Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 16:28

 

 

 

http://www.diaspora-magazine.com/  Jeudi 17 Septembre 2015 à 03:24

 

Diaspora Magazine/ Dans son communiqué de presse n° 095 du 15 septembre 2015, le Conseil inter ONG en Centrafrique (CIONGCA) a proposé une nouvelle date relative au processus électoral. 

 

Au cours d’une réunion élargie à ses membres, le Ciongca a proposé une nouvelle date qui, selon lui, est raisonnable pour la tenue des élections en République centrafricaine afin de finir avec la transition pour le retour à l’ordre constitutionnel : « Novembre 2015, le referendum ; décembre 2015, premier tour pour les élections présidentielle et législatives ; janvier 2016, deuxième tour et février 2016, installation des nouvelles autorités ». 


De ce fait, le Ciongca interpelle les autorités de la transition, les forces vives de la nation, la population centrafricaine et la communauté internationale de conjuguer les mêmes efforts pour tout mettre en œuvre afin de  tenir ses engagements aux partenaires de soutenir ces initiatives en mettant à disposition les moyens nécessaires pour la réussite de ces élections. 

Pour cette organisation, il n’y a pas de troisième transition. Les élections doivent avoir lieu pour finir avec les transitions. 


Toutefois, dans son communiqué le Ciongca a  demandé la réhabilitation des forces armées centrafricaines afin d’asseoir la sécurité des candidats et de la population pour le bon déroulement du processus électoral. 

Pour Célestin Ngakola,  président du Conseil inter ONG en Centrafrique, signataire de ce document : « Le Ciongca est, cependant, disposé à apporter sa modeste contribution et son expertise à l’aboutissement de tout ce processus ». 

Notre rédaction rappelle ici qu’un cadre des Nations Unies en mission en Centrafrique, Hervé Ladsous, avait instruit les autorités de la transition qu’il n’y aura pas de troisième transition et que tout doit être fait avant 2016. Est-ce dans cette optique qu’a réagi le Ciongca ?

   
Une transition est, en principe, une période relativement courte lors de laquelle les autorités doivent concentrer toutes leurs énergies sur ce qu’elles ont, elles-mêmes, fixé comme priorités de la transition et qu’elles doivent appliquer avec une volonté ferme de sortir de l’impasse.

 
Mais le défi majeur qui reste à relever est celui de la sécurité avant toute chose. Sans cela les élections peuvent passer et on retombera dans une situation à laquelle on ne s’y attendait pas. Si les forces étrangères en Centrafrique et la communauté internationale en général assurent la sécurité, faut-il compter aveuglement ? 

 

Herve Serefio

 

 

NDLR : Faut-il rappeler que c'est bien à l'Autorité Nationale des Elections (ANE) et à nulle autre structure, fût-elle le Ciongca, qu'il revient de fixer le calendrier des élections à partir des éléments d'appréciation et d'évaluation qui sont les siens.

Lu pour vous : Centrafrique : Le CIONGCA propose une date pour la tenue des élections en RCA

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com