Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 août 2015 2 11 /08 /août /2015 17:54

 

 

 

http://www.diaspora-magazine.com/   Mardi 11 Août 2015 à 02:24

 

Diaspora Magazine/ L’Autorité Nationale des Elections a convié les professionnels des médias le vendredi, 07 Août 2015 au sein de cette institution à Bangui à un point de presse animé par madame le rapporteur général, Marie-Madeleine N’Kouet née Hoornaert sur les opérations de recensement à Bangui et en provinces. Elle est satisfaite du déroulement des opérations de recensement électoral dans les huit arrondissements de Bangui et qui s’est achevée le jeudi, 30 juillet 2015 ainsi que du déroulement des opérations dans les aires 2 et 3. Le 04 Août dernier, 511 671 personnes se sont inscrites sur les listes électorales à Bangui et dans l’Aire 2 qui comprend huit préfectures de la République Centrafricaine. 

 

En effet, dans l’Aire 1 comprenant les huit arrondissements de la capitale, le rapporteur général de l’Autorité Nationale des Elections a exprimé la satisfaction de son institution qui a pu recueillir plus d’inscrits qu’aux scrutins de 2011. « A la date du 30 juillet, l’ANE a enregistré 314 743 inscrits dont 57% d’hommes et 43% de femmes sur une estimation attendue de 350 000 électeurs », a indiqué Marie Madeleine N’Kouet née Hoornaert qui précise que le chiffre dépasse largement celui de l’enrôlement des années 2010-2011 établi à l’époque à 284 825 électeurs inscrits. 


  
S’agissant de l’Aire 2 comprenant les préfectures de l’Ombella-M’Poko, Lobaye, Sangha-Mbaéré, Mambéré Kadéi, Nana-Mambéré, Ouham, Ouham-Péndé et Kemo, le bilan provisoire de 196 928 inscrits

  
Par rapport aux difficultés rencontrées de la prise en charge retardée des agents recenseurs, le rapporteur a cru bon d’invoquer les procédures de décaissement du fond fiduciaire appelé PACEC géré directement par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). « L’ANE doit d’abord regrouper les listes des agents recenseurs et les faire parvenir au PNUD qui, à son tour, va procéder aux décaissements de fonds », a confié le rapporteur général lors de cet échange avec la presse. 
  
Le déploiement des matériels est effectif déjà dans l’Aire 3 qui compte les huit autres préfectures restantes de la République Centrafricaine et les 26 formateurs nationaux sont en phase de déploiement dans leurs zones respectives. 

  
Aucune date n’est encore indiquée pour le lancement des opérations dans l’Aire 4 qui comprend les centrafricains qui se trouvent dans les pays étrangers. Selon l’arrêté du département des Affaires Etrangères à savoir, Paris, Lyon, Toulouse, Bordeaux, Nantes en France, Bruxelles en Belgique, Ndjamena et Sarh au Tchad, Brazzaville et Pointe-Noire au Congo, Kinshasa en RDC, Douala, Yaoundé et Garoua au Cameroun, Lomé au Togo, Cotonou au Benin, Abidjan en Côte d’Ivoire, Khartoum et Nyala au Soudan, Rabat au Maroc. 


En outre, l’ANE se réjouit de l’élan de solidarité de la communauté internationale en faveur du processus électoral en Centrafrique.

 

Frederick MBOMBA

Lu pour vous : Centrafrique : Bilan de l’ANE sur les opérations de recensement à Bangui et provinces

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com