Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 20:10
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

 

L’ANE satisfaite du bilan des opérations de recensement à Bangui et en province

 

http://rjdh.org/  PAR NAÏM-KAÉLIN ZAMANE LE 8 AOÛT 2015

 

L’Autorité Nationale des Elections est satisfaite du déroulement des opérations de recensement électoral à Bangui et en province. Au 04 Août 2015, 511 671 personnes se sont inscrites sur les listes électorales à Bangui et dans l’Aire 2 qui comprend huit préfectures de la République Centrafricaine. Un bilan dressé le 07 août par le Rapporteur Général de l’ANE, Mme Marie-Madeleine N’Kouet née Hoornaert, lors d’un point de presse à Bangui.

 

Dans l’Aire 1 qui comprend les huit arrondissements de la capitale banguissoise, le rapporteur général de l’Autorité Nationale des Elections a exprimé la satisfaction de son institution qui a pu recueillir plus d’inscrits qu’aux scrutins de 2011. « A la date du 30 juillet, l’ANE a enregistré 314 743 inscrits dont 57% d’hommes et 43% de femmes sur une estimation attendue de 350 000 électeurs », a indiqué Marie Madelaine N’Kouet née Hoornaert qui précise que le chiffre dépasse largement celui de l’enrôlement des années 2010-2011 établi à l’époque à 284 825 électeurs inscrits.

 

S’agissant de l’Aire 2 comprenant les préfectures d’Ombella-Mpoko, Lobaye, Sangha-Mbaéré, Mambéré Kadéi, Nana-Mambéré, Ouaham, Ouaham-Péndé et Kemo, le bilan dressé est provisoire. « Le chiffre provisoire étant de 196 928 inscrits », a noté le Rapporteur Général.

 

Sur les difficultés notamment celles nées des revendications de per diem, le rapporteur a cru bon d’invoquer les procédures de décaissement du fond fiduciaire appelé PACEC géré directement par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

 

Le déploiement des matériels et des formateurs est effectif déjà dans l’Aire 4 qui compte les huit autres préfectures restantes de la République Centrafricaine. L’aire 4 comprendra les centrafricains identifiés dans certains pays étrangers. Aucune date n’est indiquée pour le lancement des opérations dans cette aire. En rappel, le chronogramme électoral publié le 19 juin 2015 fixait le délai des opérations de recensement électoral du 27 juin au 27 juillet de l’année en cours.

 

 

Des malfrats continuent de sévir à l’entrée de la ville de Batangafo

 

http://rjdh.org/  PAR JAPHET BEOROFEI LE 8 AOÛT 2015

 

Des hommes armés assimilés aux ex-Séléka ont blessé un élève de 22 ans ce 05 aout 2015. L’acte s’est produit à l’entrée de la ville de Batangafo.

 

Il est partie en vélo à Bino, un village situé sur l’axe Batangafo-Bouca, pour acheter des vivres et revenir les revendre. C’est à son retour qu’il a été agressé à l’entrée de la ville où les malfaiteurs opèrent généralement.

 

« Ces hommes armés assimilés aux ex-séléka ont surgi devant le garçon, effrayé, il a jeté son vélo et a fui dans la brousse. Celui-ci a été rattrapé par ces ravisseurs, qui l’ont torturé, cassé le bras gauche et les doigts de sa main droite avec des coups de machette » a confié une source locale. De sources bien informées, le garçon a été aussi blessé à la tête et il est admis à l’hôpital.

 

Un certificat médical a été établi avec une incapacité de travailler pendant trois mois par l’hôpital. Lorsque le drame a été signalé, les jeunes de Batangafo se sont mobilisés pour aller poursuivre ces malfrats mais malheureusement ils étaient partis, à bord d’un véhicule qui était passé par là. La Minusca était arrivée et a tenté de calme ces jeunes.

 

Face à ces actes d’agressions à répétitions, la population de Batangafo demande le redéploiement rapide des FACA, en appui à la Minusca déjà sur place pour ramener l’ordre.

 

 

La présidente par intérim de l’OFCA dénonce la création du comité d’organisation du congrès

 

http://rjdh.org/  PAR JUDICAEL YONGO LE 8 AOÛT 2015

 

La présidente par intérim de l’OFCA Marie Annick Service a contesté le décret portant création d’un comité préparatoire et d’organisation du congrès de l’Organisation des Femmes Centrafricaines(OFCA). Elle a tenu, à cet effet, une conférence de presse, le vendredi dernier au siège de l’OFCA.

 

 La présidente par intérim a fait savoir qu’il ne revient pas aux autorités de mettre en place un organe pour gérer les affaires de l’OFCA. « Nous sommes réunies pour donner nos points de vue suite à cette décision de la ministre des Affaires Sociales Eugénie Yarafa en ce qui concerne l’organisation de notre premier congrès. Le congrès est le premier organe de l’association, et son organisation dépend d’un comité qui doit être mis en place par les membres de l’OFCA » a avancé la présidente par intérim.

 

Selon elle, « ce sont les membres de l’OFCA qui doivent désigner certaines personnalités pour pouvoir conduire le congrès. Cela fait un certains temps que le congrès n’a pas pu se tenir, faute de moyens financiers et le problème de sécurité dans le pays » a-t-elle expliqué.

 

Par rapport à cette situation, elle compte voir la cheffe de l’Etat de transition sur cette affaire qui suscite de polémiques au sein des femmes de l’OFCA

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com