Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 23:42
La RCA doit mieux protéger ses écoles (rapport ONG)

 

 

 

10/09/15 (AFP)

 

Le gouvernement centrafricain doit prendre des mesures pour protéger les établissements scolaires des attaques de milices et interdire leur utilisation à des fins militaires, selon une ONG spécialisée.

 

Dans un rapport publié jeudi, Watchlist on Children and Armed Conflict recense de nombreux cas où des écoles ont été pillées et des enseignants et des élèves menacés par les groupes armées qui sèment le chaos en RCA.

 

Un des enseignants cités décrit des membres d'une milice pillant les réserves de nourriture de son école: "ils sont arrivés en tirant en l'air, ils ont pris toute la nourriture et nous ont laissé seulement quelques paquets de riz".

 

"Nous travaillons dans une ambiance de crainte permanente", explique un autre. "Nous ne sommes pas totalement en sécurité (à l'école), tout peut arriver, c'est pour cela que les écoliers ne reviennent pas".

 

Depuis 2012, près de 30% des écoles ont été attaquées et 8,4% utilisées comme bases par des groupes armés ou même par certaines des forces internationales déployées pour ramener le calme dans le pays, selon des chiffres datant d'avril 2015 et portant sur 335 écoles en RCA.

 

En février 2014, 65% des écoles étaient fermées.

 

"Malgré de nets progrès dans la réouverture des écoles en 2014-2015, les groupes armés continuent de restreindre le droit des enfants à l'éducation", déplore le rapport, qui évoque notamment les agissements des milices chrétiennes anti-balaka et de la coalition rebelle Séléka.

 

"De nombreux élèves sont retournés à l'école mais ils restent vulnérables aux attaques", explique Janine Morna, un des auteurs du rapport. "Respecter le droit des enfants à l'éducation est fondamental pour assurer la transition de la RCA vers la paix."

 

Même si on estime qu'entre 78 et 88% des écoles sont désormais officiellement rouvertes dans le pays, souligne-t-elle, "leur fréquentation reste intermittente et assez faible" en raison des menaces persistantes.

 

Dans le climat d'insécurité qui prévaut en RCA, "il est difficile de collecter des données fiables", reconnait-elle.

 

Le gouvernement a pris en juin dernier des engagements pour protéger les établissements scolaires mais "doit désormais les mettre en oeuvre" et considérer les attaques contre les écoles comme des "actes criminels".

 

"De la même façon, ajoute-telle, les groupes armés, l'Union africaine et le gouvernement français devraient adopter et appliquer des règles plus strictes pour interdire, ou au moins limiter, l'utilisation militaire des écoles".

 

L'ONU, qui a déployé en RCA une mission de maintien de la paix (Minusca), a pour politique de ne pas utiliser les établissements scolaires pour abriter ses Casques bleus ou ses équipements.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com