Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 19:01

 

 

 

http://www.diaspora-magazine.com  Mardi 4 Août 2015 à 08:35

 

Diaspora Magazine/ Le Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC), membre de l’international socialiste, a tenu son assemblée générale ordinaire le 1er août 2015 dans la salle Mazette à Benz-vi dans le but d’une restructuration de ses organes de base en vue de se préparer pour les prochains scrutins en Centrafrique. A l’issue de cette assemblée, Martin Ziguélé, président dudit parti a porté un démenti par rapport aux informations selon lesquelles il serait à l’origine de l’avènement de la Seleka.

 

Prenant la parole, le président de ce parti  a d’abord souhaité la bienvenue aux  militantes et militants du MLPC  avant d’entrer dans le vif du sujet. 
 
Martin Ziguélé a  fait un bref aperçu sur le compte rendu de sa tournée en France et dans d’autres pays du monde dans le but d’expliquer le fonctionnement de son parti avant qu’il rentre au pays  préparer ledit parti aux prochaines élections.

Cette occasion a permis au leader du MLPC de présenter le bureau national de campagne (BNC) composé du directeur national (DNC) Christian Touaboy, 38 ans,  master en criminologie et qui travaille aux USA suivi de deux autres camarades venus de France  renforcer ce BNC. Il s’agit  respectivement Dominique Ephrem Yandoka et Junior Léon Zouma.


En sa qualité d’ancien porte parole du MLPC, Christian Touaboy a été proposé par les membres du  bureau politique au poste du DNC. C’est ainsi que la décision a été annoncée lors d’un point de presse avant qu’il soit mis au courant à travers le président  Martin Ziguélé. Emu de cette décision et par patriotisme, il va abandonner sa famille aux USA pour la mission du parti.

 

Selon les participants qui maitrisent bien ces sujets et qui, lors de cette présentation dans la salle Mazette, manifestaient leur joie : « Ce sont tous de jeunes talentueux qui ont le sang chaud pour faire bouger les choses. Cette fois-ci, pas de second tour. On a vraiment trouvé ce qu’il fallait pour battre campagne ».

Le directeur national de campagne, Christian Touaboy réagit en ces termes« Avant que je puisse me prononcer, je voulais d’abord remercier le bureau politique pour son travail qui a porté son choix sur moi, très loin du pays alors qu’il y a d’autres  personnalités dans le bureau du parti. Et aussi, merci de votre accueil dès mon arrivée à Bangui quand certaines mamans m’ont apportée du « Dongo », une nourriture du pays. C’est depuis 2009 que j’ai commencé à côtoyer le président du parti avec qui on a démarré le travail. Mais je voudrais vous dire une chose : cette fois, ce BNC est pour vous, rien que pour vous et non celui qui ne se limite qu’au bureau. C’est pour vous dire que vous êtes libres d’aller voir le DNC ou de l’appeler à tout moment car je suis là pour vous servir et servir le parti. Je ne suis pas venu ici porter mon costume et marcher avec beaucoup de sueur. Je vais retrousser mes manches et aller partout avec vous-même si  l’endroit est reculé. On ira dans tous les coins et les recoins. Autre chose que je voulais vous dire : c’est pour vous rassurer tout comme un petit David que je suis devant Goliath, ce DNC qui va vous amener à la victoire. Gardez votre sang froid et soyez rassurés que la victoire est certaine. Je suis venu avec beaucoup d’humilité et surtout avec beaucoup de fermeté. Mon numéro et mon adresse électronique reste disponible pour nous permettre d’échanger à tout moment, en cas de besoin ».


Signalons que le 9 août prochain, Martin Ziguélé déposera sa candidature pour représenter le MLPC à l’élection présidentielle de 2015. A cet effet, les candidats à la députation sont appelés à déposer leurs dossiers du 9 au 26 août 2015. Pour l’heure, sur 115 postes, 5 candidats seulement se sont déjà inscrits.

 

Concernant l’amalgame qui plane sur le leader du MLPC selon lequel il serait à l’origine de l’avènement de la Seleka, Martin Ziguélé a porté un démenti en apportant  comme preuve un communiqué de presse fait par Abdel kader Khalil, un des généraux de la Seleka. Dans ce document, il a dévoilé le secret de l’avènement de ce groupe armé en citant leurs chefs et ceux qui les ont financés. Cependant le nom d’aucun leader du MLPC n’a été cité dans ce document.

 
Eu égard à ce qui précède, précise  Martin Ziguélé : « Mon avocat sera à Bangui demain et nous  allons entamer une procédure judiciaire contre tous les médias ou toutes les personnes qui portent des accusions précises contre nous en disant que nous sommes complices de la Seleka. Pendant deux années, nous avons essayé d’expliquer aux uns et aux autres que nous sommes innocents et que s’ils avaient des preuves, ils n’ont qu’à les sortir. Maintenant lorsqu’ils ont vu que nous nous approchons de la période électorale, c’est le moment pour eux de ressortir de fausses accusations juste pour empêcher le MLPC de gagner ces élections. Nous comprenons cela. Mais nous allons leur donner une réponse judiciaire.   

 

Contrairement à la prise de position des autres partis politiques relative au vote des refugiés, le Mouvement de libération du peuple centrafricain reste favorable à la décision de la Cour constitutionnelle sur ce sujet. Les raisons sont invoquées par Martin Ziguélé en ces termes :


« Nous avons des cadres, des militants et des compatriotes qui, pour sauver leur vie étaient obligés de fuir et se retrouvent dans des camps de refugiés dans  les pays voisins. Il y a aussi des cadres et des militants d’autres partis, des centrafricains et la juridiction de notre pays a déjà dit qu’ils doivent participer au vote. Nous  sommes un parti républicain, un parti responsable qui respecte les institutions de notre pays. C’est pourquoi nous sommes pour le vote des refugiés  par principe politique parce que nous sommes des congressistes. Nous ne voulons pas de l’exclusion.  Ce pays a une histoire et si ces compatriotes se sont retrouvés à l’extérieur du pays, c’est pour des raisons que tout le monde connait. Je ne vois pas comment on peut créer la paix, redonner la confiance au peuple centrafricain si on fait des élections et qu’on exclut des gens. Demain, ils peuvent revenir nous dire qu’ils ne sont pas impliqués et que ce régime n’est pas le leur. La guerre au Rwanda a été causée par des refugiés qui sont partis de leur pays entre 1958 et 1960. Et la guerre a éclaté en 1990, c'est-à-dire 32 ans après. Au Congo démocratique, la guerre qui a amené Mobutu est une guerre de réfugiés, des sujets des années 60. Gouverner, c’est prévoir et non  prendre ses désirs pour la réalité ». 
       
Des questions, des propositions et des conseils ainsi que des plaidoyers des militants à l’endroit du bureau politique concernant le fonctionnement du parti et les préparatifs aux élections ont fait l’objet d’échanges qui ont clôturé cette assemblée générale ordinaire.

 

Herve Serefio

 

Lu pour vous : Centrafrique: le réformateur Martin ZIGUELE du MLPC pour la réconciliation, le rassemblement et la reconstruction
Lu pour vous : Centrafrique: le réformateur Martin ZIGUELE du MLPC pour la réconciliation, le rassemblement et la reconstruction

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com