Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 15:45
COMMUNIQUE DE PRESSE N°008 /FDPC/29-09-2015

 

 

FRONT DEMOCRATIQUE DU PEUPLE CENTRAFRICAIN(FDPC)

 

                 

 

L’heure est grave en République Centrafricaine mon beau et très cher pays !

 

Je crois qu’il s’agit là d’une autre crise de trop et il est temps que cela cesse quel que soit les moyens !

 

Dans mes précédents communiqués de presse, j’ai attiré l’attention de tous les acteurs nationaux et internationaux sur la précarité managériale et gouvernementale des autorités de Transition à Bangui. Lesquelles autorités sont favorables aux problèmes qui minent notre pays. Bien plus, notre pays est annexé par des djihadistes à la solde des chefs de guerre soudanais et tchadiens qui ont trouvé en la Centrafrique un « terrain propice pour exploitation sauvage et avérée des ressources de tout genre ».

 

La situation que vit mon pays est chaotique et encouragée par la plupart des forces présentes actuellement sur le terrain. Plusieurs entités y sont responsables.

 

1-Les soldats français de l’opération Sangaris, au vu et au su de tous, commettent des actes ignobles et criminels sur nos fils et filles qui restent impunis par leur commandement. Ces derniers organisent discrètement le pillage de nos ressources naturelles pour leur propre compte.

 

2-Les soldats de la MINUSCA qui brillent aussi par leur « activité affreuse, démoniaque et débordante » sur nos fils et filles qu’ils ont réduites à l’esclavage sexuel et à la pornographie. Je parle en connaissance de cause. Mes hommes m’ont fourni des renseignements et des preuves concrètes après infiltration du milieu. Cette humiliation ne restera pas impunie car je détiens les photos de ces actes, et elles vous poursuivront tant que je vivrais jusqu’à ce que justice soit rendue.

 

3-Par ailleurs, j’ai aussi des informations précises et fiables selon lesquelles ces djihadistes musulmans qui terrorisent la population tant à Bangui qu’à l’intérieur  du pays ; soit effroyablement armées par des acteurs principaux (MINUSCA, Autorités de la Transition) sensés défendre le peuple et restaurer la paix. En tant que besoin, vous serez cités et comparaitrez devant le peuple centrafricain.

 

4-L’un des acteurs et pas des moindre de cette crise dans mon pays est l’ONU. Je leur fait la reproche de considérer la RCA comme un champ d’expérimentation des « pseudo et néo politiciens ».Car comment comprendre que l’ONU, au regard de toutes les informations qui lui ont été fournies sur les prétendus dirigeants de la RCA ait laissé faire le choix qui est actuel ? L’ONU s’est amusé à faire un casting complaisant quelle sera responsable le moment venu.

 

Ce qui se passe en Syrie aujourd’hui est la copie politique et militaire de ce qui va arriver en Centrafrique dans les tous prochains jours. J’ose croire que vous êtes suffisamment préparés à tenir un si long et infatigable guérilla que vous êtes en train d’entretenir naïvement aujourd’hui.

 

Il me semble que le moment est venu pour les Forces Armées Centrafricaines de prendre impérativement la situation en main pour protéger nos filles, nos fils, nos mères, nos femmes, nos pères ; le Peuple et la REPUBLIQUE toute entière.

 

Posons-nous la question de savoir : A qui profitent ces crimes ?

 

Vous verrez que ces crimes profitent à ceux qui l’organisent et l’entretiennent. Car leur ambition est de continuer à piller le pays et à voir notre population souffrir pour continuer de recueillir les subventions qu’ils vont mettre dans leurs comptes à l’étranger.

 

Oui, ces crimes profitent également à tous ces acteurs militaires qui sillonnent dans notre pays disant qu’ils sont en « mission humanitaire » et dont l’un des buts est de faire « les affaires », extraire les pierres précieuses et autres avantages.

 

Il y a de cela deux ans, le pourcentage des musulmans centrafricains vivant en Centrafrique n’était pas au-dessus de 10°/°.Aujourd’hui, il est prêt  de 40°/° ! D’où viennent ceux-là ? Je vous invite vous-même à analyser les causes et les intentions ; car moi, j’ai ma petite idée de « complot ».

 

Voilà pourquoi, le Gouvernement de Transition, l’ONU, la MINUSCA et les Sangaris ne veulent pas d’une PAIX par et pour les centrafricains.

 

Raison pour laquelle les FACA sont ignorés et relégués au dernier plan.

 

Nous avons certes été opposés à la gestion du pays par le Président François BOZIZE. Mais, je pense que les acteurs profiteurs de cette crise devraient cesser leur acharnement sur lui et extérioriser les vrais problèmes. Car, le peuple doit savoir que l’utilisation du nom de BOZIZE est l’arbre qui cache la forêt. Car la raison véritable de ce stratagème est d’une part dans l’ambition de reporter les élections et de rester au pouvoir et d’autre part, le temps de préparer leur candidat à imposer au peuple. Vous ne réussirez  jamais. Sachez que ce peuple que vous croyez naïf est déjà suffisamment éclairé. C’est pourquoi, il a décidé dès à présent de prendre son destin en main. Le nom de BOZIZE ne fera pas changer la décision des centrafricains de bouter le mal hors de la Centrafrique.

 

IL FAUT QUE CELA CESSE MAINTENANT !

 

Et le FDPC entremêle sa voix à celle de la population et du peuple en demandant immédiatement le départ sans négociation de SAMBA PANZA, de son Gouvernement, du Conseil National de Transition et des soldats criminels de la MINUSCA.

 

Toutefois, un sursis pourrait être accordé aux soldats français de la Sangaris car avec les moyens militaires dont ils disposent, leur présence permettra de dissuader les nombreux djihadistes venant des pays voisins et qui ont envahies le pays en vue de réaliser leurs objectifs.

 

Peuple centrafricain, tenez bon car le triomphe et la libération de notre pays est pour bientôt.

 

                                                                                  Fait, le 29 septembre 2015

 

                                                                                  Le Président du FDPC

 

                                                                                  Le Général de Division

 

                                                                                  Martin KOUMTA MADJI

                                                                                  (Alias Abdoulaye Miskine)

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com