Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 12:32

 

 

 

02/09/15 (RFI)

 

En Centrafrique, la date du référendum censé valider le projet de Constitution et celles des élections présidentielles et législatives avancent à grand pas. Mais aujourd'hui le président du Conseil national de transition (CNT) a émis de sérieux doutes sur la faisabilité du processus électoral et sur le respect du calendrier.

 

Alexandre Ferdinand Nguendet le président du CNT n'a jamais caché son scepticisme face au chronogramme des élections présidentielles et législatives.

 

Le projet de Constitution qui a été adopté ce week-end par les députés doit être présenté le 4 octobre au peuple centrafricain. Pour le président du CNT, cette date, ni celles qui vont suivre ne sont tenables.

 

« Je ne crois pas que ça puisse être tenable. Logiquement, on devait déjà convoquer le corps électoral par décret présidentiel depuis le 18 août. Jusque là rien n’a été fait. Donc c’est un retard considérable. Certains programmes qui étaient annoncés ne sont aujourd’hui pas mis en œuvre. Je cite entre autre l’enregistrement des électeurs, qui piétine encore à l’intérieur du pays. Aujourd’hui, on a pas de fichier électoral. Sans fichier électoral, par quel miracle on peut aujourd’hui organiser des élections ? La représentation nationale reste très sceptique sur ce chronogramme que nous avons qualifié à l’époque, à juste titre, de surréaliste », rappelle Alexandre Ferdinand Nguendet.

 

Du côté du gouvernement, le ministre de l'Administration des territoires Walidou Bachir précise que les dates ne sont pas fixes, mais que tout le processus électoral, référendum inclus doit être achevé avant la fin de la transition, c'est à dire le 30 décembre.

 

L'agence nationale des élections qui est la seule a même de modifier le chronogramme n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet.

 

Le calendrier électoral n'est pas «tenable», selon le président du CNT

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com