde nationale, de la cohésion sociale, de la paix et de la sécurité, renforcé par les différents engagements pris lors du Forum National de Bangui (FNB) a été mise à rude épreuve par les douloureux événements du samedi 26 septembre 2015.

 

Cette dramatique situation a occasionné de nombreuses pertes en vies humaines, de centaines de blessés, des déplacements massifs de populations, des destructions de biens publics et privés notamment les maisons d’habitation de paisibles populations, les bases et entrepôts des organisations non gouvernementales nationales et internationales. A ce jour, le bilan exact de toutes ces pertes n’est pas encore établi.

 

Il est d’autant plus regrettable que les nombreuses barricades qui ont été érigées sur tous les axes de la ville de Bangui n’aient pas permis d’apporter les secours appropriés aux blessés et aux déplacés. Par ailleurs,  ces barricades ont mis à mal  la liberté d’aller et venir de tous les citoyens tant nationaux qu’étrangers et bloqué le fonctionnement de tous les secteurs, public, privé et informel.

 

Le Bureau National du MLFC présente ses condoléances les plus émues à toutes les familles éprouvées par ces malheureux événements et compatit par la même occasion à la souffrance des blessés et des déplacés, en particulier des femmes et des enfants qui sont les plus vulnérables en pareilles circonstances.

 

Fort de ce qui précède, le Bureau National du MLFC condamne avec la plus grande fermeté ces violences injustifiées de ces derniers jours qui ont semé la désolation au sein des communautés nationale et internationale et demande que les auteurs de ces crimes crapuleux soient recherchés et traduits devant les juridictions compétentes.

 

En outre, le Bureau National du MLFC réitère le soutien indéfectible que le Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) a toujours apporté aux Institutions de la transition. Cette transition doit se poursuivre jusqu’à l’organisation des élections générales, unique voie  de sortie de crise et de retour à l’ordre constitutionnel.

 

Le Bureau National du MLFC saisit cette opportunité pour remercier très sincèrement la communauté internationale pour son appui constant et déterminant et dont l’intérêt pour notre pays la République Centrafricaine n’est jamais démenti.

 

Aussi, le Bureau National du MLFC adresse-t-il ses félicitations et encouragements aux Forces de défense et de sécurité nationale et internationale (MINUSCA et SANGARIS) dont les actions menées en faveur de la paix et de la sécurisation ont permis de mettre un terme à ces violences aveugles et injustifiables.

 

Pour terminer, le Bureau National du MLFC demande aux commanditaires et acteurs de cette crise de renoncer à leur sordide entreprise dont les conséquences ne sont que les violations massives et flagrantes des droits humains.

 

A l’endroit de la paisible population meurtrie, le Bureau National du MLFC lance un appel au calme pour ne pas céder à la manipulation des ennemis de la paix de notre cher et beau pays, la République Centrafricaine.

 

                                                                                  Fait à Bangui, le 30 septembre 2015

 

                                                                                  Pour le Bureau National du MLFC

 

                                                                                  Léonie Françoise NDOMA

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com