Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 23:26

 

 

                 

                            (extrait)

 

                   1

 

La souveraineté réside dans

le peuple, elle est une indivisi-

ble

 

                   2

 

aucune portion du peuple ne peut

exercer la puissance du peuple

entier

 

                   3

 

la résistance à l’oppression est la

conséquence des autres droits de

l’homme

 

                   4

 

celui qui viole ouvertement les

lois se déclare en état de guerre

avec la société

 

                   5

 

l’effet rétroactif donné à la loi

est un crime

 

                   6

 

fidèle à sa mission traditionnelle la

France entend conduire les peuples…

à la liberté de s’administrer eux-mê-

mes et de gérer démocratiquement

leurs propres affaires écartant

tout système de colonisation fondé

sur l’arbitraire, elle garantit à tous

l’égal accès – à l’exercice individuel

ou collectif des droits et libertés procla-

més ou confirmés ci-dessus

 

les délits des mandataires du peuple

et de ses agents ne doivent jamais être

impunis. Nul n’a le droit de se

prétendre plus inviolable que les

autres citoyens

 

                   7

 

le Peuple lésé dans ses biens

doit pouvoir se défendre

devant un tribunal juste

pour recouvrer ses droits

 

                   8

 

ces principes ont été trahis par

les colonialismes à travers les

indépendances de 1960 leurs

poignards passent outre

aujourd’hui

l’assimilation le nègre blanc

est là pour trahir la population

noire analphabète pillée

elle ne dispose d’aucun tri-

bunal digne de ce nom pour

contrer et rendre gorge à cette

portion du peuple qui exerce

la puissance du peuple entier

qui exerce donc une dictature basée

sur l’arbitraire du colonialisme à

travers ses suppôts militaires ou

à cravates ce qu’en 1946 dénonce

le Général De Gaulle : " écartant tout

système de colonisation fondé sur

l’arbitraire "

 

                   9

 

le système esclavagiste de l’assimilation

par des élections truquées perpétuent

au sommet du Peuple des hommes

sûrs des nègres visage noir ayant

montré leur âme blanche "aucune

portion du Peuple ne peut exercer

la puissance du peuple entier "

étant étrangère au peuple par

l’esprit mais non par le ventre

noir et blanc et jaune

ancrer des " Hommes forts " tel le

président Déby du Tchad en cher-

chant par quelle personne le rem-

placer, maintenant c’est un

jeu de quilles au niveau

seulement des affaires étran-

gères de France selon un rapport

récent du chercheur français

Roland Marchal. On tourne donc

le dos aux principes libérateurs à

la sollicitude du libérateur de 1944

pour les peuples du monde entier.

Jacques Foccart fomentait des coups

d’état militaires en son temps. Ce sont

des diplomates qui ont partie liée

avec Nguesso, Bongo, Déby, Kabila

via les nations unies via des élec-

tions trop souvent truquées par

des fonds problématiques, le fond

reste le même imposer des hommes

de main assimilés sûrs.

 

                   10

 

la Présidente de la transition pour les

élections est un homme comme on le

sait du ministre français du quai

d’orsay. L’agenda de ces élections

truquées constitue un mystère qui

renforce l’esclavage dans lequel

le Peuple centrafricain est tenu

pillé sans son armée dont

les diplomates l’ont privé.

En fait de transition en moins d’un

an deux magnifiques villas à

Paris, 10 millions de dollars de l’an-

gola, un chèque de 7 milliards

des Chinois pour le pétrole, l’exigence

de payer trois ans d’avance

la déforestation à marches forcées

de la République Centrafricaine.

Depuis 1960 les chèques remis

en cachette par les destructeurs

de notre pays nous rend plus

pauvres sous le Soleil sans

ombrage plus brûlant en-

core toujours dans la poussière

sans eau potable dormant

éveillé dans les fièvres des

moustiques naissant et tou-

jours souffrant de maux jus-

qu’à la mort.

ce sont les colonialistes qui ont

imposé le système électoral

actuel imposant  à la population

les gouvernements actuels en

Afrique sinon en Centrafrique

Les élections actuelles excluent la

voix les droits de la majorité

du Peuple. Ceci constitue une gra-

ve discrimination  pour le moins

c’est interdire pour résultat

au Peuple de voter à sa ma-

nière et ses traditions pour

des représentants son émanation.

 

                   11

 

" Visages noirs masques blancs "

selon la formule de Franz Fanon

cet écrivain psychiatre Martini

quais exilé pour la liberté en

Algérie d’alors les " évolués " les

assimilés d’aujourd’hui se lan-

cent tête baissée dans les soi-

disantes élections sinon ils ne

pourrait plus manger à la

française et continuer depuis 1960

à grapiller une part de sécu-

rité l’œil tourné vers leur l’occi-

dent jouant de leurs visages

noirs intermédiaires sous-gar-

des sous-jacents pour épuiser les

ressources tant morales que ma-

térielles du Peuple du premier Homme

sur Terre.

 

                   12

 

         le pragmatisme british de Wins-

ton Churchill premier ministre

de Royaume uni dit que la démo-

cratie qu’il entend est le moins

pire des systèmes politiques, le pra-

ticien excluant tout droit à l’es-

clave, des poignées de colonialistes

esclavagistes excluant leurs pleins

droits aux majorités des colo-

nisés sans députation. La Chine

entre autres participe à cette pri-

vation des droits sous le prétex-

te idéologique la démocratie des

clubs d’une poignée au-dessus

de la mêlée condamne celle-ci

à la production à la croissance

y comprise des déchets au

corollaire de la population du

monde (le Peuple de cette Terre ).

L’assimilation du Noir au nègre

blanc évolué participe de cette

destruction des ressources humaines

matérielles africaines centra-

fricaines par une poignée de

colonialistes qui répand sa

maladie de l’esclavage

de pauvreté de mort de déchets

dans les poussières qui restent

des exploitations des choses-gens.

La poignée poussière de la Terre

met son espérance de pouvoir dans

une fuite ailleurs ?

visage noir masque noir

hâles sous le Soleil les millé-

naires paysans de la République

Centrafricaine Bantou

nourrit le monde entier de la

Petite agriculture qui voit le serin

la perdrix prendre son grain.

 

                   13

 

Le Président Barthélémy Boganda

disait au fronton de la République

unie des États Bantous de l’Afri-

que Centrale : Zo kwe Zo

j’ajoute : la grande Déclaration africaine

et mondiale de l’Animisme noir – au-delà

des religions et des Arts de

vivre des pensées une Âme l’universel

dans toute chose. Est à respecter.

Toute personne est une personne

Comment elle est là ? on ne sait

pas. Par la lignée de nos Ancêtres

Bantous, nous bénéficions de

tous nos droits ancestraux. Notre Pays c’est

la Centrafrique sans contestation

de la Terre ni du Ciel.

Quels héros hommes femmes noirs

vont de nouveau s’approprier cette âme

dans toute chose pour bâtir Centrafrique!

L’idée de l’Animisme inclut le génocidaire

qui vend ou cède tout droit

sur cette Terre sur laquelle nos ancêtres ont bâti les

Droits du Peuple Centrafricain.

 

Bamboté Makombo

 

Écrivain

 

3 juin 2015

 

  Les déclarations des droits de l’Homme par Bambote Makombo

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com