Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 17:16
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

L’insuffisance de formulaire électoral à Bocaranga freine l’enregistrement des électeurs

 

http://rjdh.org  Par Bienvenue Marina Moulou-Gnatho le 4 août 2015

 

Les opérations du recensement électoral ont commencées depuis le 20 Juillet dans la ville de Bocaranga. Le manque de formulaire prévu pour cette ville et le moyen de déplacement constituent un frein au bon déroulement de ces opérations. Le superviseur, Guillaume Banazoukou, appelle l’Autorité Nationale des Elections « à plus de sérieux dans leur travail ».

 

Guillaume Banazoukou, est parti du constat de la précédente inscription sur la liste électorale pour relever les difficultés rencontrées lors de cet enregistrement. « Pour les élections de 2011 nous avons enregistré 6500 électeurs pour la circonscription de Bocaranga  qui compte trois communes et pour cette année les formulaires que l’ANE a envoyées n’atteignent pas la moitié du nombre des inscrits de 2011. A cela s’ajoute le nombre réduit des appareils photos et de moyen de déplacement pour se rendre dans les villages périphériques ».

 

Il déplore par ailleurs le dysfonctionnement de l’ANE  dans le cadre de ces opérations.  « Après le lancement, nous avons travaillé pendant 5 jours et les formulaires étaient finies. Nous avons attendu en vain jusqu’avant-hier que l’ANE a envoyée 1250 formulaires et c’est insignifiant. Des  personnes qui se trouvent dans les villages ne se sont  pas encore inscrites» a-t-il noté.

 

Cette situation a amené de cas de bagarre entre les habitants pour se faire inscrire de peur de rater cette occasion.

 

La circonscription de Bocaranga compte 8 centres d’enrôlement des électeurs aucun incident majeur n’a été signalé depuis le début.

 

L’ANE a publié un communiqué de presse ce matin montrons les statistiques des inscrits. Au 30 Juillet, elle a enregistrée 313.873 inscrits dont 56, 70 % d’hommes 43,30 % de femmes, tous des futurs électeurs de Bangui.

 

 

« La situation humanitaire est grave car les besoins sont loin d’être couverts », selon OCHA

 

http://rjdh.org  Par Fridolin Ngoulou le 4 août 2015

 

« La situation humanitaire est grave car les besoins des personnes affectées sont loin d’être couverts », c’est la substance de la déclaration du coordonnateur humanitaire en Centrafrique, Aurélien Amah Agbénonci, propos tenu lors d’un point de presse ce mardi à Bangui. Il n’a pas manqué de dénoncer les attaques contre les humanitaires en Centrafrique.

 

Selon le constat fait par le Coordonnateur humanitaire, plus de 2,7 million de personnes sur une population de 4,6 millions ont, aujourd’hui, besoins d’une assistance humanitaire, notamment en abris, en nourriture, en eau et assainissement, en soins de santé de base, en éducation et en protection. Seulement, ajoute-t-il, 31% de couvertures humanitaires ont été assurées faute de moyens.

 

« Plus de 368.859 personnes sont déplacées à l’intérieur du pays avec environ 460.000 réfugiés dans les pays voisins. Ces chiffres fluctuent en raison de nouveaux déplacements continus, alimentés par l’insécurité persistante dans plusieurs localité du pays », a fait observer Aurélien Amah Agbénonci.

 

D’après le constat fait par le Coordonnateur humanitaire, bien qu’il y ait amélioration relative, la situation sécuritaire dans nombreuses parties du pays restent « très volatile » en raison de la criminalité et des affrontements entre groupes armés rivaux.

 

Aurélien Amah Agbénonci n’a pas manqué de citer en exemple les évènements du dimanche dernier au KM5, qui a fait déplacer 126 personnes avant qu’elles ne retournent dans leurs domiciles.

 

Le Coordonnateur humanitaire dans ces propos a aussi souligné que la facilitation pour le retour volontaire des déplacés du M’Poko à Bangui continue. « En date du 26 juillet, sur un total de 4319 ménages déplacés enregistrés sur le site de M’Poko, 4030 ménages ont été dé-enregistrés du site. Au 20 juillet, 35% des huttes avaient été démantelées », note le coordonnateur humanitaire.

 

Aurélien Amah Agbénonci a aussi déploré les attaques contre les travailleurs humanitaires dans le pays. La dernière en date est celle perpétrée contre un camion de vivre du PAM le 18 juillet, à 20 kilomètres de Baboua qui a mortellement touché un chauffeur. « Ces attaques entravent gravement l’assistance humanitaire, perturbent l’accès humanitaire en empêchant d’atteindre les populations affectées », regrette le Coordonnateur Humanitaire.

 

La situation humanitaire en Centrafrique s’est détériorée depuis les violences du 5 décembre 2013.

 

 

Une Eglise incendiée dans la nuit du lundi à Kaga-Bandoro

http://rjdh.org  Par Daniel Nguerelessio le 4 août 2015

L’église Baptiste Centre Commerciale, membre de l’Union Fraternel des Eglises Baptistes (UFEB) située au quartier Gala Mara  dans le 5e  arrondissement de la ville de Kaga-Bandoro a été incendiée dans la nuit du 3 au 04 aout 2015. Aucun incident humain n’a été signalé, toutefois des pertes en matériels ont été enregistrées.

L’on ignore encore les présumés auteurs et les raisons de cet incendie. Un habitant de la localité a affirmé que des efforts ont été faits afin d’arrêter l’incendie. « Mais s’était trop tard, l’Eglise a été complètement consumée par le feu, aucun  meuble n’a été récupéré » a-t-il déploré.

Simon Pierre Paté, pasteur de ladite église a indiqué qu’ils  étaient surpris  par des alertes faites par les gardiens qui veillaient sur les magasins aux alentours du marché.  «  Des gens se sont réveillés, il était alors trois  heures du matin, cependant  le feu envahissait  l’Eglise », a-t­-il ajouté.

La même source  a souligné qu’il sera un peu difficile de trouver un endroit pour tenir les cultes et a demandé à la population de bonne foi de voler  au secours  de cette église en ruine.

La semaine dernière, l’église Baptiste UFEB  Centre Commerciale de Kaga-Bandoro a été victime des cas successifs de vol. Le dernier cas  remonte au  31 juillet.

 

 

Timide circulation sur l’axe Bouar-Garoua-Boulaï après plusieurs cas d’exaction

 

http://rjdh.org  Par Firmin Yaima le 4 août 2015

 

Après deux semaines de braquages répétitifs  suivis de prise d’otage, la circulation a repris timidement sur l’axe Bouar- Garoua-Boulaï. Cette suspension temporaire a eu des répercussions sur l’approvisionnement de la population en produits de première nécessité.

 

D’après le constat fait par le correspondant du RJDH dans la localité, les véhicules de transport commun ont repris les activités sur cet axe. « On peut voir ces camions circuler mais ils ne sont pas encore nombreux comme avant », a-t-il fait observer.

 

La population de cette région déplore « l’inaction » du gouvernement, qui selon elle,  n’a pas prévu une mesure sécuritaire durable pour veiller sur cet axe qui est la seule voie de ravitaillement du pays.

 

Le sous préfet et le maire de la ville de Baboua kidnappés le 19 Juillet 2015 sont toujours entre les mains de leurs ravisseurs.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com