Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 septembre 2015 4 03 /09 /septembre /2015 01:11

 

 

NOTE D’INFORMATION

 

LA MINUSCA SE FELICITE DE L’ADOPTION DU PROJET DE CONSTITUTION

 

Bangui, le 2 septembre 2015 – Le Chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), Parfait Onanga-Anyanga, se félicite de l’adoption par le Conseil national de transition (CNT) de la proposition de Constitution, le 30 août 2015. Cette annonce a été faite par le chef du Bureau de la communication et de l’information publique de la MINUSCA, Myriam Dessables, lors de la conférence de presse hebdomadaire tenue ce 2 septembre. «La MINUSCA se félicite de la maturité politique dont ont fait preuve les Institutions de la Transition et les Forces vives de la Nation tout au long du processus d’enrichissement du projet de proposition de Constitution » a-t-il fait savoir.

 

Cette procédure établie par l’article 65 de la charte constitutionnelle aura permis d’aplanir toutes les divergences sur les options fondamentales en vue de l’adoption d’une Constitution reflétant la volonté du peuple centrafricain pour la cohésion et la paix sociale. La MINUSCA salue cette importante étape franchie qui constitue une avancée incontestable dans le processus politique et l’édification d’un Etat de droit. L’adoption de la proposition de Constitution ouvre la voie à la tenue du référendum par lequel, le peuple centrafricain se dotera d’une loi fondamentale.

 

La MINUSCA invite tous les acteurs Centrafricains à s’investir dans la vulgarisation de la proposition de Constitution sur l’ensemble du territoire national en vue de permettre aux citoyens de s’approprier le contenu de la loi fondamentale. Selon Parfait Onanga-Anyanga, «par cet acte, ils contribueront à restaurer l’ordre constitutionnel et consacreront le début d’une ère nouvelle pour la Centrafrique». Monsieur Onanga-Anyanga encourage la poursuite des opérations d’enregistrement des électeurs afin que chacun et chacune puisse exprimer sa volonté lors du vote référendaire et dans la perspective de la tenue d’élections libres, paisibles, transparentes et inclusives. Il réitère enfin la volonté et l’engagement de la MINUSCA à appuyer le processus politique en RCA.

 

Au sujet des élections, Mme Dessables a indiqué que l’opération d’enregistrement des électeurs continue dans toutes les aires opérationnelles du pays. Le cumul partiel obtenu des données statistiques de l’enregistrement des électeurs dans l’ensemble du pays à la date du 31 août 2015 donne un total de 1.127.201 soit 54% des électeurs potentiels attendus. D’autre part, le Centre de traitement des données (CTD) devrait être fonctionnel dès la semaine prochaine.

 

Myriam Dessables aussi a annoncé la visite en Centrafrique du Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies, Herve Ladsous, du 5 au 8 septembre 2015. Ce séjour, le quatrième au cours de l’année 2015, a pour objectif de réitérer le soutien des Nations Unies  à la République centrafricaine malgré le changement intervenu au sommet du leadership de la MINUSCA. Cette visite aura aussi pour objectif de mobiliser le personnel civil et militaire pour la lutte contre l’exploitation et les abus sexuels. Commis par une infime minorité, ces actes rendent vain l’excellent travail accompli par une majorité consciente de sa mission.

 

Au chapitre des droits de l’Homme et suite aux recommandations du Forum National de Bangui qui constitue la Phase III du processus de paix en RCA, la Mission et le Haut- Commissariat aux droits l’Homme organisent du 2 au 4 septembre 2015 un séminaire international sur la lutte contre l’impunité. Ce thème a aussi fait l’objet d’un atelier d’échanges sur l’appui à la Cour pénale spéciale. Les participants ont débattu du fonctionnement de la Cour, des modalités de recrutement du personnel de la Cour selon les critères objectifs et transparents de l’indépendance des juges, de la protection du personnel, du Bureau du Procureur Spécial, de l’assistance judiciaire, de l’aide aux victimes, de la protection des témoins. Les participants ont souligné la nécessité de sélectionner les futurs juges de la Cour selon des critères de compétence, de professionnalisme et d’intégrité.

 

En soutien aux forces de sécurité intérieure, la MINUSCA a coordonné et financé un programme de formation de magasiniers au Centre de Perfectionnement aux Actions Post-conflictuelles de Déminage et de Dépollution (CPADD) du Benin. Dix-huit (18) éléments sélectionnés parmi les Forces Armées Centrafricaines, la police et la gendarmerie ont suivi cette formation aux techniques de sécurité physique des stocks de munitions pour mener des opérations de stockage conformes aux pratiques et normes internationales. Ce programme est conforme au mandat de la MINUSCA pour le renforcement des capacités des forces de sécurité nationales centrafricaines dans la gestion et le marquage des armes et munitions dans le cadre de la mise en œuvre de la résolution 2217.

 

La situation sécuritaire s’améliore progressivement à Bambari et Bria. A Bambari, la Force de la MINUSCA a démantelé toutes les barricades érigées afin de permettre la libre circulation sur la route principale d’approvisionnement n°3 (MSR3). Des patrouilles régulières sont effectuées de part et d’autre de la rivière Ouaka en vue de prévenir toute confrontation intercommunautaire. A Bria, la Force de la MINUSCA assure en permanence la sécurité des autorités de l’Etat afin qu’ils puissent assurer leurs fonctions. En outre, des patrouilles sont effectuées sur tous les axes de la ville pour rassurer la population locale.

 

Suite à la reprise des convois commerciaux en provenance du Cameroun, la Force de la MINUSCA a renforcé les escortes le long de la route principale d’approvisionnement n°1 (MSR1). Ainsi, la Force a pu arrêter l’un de ceux qui avaient tiré sur le convoi le 24 août 2015. Il a été transféré à Bangui et remis aux autorités locales. Au total, La Force de la MINUSCA a escorté plus de 409 véhicules sur tous les axes sans incident majeur. Ceux qui  ont déjà atteint Bangui sont au nombre de 389. La Force a aussi sécurisé les déplacements des équipes électorales sur les axes Kaga-Bandoro-Mbres, Ndélé-Birao et Bossembelé. Au plan opérationnel, la Force de la MINUSCA a effectué plus de 2630 patrouilles dans tous les secteurs en mettant l’accent sur les axes et foyers de tensions tels que Bambari- Grimari, Sibut-Grimari–Dekoa-Kaga-Bandoro et Bria-Yalinga.

 

La Police de la MINUSCA a, quant à elle fait état d’une légère hausse de la criminalité à Bangui. Toutefois, elle se félicite de la remise volontaire d’une grenade découverte dans un caniveau dans le 3e Arrondissement.

LA MINUSCA SE FELICITE DE L’ADOPTION DU PROJET DE CONSTITUTION

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com